Quand on a appris qu’un chat se portait candidat à l’élection présidentielle, on a d’abord cru à une bonne blague. Mais en se renseignant un peu plus sur le sujet, on s’est rendu compte que cette démarche était tout à fait sérieuse. Vu qu’on adore les chats, chez CityCrunch, on est allé à sa rencontre pour lui poser quelques questions.

Bonjour Nicole, peux-tu te présenter rapidement pour les lecteurs de CityCrunch qui ne te connaissent pas ?

Bonjour à tous mes conchatriotes. Je m’appelle Nicole et je suis le chat que vous attendiez tous : celui qui va changer le monde et nous placer au sommet de la pyramide alimentaire. Comme vous, ce statut « d’être doué de sensibilité » qui nous a été accordé en janvier 2015 par le gouvernement français, je ne peux m’y résoudre ! J’ai un dessein plus grand pour nous : le peuple chat tout entier patounant à l’unisson sur un Monde nouveau régi par l’Ordre Chatocrate Mondial !

Le mouvement est en marche mes amis et je suis celle qui vient vous libérer de vos croquettes chargées à 20% de céréales et de vos conditions de vie parfois précaires, celle qui vient sauver les pauvres petits chats démunis qui risquent l’euthanasie s’ils ne sont pas recueillis et ne libèrent pas assez vite leur cage de 2m², celle qui vient venger les opprimés et secourir les maltraités… Je suis Nicole, je suis le chat providentiel, je suis votre candidate !

Un chat qui concoure à l’élection présidentielle, forcément ça nous plait beaucoup chez CityCrunch, mais on n’est pas sûr que ça emballe les Français. Que répondez-vous aux gens qui trouvent que votre candidature est trop loufoque pour être crédible ?

Comme le soulève à juste titre le rédacteur de CityCrunch (que je manipule entre mes pattes expertes), beaucoup d’humains trouveront ma candidature loufoque. C’est pour cela que chacun de nous doit agir à la mesure de son possible : prenez possession des ordinateurs de votre foyer, des téléphones et de tous les écrans, apprenez par cœur les numéros de cartes bancaires de vos « maîtres » et aidez-moi, aidez-vous !

Laissez les écrans allumés sur Nicole2017.fr et veillez à ce que chacun de vos « maîtres » signe à minima la pétition de soutien voire fasse un don. S’ils s’y refusent, signez pour eux, envoyez des dons, miauler à la fenêtre pour prévenir ceux de nos conchatriotes qui n’ont pas le luxe de l’accès à l’internet… Faîtes tout ce que vous pouvez pour défendre notre grande cause, c’est bientôt l’heure du grand soir !

Certains vous reprochent votre manque d’expérience en politique ? Que leur répondez-vous ?

Le rédacteur a raison ! Mon manque d’expérience en politique sera vu comme ma principale faiblesse… Les hommes et les femmes politiques expérimentés ont pris pleine possession des moyens de propagande humains : journaux, télévisions, radios… Les « petits candidats » comme moi, ceux qui n’ont jamais été aux responsabilités sont presque proscrits dans ce milieu très fermé…

J’ai donc encore une consigne pour mes conchatriotes. Miaulez pendant les émissions politiques, feulez sur les invités trop politisés, griffez les démarcheurs prosélytistes, urinez sur les journaux, déféquez sur les prospectus !

En quoi être un chat est un atout (vs « être un humain ») par rapport aux grands enjeux qui attendront le prochain président : chômage, réchauffement climatique, contexte international, etc…

Les chats connaissent très bien l’amour béat que leur portent les humains. Ils ont souvent plus d’affection pour nous que pour leurs congénères. Aussi, il paraît évident qu’être un chat sera un indéniable atout pour séduire les électeurs dans cette course au pouvoir.

Quant aux problèmes rencontrés par la société humaine, comme tout à chacun, je m’en patoune l’œil.

Quelle serait votre première décision si vous êtes élue en mai prochain ?

Il faudra tout d’abord fermer nos frontières et prendre pleine possession des moyens de communication humains afin d’isoler notre pays du reste du monde. Pendant que mon Etat-Major mettra en ordre la sécurité intérieure en contrôlant les humains récalcitrants, je me ferai rassurante avec les dirigeants des pays voisins.

En parallèle, la première décision qui sera la mienne, ce sera de patouner sur le Benelux pour entrer en guerre afin de pouvoir proclamer l’état d’urgence et d’instaurer la loi martiale. Je lèverai ainsi tous les freins légaux à ma prise de pouvoir totale et nous serons libres de patouner sur le monde sous le commandement de mon Etat-Major. Nous marcherons ainsi avec gloire vers l’Ordre Chatocrate Mondial dès les premières semaines de mon accès aux responsabilités.

Si malheureusement vous n’êtes pas au second tour, pour quel candidat appelleriez à voter ?

Tout comme chacun de mes conchatriotes, j’ai le sentiment que je peux être présente au second tour de l’élection présidentielle en amadouant les humains. Néanmoins, je préfère être claire avec eux et insister sur le fait que l’instigation de l’Ordre Chatocrate Mondial ne se fera pas sans lever la patte : si nous ne gagnons pas ce combat par les urnes, nous devrons en venir aux griffes ! Je suis prête et je sais que chacun de vous l’est aussi !

Merci beaucoup pour vos réponses Nicole et bonne chance pour ces prochains mois de campagne électorale.

Pour en savoir plus sur Nicole et soutenir sa candidature, c’est par ICI.