sosfantomes-websfr-nrj12_mogador

C’est parti !

Depuis lundi, le Festival Lumière va faire chavirer le cœur des cinéphiles lyonnais en ressortant des archives des vieux films plus ou moins connus mais tous assez mythiques.

A titre perso, j’ai toujours boudé les projections des films un peu trop pointus et soi-disant cultes pour privilégier les gros blockbusters que le festival (qui a eu la bonne idée de ne pas être élitiste) propose.

Quel plaisir de revoir sur grand écran des longs-métrages que j’ai découvert gamin sur un bon vieux tube cathodique ! Je suis un enfant de la VHS (Ouais je suis vieux. OK!) et pendant longtemps je n’ai connu que la médiocre qualité d’image qu’offrait une cassette repassée 10 fois dans un magnétoscope. Si j’apprécie autant le Festival Lumière aujourd’hui, c’est parce qu’il me permet de revivre des moments forts du cinéma (et de mon enfance) dans des conditions optimales.

Voici donc une sélection de 10 films que j’ai très envie de revoir sur grand écran :

Massacre à la Tronçonneuse de Tobe Hooper – 1974

article-massacre-a-la-tronconneuse

LE film d’horreur qui posa les règles du genre et marqua l’histoire du cinéma à jamais. C’est le film le plus flippant que j’ai vu étant gamin. J’en tremble déjà rien qu’à l’idée de le revoir.
Mercredi à 20h30 à l’UGC Cité International ou jeudi à 20h au Pathé Bellecour

Le bon, la brute et le truand de Sergio Leone – 1966

19377745_20130816151630688.jpg-c_640_360_x-f_jpg-q_x-xxyxx

Je l’avais déjà revu lors de la première édition du festival, mais Clint a tellement la classe… Vous pouvez aussi vous faire les 2 premiers volets de la trilogie « Pour quelques dollars » qui sont aussi projetés pendant le festival.
Mardi à 20h30 au Pathé Vaulx-en-Velin ou dimanche à 19h au Comoedia

S.O.S. Fantômes d’Ivan Reitman – 1984

553882.jpg-r_640_600-b_1_D6D6D6-f_jpg-q_x-xxyxx

« Who you gonna call? Ghostbusters! ». Bon Ok, le film a pas super bien vieilli mais retrouver Bill Murray jeune et l’ambiance si particulière de ce début des années 80 reste un grand plaisir.
Mardi à 20h30 au Pathé Cordeliers, mercredi à 14h15 au Pathé Bellecour et vendredi à 15h au CNP.

Rambo de Ted Kotcheff – 1982

Rambo

Le film d’action par excellence ! Sylvester Stalone rendit son personnage de héros de la guerre du Vietnam mythique. Parfait pour faire le plein de testostérone, de sang et de cris bestiaux.
Mercredi à 22h45 à l’Institut Lumière 

Alien de Ridley Scott – 1979

20645901

C’est carrément une Nuit Alien que le festival propose aux amateurs de E.T. (la version méchante). Même si toute la série est de bonne facture (le festival nous a quand même épargné Aliens Vs. Predator), le premier opus reste inégalé. Un vrai chef d’oeuvre d’angoisse.
Samedi à 21h à la Halle Tony Garnier

Tchao Pantin de Claude Berri – 1983

tchao-pantin-1983-03-g

Si comme moi vous êtes un peu trop jeune pour avoir connu ou vraiment bien capté le phénomène Coluche au début des années 80, voilà l’occasion de comprendre l’immense talent du bonhomme dans un rôle totalement à contre-emploi.
Mardi à 20h30 à l’UGC Astoria, vendredi à 17h45 au Pathé Cordeliers et samedi à 17h au Pathé Bellecour

2001 l’Odyssée de l’Espace de Stanley Kubrick – 1968

707

Le film contemplatif par excellente peut-il se voir autrement que sur grand écran ? Non bien sûr ! Alors go ! Laissez-vous guider par Hal 9000 dans ce voyage métaphysique.
Jeudi 21h au Pathé Bellecour, dimanche 14h30 à l’UGC Cité Internationale 

Apocalypse Now de Francis Ford Coppola – 1979

apocalypse-now

L’un des récits les plus effroyables de la guerre du Vietnam est ici présenté dans sa version longue avec 50 minutes de film supplémentaires. Scènes époustouflantes, dialogues brillants et acteurs cultes, plongez pour 3h30 de chaos.
Mardi 20h à l’UGC Confluence et samedi à 20h au Pathé Cordeliers

Bonnie & Clyde d’Arthur Penn – 1967

493124.jpg-r_640_600-b_1_D6D6D6-f_jpg-q_x-xxyxx

C’est le film qui a fait l’ouverture du festival en présence de Faye Dunaway, mais il est encore projeté aujourd’hui. Un film ultra violent pour son époque avec un duo d’acteurs mythiques à voir absolument.
Mardi 19h30 au Comoedia

Ben-Hur de William Wyler – 1959

231648.jpg-r_640_600-b_1_D6D6D6-f_jpg-q_x-xxyxx

Je me souviens de la première fois que j’ai vu Ben-Hur, c’était chez mon grand-père. Il m’avait dit que c’était un film à grand spectacle et il avait raison. Toute la magie (et le kitsch) des péplums est au RDV pour 3h40 de muscles saillants, de courses de chars et de Romains en toge.
Vendredi à 19h30 au Pathé Cordelier et dimanche 14h30 au Pathé Vaise

Bien sûr, il y a plein d’autres films à voir durant le festival (notamment la rétrospective quasi complète des films d’Almodovar), ma sélection reste toute personnelle en reposant sur des films de mon enfance, n’hésitez pas à compléter avec vos propres films coups de cœur dans les commentaires.

Un dernier conseil pour la route, pensez à réserver vos places pour les séances ou arrivez TRES TRES tôt.

Bon festival à tous !

Festival Lumière du 13 au 19 octobre 2014
www.festival-lumiere.org