ramen

Les ramen sont devenus depuis quelques années un plat incontournable sur Lyon, au point de subir des transformations plus ou moins heureuses. Ce plat peut être une splendeur, comme un échec total. Petit aparté explicatif :

L’origine des ramen

Ce plat d’origine chinoise a été importé au Japon au début du 20ème siècle. Aujourd’hui, il est à la cuisine Japonaise ce que le minestrone est à la cuisine Italienne : un plat unique, populaire, et réconfortant. Il est composé de nouilles fines de blé, de légumes variés et surtout d’un grand bol de bouillon. On peut y rajouter des garnitures, comme de l’œuf mariné, des pousses de soja, des feuilles de nori, ou des tranches de porc fondant.
Autant d’éléments qu’il faut préparer et choisir avec soin pour réussir de bons ramen.

Si les nouilles sont faites maison, c’est un gros plus. Si le bouillon est préparé avec soin, à base de carcasses animales, on élève encore le niveau. Quand la tranche de porc marinée se montre tendre et bien fondante, on atteint des sommets orgasmiques.

ramen-3

A l’ardoise, gyoza et ramen et c’est tout !

Chez Ramen Djizan, la carte ne se perd pas dans une infinité de plats. Ici, on ne fait que des ramen et des gyozas. Et on les fait vraiment bien. D’ailleurs, le patron de cette modeste cantine n’est autre que Tomohiro Hatakeyama, le chef du Tomo, excellent restaurant japonais du 6eme. On comprends mieux le soin apporté aux produits et on retrouve avec plaisir les traditionnelles familles de bouillons : shoyu (à la sauce soja), shio (au sel de Guérande), le miso (au miso donc), et le végé miso.

Les gyozas au porc sont délicieux. Généreux, bien grillés à l’extérieur et pleins de saveurs. A 5,5€ les 5, ils constituent une parfaite mise en bouche à partager.

gyoza

Suivent les bols de ramen, hyper copieux dans lesquels on plonge sans culpabilité, ou presque, quelques suppléments.
Le beurre salé par exemple, rajoute un peps incroyable au bouillon. Il faut me croire sur parole : c’est divin.
L’œuf mariné mi cuit est incroyable. Quant à la tranche de porc, elle est tellement fondante que j’ai regretté de ne pas en avoir pris une deuxième.

ramen1

Ici, on déguste nos plats à la japonaise, c’est à dire en faisant de bon gros SLURPS impudiques et bien sonores, ponctués d’onomatopées tendancieuses. C’est plutôt bon signe.
Bon, vous l’avez compris ? On est en présence d’un gigantesque coup de cœur.
Entre 9,5€ et 11,5€ le bol de bonheur : Foncez.

ramen2

avis-coup-de-coeurambiance-decontractetarifs-raisonnable


Ramen Djizan
🏠 60 Ter Quai St Vincent, 69001 Lyon
☎ 04 26 07 30 31 – ne prennent pas les réservations
 Ouvert du mardi au samedi, midi et soir
💻
 www.djizan-ramen.fr