portraitcitycrunch

Il y a quelques jours nous lancions un petit sondage pour vous connaître un peu plus, chers lecteurs.

Ce fut un vrai plaisir d’en apprendre d’avantage sur ceux qui nous lisent et il est maintenant grand temps de partager ces informations avec vous.

Tout d’abord, nous tenions à remercier toutes les personnes qui ont joué le jeu en répondant à nos questions. On a été vraiment surpris par le nombre de participants. Vous avez été 630 à nous dévoiler qui vous étiez. (Wahou ! Si on avait voulu tous vous réunir, la salle du Kao aurait à peine suffit ♡♡♡).

La forte participation ne fut pas notre seule surprise, voici en gros ce qu’il ressort de ce formulaire.

Vous êtes jeunes

Vous êtes 72% à avoir moins de 30 ans, vous êtes même 40% à ne pas dépasser les 25 ans. La plupart des chroniqueurs du site ayant déjà franchi le cap fatidique des 30 ans, je ne vous cache pas qu’on a pris un petit coup de vieux ! On songe donc très sérieusement à lancer un Lyon SeniorCrunch dans les mois à venir…

Vous avez un boulot et un budget qui vous permet de sortir souvent

Vous êtes certes jeunes, mais la plupart d’entre vous ont déjà fini leurs études (26% d’étudiants seulement) et vous avez un boulot (pour 50% d’entre vous) ou en cherchez un (8%). La bonne nouvelle c’est que, parmi ceux qui sont salariés, vous êtes 72% à penser que vous avez un boulot plutôt cool. 9% d’entre vous sont leur propre boss.

Qui dit boulot, dit salaire, qui dit salaire dit argent et qui dit argent dit budget sortie. Vous êtes 45% à vous faire plaisir assez souvent tout en gardant un œil sur votre compte en banque. Les gens qui s’en sortent très bien sont plus nombreux (17%) que ceux qui galèrent (10%), ouf ! Une grosse majorité d’entre vous ont déclaré dépenser moins de 50€ par semaine pour sortir.

Vous venez de la campagne et habitez dans le 7ème arrondissement de Lyon

Je ne sais pas si le fait qu’une bonne partie de la team vive dans le 7ème (et que les lieux que nous testons sont régulièrement situés dans ce secteur) mais vous êtes plus de 21% a vivre dans le 7ème arrondissement. 16% d’entre vous vivent dans le 3ème et 10% vivent dans le 1er. L’arrondissement le moins représenté est le 9 avec seulement 1%. Vous êtes 15% à vivre dans une autre commune du Grand Lyon, dont 6% à Villeurbanne.

Enfin big up à ceux qui nous suivent depuis Paris(1%) et l’étranger (1%). On vous envoie plein de bisous depuis Lyon.

Aucun membre de la team de CityCrunch n’est originaire de Lyon et c’est le cas pour la plupart de nos amis. Aussi ce fut une grosse surprise de voir que 20% de nos lecteurs sont nés à Lyon (des gones, des vrais, ça existe !)

Mais pour beaucoup d’entre vous, votre arrivée à Lyon s’est révélée être un saut aventureux dans la grande ville puisque 23% de nos lecteurs viennent d’une petite ville de campagne (ça nous inspire un future article : Lyon, mode d’emploi quand on vient de la campagne…). A l’inverse vous êtes 8% à avoir quitté la Capitale officielle pour rejoindre la Capitale des Gaules (et vous avez eu raison^^).

Vous sortez en Presqu’ile dans des bars à bière

La Presqu’Ile reste votre terrain d’exploration préféré quand il s’agit de sortir, puisque ce secteur est plébiscité par 24% d’entre vous. Le Vieux-Lyon et les Berges restent des références (15%). La Guillotière s’affirme comme nouveau quartier alternatif de sortie (10%) mais ne détrône pas encore les Pentes (13%). Les Brotteaux n’ont plus le vent en poupe avec seulement 3% d’entre vous qui sortent dans ce quartier… Vent qui semble maintenant souffler du coté de la Confluence avec 5%.

Dans la catégorie bar, votre préférence va pour les bars à bière, suivis de très près par les bars à vins et les bars à cocktails (20% chacun). Les bars lounge semblent passés de mode avec seulement 10%.

En tant que fan de ce genre d’établissement, je suis déçu que les bars PMU ne dépassent pas la barre des 1% :(

Vous aimez les burgers et les cantines de quartier

Niveau bouffe, le burger est roi ! C’est votre sortie resto préféré (16%). Juste derrière viennent les restos proposant une cuisine du monde, les petites cantines de quartier et les établissements un peu innovants. Les kebabs et les restos végétariens font jeu égal à 3% tandis que les restos gastronomiques s’en sortent pas trop mal malgré votre budget serré avec 10%.

Enfin vous êtes 90% à être déjà allé dans un établissement suite à un article de CityCrunch. Ça nous touche beaucoup… et nous met encore plus la pression.

Les boites de nuit c’est fini !

Visiblement les boites de nuit ce n’est pas votre tasse de thé. Votre dernière sortie en boite date du siècle dernier pour 39% d’entre vous. Heureusement la nuit Lyonnaise ne mettra pas la clé sous la porte puisqu’il reste encore 31% d’entre vous à sortir au moins 1 fois par mois en discothèque.

Portrait robot

Toutes ces informations nous ont permis de dresser le portrait robot du lecteur de CityCrunch.

quiestu

Vos questions et remarques

Le sondage vous permettait également de nous laisser un petit message, certains d’entre vous nous ont fait part de questions ou remarques. J’ai essayé de condenser un peu toutes vos questions pour y répondre dans cet article.

La newsletter arrive trop tard le vendredi
Nous avons eu beaucoup de messages concernant l’heure d’envoi de notre newsletter. Vous trouviez que 17h, le vendredi, c’était un peu trop tard pour préparer sereinement le week-end. On a bien pris note de cette remarque. L’article avec les bons plans du week-end sera maintenant publié le vendredi matin et la newsletter partira à midi pile.

A quand un appli mobile ?
On est les premiers à réclamer une appli mobile. On sait même exactement ce qu’on mettrait dedans. Le problème c’est que développer une application coute très cher (les compétences techniques de la team nous permettent tout juste de faire en sorte que le blog ne s’écroule pas… alors une appli…). Il faudrait soit que l’appli soit payante (mais êtes-vous prêt à payer ?), soit qu’on trouve un super annonceur qui s’engage à nous prendre une petit pub sur l’appli pendant suffisamment longtemps pour couvrir les frais de développement. Soit enfin qu’un généreux développeur d’applications ne sachant que faire de ces week-ends nous propose de réaliser notre appli contre quelques coups à boire… En attendant il faudra vous contenter de la version mobile du site.

La Pochette Surprise a une durée de validité trop courte.
Les cadeaux contenus dans la Pochette Surprise sont valables 2 mois. C’est un choix qui est principalement dicté par les commerçants partenaires. Il ne faut pas oublier que pour eux c’est une opération de communication qui leur demande un peu d’organisation et dont ils souhaitent mesurer l’impact, d’où des délais relativement courts (et encore ça vous laisse 60 jours pour aller dans 5 lieux différents, ça reste très jouable). Pour une des pochettes de 2013, nous avions mis en place un délais de 3 mois… et bien ça n’a pas changé grand chose, vous avez été nombreux à attendre la dernière minute pour les utiliser. Je crois qu’on est tous un peu pareil, on se dit toujours qu’on a le temps avant de se rendre compte qu’on est à la veille de la date fatidique (quand je pense au nombre de bons Groupon que je n’ai pas utilisé… alors qu’ils sont valables 6 mois).
On est convaincu que le problème n’est pas le délais, mais plus la motivation à se déplacer dans les différents lieux. Du coup, pour la prochaine Pochette Surprise on va mettre en place un petit parcours sympathique pour vous inciter à visiter tous les établissements.

Mettez des bons plans pour les quadras.
10% de nos lecteurs ont plus de 40 ans et certains ont exprimé le souhait qu’on relaye plus d’événements pour « adultes ». Si on peut comprendre que passer un certain âge on puisse montrer un certain désintérêt pour un concert de noise rock dans un bar miteux qui sert de la bière coupée à l’eau, on souhaite s’adresser avant tout un public de jeunes urbains qui sort beaucoup et qui se couche tard. On nous a également beaucoup demandé de rajouter des bons plans natures ou sportifs dans les bons plans du week-end et d’être encore plus exhaustifs. Mais l’essence même de cet article est de faire une sélection et de n’avoir que 4 ou 5 trucs cools. On pourrait sortir une liste complète de tout ce qui se passe à Lyon mais d’autres sites ou journaux le font déjà très bien. Quand on rédige cet article, on ne se dit pas qu’est-ce qui peut plaire à tel ou tel type de lecteurs, on choisis juste les 4 trucs que l’on trouve vraiment sympas et auxquels on pense nous-même assister.

Est-ce que vous recrutez ?
Si Lyon CityCrunch n’est plus ce petit site monté entre amis pour rigoler, on est loin (très loin) d’être une vraie entreprise. Ça reste un « hobby » pour la plupart d’entre nous. Donc non, on  ne recrute pas chez CityCrunch (même si on prend de temps en temps des stagiaires pour monter des petits projets que nos emplois du temps respectifs ne nous permettent pas de mettre en place).

Mais CityCrunch reste un projet ouvert. Une sorte d’auberge espagnole numérique où chacun peut venir et apporter ce qu’il veut faire partager. L’idée est que ce petit média local soit ouvert à tous ceux qui ont envie de faire découvrir des belles choses aux Lyonnais. Nous sommes donc ouvert à touts projets d’articles, de partenariat ou de collaboration. N’hésitez pas à nous soumettre votre idée.

Voilà, je crois que tout a été dit sur le sujet. Merci d’avoir lu cet article jusqu’au bout et n’hésitez pas à réagir dans les commentaires.

Et pour ceux que ça intéressent (ou qui souhaitent en apprendre plus sur la jeunesse lyonnaise qui lit CityCrunch) voici les résultats complets du sondage.
Profil Lecteurs CityCrunch 2014.pdf (4,4Mo).

YOU WIN !

Ah, et j’oubliais, nous vous avions promis que nous tirerions au sort l’un d’entre vous pour lui faire gagner un repas pour 2 à l’excellent Kitchen Café. On invite donc Anne R. à consulter rapidement sa boite mail.