• On a testé : le lissage japonais

    Depuis ma plus tendre enfance, je me souviens que mes cheveux m’ont toujours dit « fuck », de même qu’ils fuckaient entièrement toutes les lois de gravité (bon, ok, j’exagère peut être un peu, mais ils m’emmerdaient sacrément bien ces couillons). Je me souviens aussi que depuis l’adolescence, je m[...]