Tiens ça faisait longtemps qu’on avait pas lancé une chaine de blogs.

Les chaines étaient un peu l’essence des blogs au moment de leur apogée (en gros vers 2007 – soit un autre temps). Ca pourrait paraitre complètement démodé de nos jours, mais la mode étant au vintage, il n’est pas inintéressant de ressortir ce concept ringard.  Le principe est simple, un blogueur répond à un petit questionnaire et invite ses amis blogueurs à faire de même.

Alors Zouh ! Voici la chaine du jour :

les 5 petits trucs qui font que j’aime Lyon

1- Le Mont Blanc qui apparait parfois

montblanc

Dans ma Bourgogne natale, la fenêtre de ma chambre permettait d’apercevoir, certains jours le Mont Blanc. C’était annonciateur de mauvais temps disaient les anciens (ma mère, quoi !). Aujourd’hui, j’éprouve une certaine nostalgie joyeuse quand je vois ce gros sommet au dessus de toits lyonnais. Cette montagne se montrant trop peu depuis la Capitale des Gaules, impossible d’anticiper sa vision. Il apparait juste là, au loin, au grès d’une ballade sur l’une des collines ou dans les carreaux d’un appart assez haut.

2 – La station de métro Bellecour

bellecour

Ok le métro, c’est loin d’être le rêve. Mais la station Bellecour m’a toujours fasciné. L’étage entre la ligne A et la ligne D est extraordinaire. Tout n’est que mouvement. La foule de gens se croisent. Il y a ceux qui descendent, ceux qui montent, ceux qui filent au sud, ceux qui se pressent à l’est. Personne n’est immobile. Je passe très souvent à cet endroit, mais je ne me lasse pas de ce mini Shibuya sous-terrain.

3 – La brume sur le Rhône

Brume

En ce moment, par ces jours de grand froid mais de grand soleil, se ballader sur les Berges du Rhône au petit matin est d’une féerie sans nom. Un fin brouillard lévite sur l’eau ne laissant échapper que le scintillement du soleil se reflétant dans le fleuve. Je passe à proximité tous les matins en me disant que les villes baignées d’un cours d’eau sont les plus belles du monde.

4 – Le ballet des noctambules et des skieurs le samedi à 6h du matin

ivresse

On a l’habitude de dire que Lyon est à moins de 2h de la mer et de la montagne. Mais en réalité, dans le coeur des lyonnais, la montagne est beaucoup plus près (peut-être à cause du point 1). L’hiver, juste avant le lever du jour, s’opère un étranger ballet entre les noctambules rentrant de leur soirée et les accros de la glisse partant pour les pistes. Ces 2 spécimens se croisent et se regardent avec un sourire plein de connivence, comme s’ils se comprenaient entre gens qui profitent bien de la vie. Je me retrouve régulièrement dans l’un ou l’autres des rôles et j’aime particulièrement ce moment, marquant la fin ou le début d’une belle journée.

5- La tour du Crayon, le phare de Lyon

crayon

Quand je rentre sur Lyon après un long séjour, que ce soit en voiture ou en train (voire même en avion), je guete toujours la pointe de la Tour Part-Dieu (plus connue sous l’appellation Crayon). C’est comme un phare. Plus que la pencarte Lyon, c’est la vue de ce building qui m’indique que ça y’est je suis de retour à la maison. Un beau moment « Home Sweet Home »…

Comme ce questionnaire est une chaine, il va bien sûr tourner. Les autres chroniqueurs de LCC se prêteront eux aussi au jeu, en attendant, j’invite les 2 grands amoureux de Lyon que sont Romain et Yannick de rédiger leur propre liste des petits trucs qui font qu’ils aiment Lyon.