Dans l’imaginaire collectif lyonnais, Walibi est ce parc un peu ringard en Isère, aux infrastructures vieillissantes et au slogan inoubliable d’originalité Walibi-bi j’en suis baba.

Alors forcement quand on nous a proposé de venir passer un samedi à Walibi, j’étais un peu dubitatif. Je suis un grand fan des parcs d’attractions mais je préfère les attractions extrêmes aux kangourous joviaux. Finalement, comme d’autres blogueurs étaient aussi conviés à cette journée, je me suis dit que c’était l’opportunité de passer une journée en bonne compagnie.

C’est comme ça qu’on s’est retrouvé avec Camd’Ess, Clémentine, Yannick, Kranemou, Lucky SophieLeSud et une poignée d’enfants (recrutés pour l’occasion), un samedi matin, sur le parking de la Part-Dieu. Direction : le pays des Kangourous (Pas l’Australie, l’autre…) !

Relooking Extrême

Arrivés sur place : stupeur !
Mais qu’ont-ils fait à ce bon vieux Walibi ?

Où est passé le rondouillard petit kangourou blagueur qui avait fait la réputation de la marque ?

A la place, un dynamique et svelte kangourou looké comme une pop star nous accueille avec un large sourire.

Elsa et Thomas qui nous accueillaient nous ont rapidement donné une explication à cette transformation radicale. La Compagnie des Alpes, propriétaire des parcs Walibi, a opéré un gros changement en terme de communication, en créant un véritable univers autour de son fameux kangourou.

Walibi n’est plus une simple mascotte, c’est un véritable personnage qui vit des aventures dans un monde fortement imprégné par la musique. Il est le leader d’un groupe de pop rock, les W.A.B. et il se dispute le titre de meilleur groupe du monde avec son frère jumeau Squad et son groupe de hard rock SkunX.

Le parc a déjà commencé à s’adapter à cette nouvelle image en re-thématisant les décors et certaines attractions. Et c’est plutôt réussi. Je gardais de Walibi un souvenir de parc en peu désuet, ce coup de jeune lui redonne un peu de pep’s. La dualité des 2 frères kangourous et de leurs styles de musique se retrouvent aussi dans les noms et le look des attractions permettant rapidement de deviner si on s’embarque sur une attraction plutôt pop ou plutôt hard.

A terme, Walibi et ses nouveaux amis ont vocation à devenir une vraie marque de divertissement en dehors du parc. Un dessin animé est d’ailleurs dans les tuyaux. A l’inverse de Disney qui a créé des parcs d’attractions à partir de ses personnages et de leurs univers, Walibi part de ses parcs pour créer des personnages.

Petite journée entre amis

Nous avons passé la matinée à faire plaisir aux enfants en commençant par des attractions plutôt gentilles : petites voitures, ballade en bateau, ferme. Mais les trépignements des amateurs de sensations ont rapidement fait basculer la journée dans une aventure plus rock’n roll.

Afin de ne pas passer trop rapidement de la balade en poney à l’attraction vomitive, on s’échauffe à la Bambooz Rivière. Inspirée des personnages du nouvel univers Walibi, ce Flume ride (ou Manège aquatique en français mais ça sonne moins bien) est la nouveauté de cette saison. L’attraction vous ballade à bord un rondin sur un cours d’eau avant de vous faire subir 2 chutes dont la dernière mesure plus de 10m. C’est un grand classique des parcs d’attraction et ça marche toujours aussi bien. On rigole, on crie et on en ressort trempé.

On enchaine ensuite avec la SkunX Tower. Anciennement appelé le Totem Infernal, cet ascenseur de l’extrême vous propulse à plus de 50m de haut en quelques secondes avant de vous renvoyer sur terre aussi vite. L’attente avant le « décollage » cultive le suspend grâce à des fumigènes et une musique rock avant qu’un « yeaaaaarrrh !!! » tonitruant accompagne votre envol express.

L’estomac même pas retourné on se tente un petit Scratch, une montagne russe avec virages en épingles à cheveux. L’attraction ouvert en 2002 est plus violente que plaisante et paraît déjà bien vieillissante. On espère qu’elle profitera du lifting du parc et d’une nouvelle thématisation à l’avenir.

Pour clore cette séquence sensation, on file vers le fameux Boomerang. Construit en 1988 c’est un type de montagnes russes qu’on retrouve dans beaucoup de parcs puisque son principe d’aller retour (vous faites une première fois le parcours en marchant avant, puis en arrière) en fait une attraction bon marché. Véritable pièce vintage, le Boomerang est un must do que tout visiteur du parc ce doit d’avoir fait (quitte à poser une galette en sortant).

On termine la journée par le spectacle Rockstars : The Battle mettant en scène les 2 bandes rivales (Walibi Vs son frère Squad, si vous avez suivi) et invitant le public à désigner qui des Wab ou des SkunX est le meilleur groupe.

Au final

On aime :

  • Le cadre : on est dans un vrai paradis de verdure très bien entretenu.
  • Les nouveaux personnages et l’univers : qui redonnent un peu de fraîcheur à l’ensemble en évitant le coté gnangan de certains parcs. Les enfants ont adoré.
  • Le temps d’attente plutôt court : ça doit être une autre histoire entre le 14 juillet et le 15 août mais samedi dernier nous n’avons jamais fait la queue plus de 20 min pour une attraction.
  • La partie aquatique : que nous n’avons pas pu testé faute de temps mais qui nous a fait très très envie par cette chaleur. Rénovée en 2006 avec une thématique « pirate », elle nous a fait de l’oeil tout l’après-midi.
  • La variété des attractions : il y en a à peu près pour tous les goûts

On aime moins :

  • Le coté vétuste encore très voyant malgré le ravalement de façade. Certes Walibi n’a pas vocation à concurrencer Disneyland sur ce terrain, mais certaines attractions font vraiment vieilles (mention spéciale pour le Tam tam tour et ses toiles d’araignées sur les automates) et mériterait une thématisation plus travaillée
  • L’absence d’une grosse attraction à sensations : oui car la SkunX Tower et la Boomrang ça reste très très gentil comparé à ce qu’on peut voir ailleurs.

En conclusion :

Une super journée qui m’a permis de redécouvrir un parc que je jugeais, à tort, très négativement. Certes ce n’est pas le parc le plus extraordinaire du monde, mais à moins d’une heure de Lyon, ça reste un super bon pan pour une sortie à la journée. Que ce soit avec des enfants, des ados ou une bande de pôtes, il y a moyen de beaucoup s’amuser (et de revenir avec la chanson « Hello World » coincé dans la tête pour plusieurs jours !)

Profitez que les grandes vacances n’aient pas encore commencé pour aller y faire un petit tour. Des navettes sont proposées depuis Lyon à un prix intéressant.

Infos pratiques :

Walibi
38630
Les Avenières

Autoroute A43, sortie 10
Navette le samedi de puis Lyon (tarif 35 euros Aller/Retour + entrée du Parc)

Ouvert tous les jours de 10h à 18h
Entrée parc : 25€ pour les adultes / 19,50 de 3 à 11 ans
Entrée zone aquatique : 5€ avant midi, 8€ après

www.walibi.com/rhone-alpes