adopte un chat-03
Chez CityCrunch, on a un petit côté Brigitte Bardot/30 millions d’amis. Suis-moi, je vais t’expliquer les options que tu as pour adopter un animal (mais soyons réalistes, les chats sont les meilleurs…)

L’opération commence par un déballage de ma vie. Je m’appelle Chouquette, et j’ai deux chats.

Mais comment ai-je trouvé mes réveil-matin-même-le-week-end-passé-7h-on-miaule-tellement-fort-que-t’as-intérêt-à-nous-filer-à-bouffer-parce-que-tu-peux-pas-dormir-vu-le-bruit-qu’on-fait-de-toutes-façons ?

1 – Oh mon Dieu, il me faut un chat !

Jusqu’à présent, j’avais toujours eu des chats « gratuits », que la cousine du voisin de ta belle sœur peut te filer car une chatte a mis bas chez elle, dégueulassant les coussins des chaises d’été… C’est donc vers le Bon Coin que je me suis dirigée.

J’ai alors trouvé des annonces concernant des chatons, mais la grande majorité propose des chatons de race, donc pas seulement payants mais hors de prix. Le reste des annonces pour des chatons gratuits, qu’on se le dise, il faut être réactif, car c’est tellement rare que tout le monde appelle vite vite pour réserver sa boule de poils…

2 – La BA à la SPA

Qu’à cela ne tienne, je vais aller à la SPA. Mon ami Google me parle du refuge de Brignais, allez zou, c’est parti. Ayant connu la SPA de Bordeaux (chatières, bénévoles du tonnerre…), c’est avec mon cœur de Bisounours en bandoulière que j’arrive sur place. A l’accueil, je me fais engueuler parce que je veux un chaton (et ils sont moches les grands chats peut-être ?), que j’ai le mauvais goût d’habiter au 3ème étage avec un balcon et que le chat, lui n’a pas demandé à se faire accueillir dans un foyer où on n’attend qu’une chose : qu’il se défenestre…

Un peu refroidie, mais pas découragée, je commence la visite des différents bâtiments où sont les chats, car le refuge est immense. Ici, pas de chatières communes, mais des bâtiments entiers de boxes individuels. Les chats comme les chiens sont à observer du dehors de leur cage (vas-y pour le contact…). J’en sélectionne plusieurs et retourne à l’accueil. Je me fais refuser tous les chats choisis : celui-ci est malade, on ne sait pas quand il ira mieux, celui-ci est né dehors et vous n’avez pas d’accès à l’extérieur, celui-ci aussi est malade… Je refais un dernier tour où j’en choisi à nouveau deux pour qu’on me refuse à nouveau leur adoption.

Je repars avec mon petit cœur de Bisounours en bandoulière tout triste et me dis qu’en fait, je n’aurai jamais de chat !

Ne me laissant pas abattre et ma détermination féroce en poche, je me résous finalement à devenir l’hystérique du Bon Coin et finirai bien par choper ma boule de poils!

OLYMPUS DIGITAL CAMERA
Ils sont un peu chelou tes chaussons…

 

 3 – J’entends parler d’un refuge SPA qui déboîte la pâtée…

Je parle de chats avec mes collègues, certaines d’entre elles ont deux chats. Je parle de ma première expérience à la SPA, et une d’entre elle me répond « ah mais moi je vais à Marennes à la SPA, ils sont géniaux ».

De mon côté, ma première boule de poils est plutôt distante, genre pas câlin du tout. L’adoption d’un chat pot-de-colle commence à me trotter sérieusement en tête. J’en parle donc à ma moitié avec des arguments béton : « le premier vivra plus tranquille si je peux faire des câlins à un autre chat », « à faire garder pour les vacances, quelle différence d’en faire garder 1 ou 2 ? », « je ramasserai les crottes »…

Et boum, me voilà partie avec une copine à la SPA de Marennes. Là, une salariée SPA nous accueille, je lui explique que je cherche un second chat, plutôt câlin. Elle me dit qu’il vaut mieux un chat plus jeune que le mien. Nous commençons alors par l’infirmerie, juste à côté, où un chaton miaulait pour attirer l’attention. Elle nous explique que son frère est parti la veille, et qu’il miaule depuis. Elle me demande si je veux le prendre, je veux crier « ouiiiiiiii en plus il est trop mignoooooon » lui dis que ce serait avec plaisir. Et me voilà avec un chaton qui reste 20 minutes dans les bras à ronronner, jouer et câliner. Autant te dire que je ne suis pas allée plus loin, lui, c’était mon chat et basta. Autant te dire que je te recommande le refuge de Marennes puissance 8000 !!

IMG_0469
Et c’est quand qu’on mange?

4 – Les trucs à savoir

La SPA est une association gérée par des salariés et des bénévoles. Lorsqu’elle recueille un animal, elle s’assure de sa santé en faisant vaccins et stérilisation et va le pucer et/ou le tatouer. Les vaccins, pour éviter les maladies évitables, et la stérilisation, pour éviter la prolifération des espèces animales, étant donné le nombre d’animaux qui ont besoin d’être recueillis (et éviter de produire de nouveaux malheureux).

 

pyramide

 

Lorsque vous adoptez un animal à la SPA, vous payez une somme forfaitaire correspondant à peine aux frais vétérinaires effectués sur l’animal.

Vous trouverez aussi des associations en parallèle de la SPA, qui seront souvent plus chères, car les frais vétérinaires sont plus élevés.

Dans tous les cas, ce qui est frappant en allant à la SPA, c’est le nombre d’animaux qui sont là car leurs propriétaires n’ont pas réfléchi à la place à leur donner, que ce soit d’un point de vue logistique, financier ou affectif. Un animal n’est pas un humain mais est, selon la loi, un être vivant doté de sensibilité, donc faites bien attention à l’engagement que vous prenez en l’adoptant !

chocabartok
« Vas-y, je sens que le bonnet va nous arriver dessus » « On s’en fout, on dort… » « Ouais, on est trop des branleurs »

34 commentaires

  1. Bonjour,
    Moi aussi je recherche un chat et je suis passé par les même étapes que vous, finalement je n’ai rien adopté. J’ai opté pour devenir « famille d’accueil » pour l’association Croc Blanc qui cherche des Gens pouvant héberger chat/chien/NaC durant une courte (ou pas) période le temps de trouver quelqu’un pour les adopter.
    C’est dommage de ne pas en avoir parlé dans l’article, car ça peut etre une solution pour les gens comme moi, qui ne souhaitent pas s’engager sur le long terme avec un animal, mais qui est prêt à offrir toute l’attention qu’un animal abandonné a besoin.

    1. C’estclair, il en faut pour tous les goûts et toutes les envies! En plus, c’est vraiment un service rendu de prendre les boules de poils en charge « en attendant » 🙂

  2. Bonsoir,
    C’est drôle, j’ai moi même fait cette expérience laborieuse et ça m’a pris 2 mois pour degoter un chat, pourtant adulte. Ça ne facilite d’ailleurs pas les démarches concernant l’adoption malgré ce qu’on pourrait penser. Résultat, d’assos en assos, de chat malade en chat malade, c’est l’enfer. Je n’avais jamais non plus dû « acheter » un chat, force est de constater que de nos jours, c’est devenu inévitable… Verdict: un chat de gouttière adulte « légèrement » malade réglé 130 euros et 160 euros de veto de lendemain avec un chat finalement agonisant. Une ruine pour un chat pour lequel on a dû se justifier sans arrêt avec questionnaires en règle à grands coups de questions stupides. Donc, les assos, pour ma part, c’est terminé! (4 essayées sur Lyon quand même…).

    1. Pour ma part, ayant un budget très serré, j’avais surtout vu le côté « porte monnaie », et souvent, il est plus cher d’adopter en asso qu’à la SPA, mais leur boulot est admirable !

  3. à Brignais pour les chiens il ne sont pas mieux. avec leurs etroitesse d’esprit, pas étonnant qu’ils aient besoin d’autant de place.

    bref j’ai achté un chien de chasse il y a 10ans, je suis toujours en appart, le chien sort 1h par jour, court et a des copains. bref heureuse la bestiole.
    c’est qui les amis des bêtes au final?

  4. Je me permets d’ajouter une précision importante concernant les soins éventuels des chats que chacun peut adopter. En effet, il arrive que l’on adopte un miauleur sans avoir de grands moyens financiers (ce qui est mon cas). Il existe des dispensaires SPA proposant des services vétérinaires moins cher. Il y en a un dans le centre de Lyon (62, rue St Maximin 69003 Lyon). Leurs tarifs d’opérations, vaccinations, visites… sont beaucoup moins chers qu’en centre vétérinaire libéral et la vente des médicaments est non lucrative (ils les vendent au prix d’achat). A noter que pour avoir accès à ce service il faut justifier d’une non imposition à ramener le jour du rendez-vous. Les « employés » sont bien et sympas. Donc si vous aimez vraiment vos animaux et qu’ils ont besoin de soins, n’hésitez pas!

  5. Je commente simplement pour dire la bannière avec le chaton est hyper chou. Bravo Milie 🙂

    J’ai déménagé de Lyon mais je vous suis toujours, j’adore vos articles, même s’ils ont un petit parfum de nostalgie désormais…

  6. Personnellement pour nos 2 chats nous avions opté pour la SPA de Valence puis pour l’association Croc-Blanc. Nos 2 chatons étaient vifs, sevrés et très calins. Aujourd’hui ils se portent comme des charmes et n’ont jamais été habitués à sortir donc la vie en appartement leur convient très bien et ils sont (au vu de leur ronronnnements incéssants et de la dose de calins que nous recevons) très heureux. Comme disait Loup Junior, si vous voulez adopter un animal sur Lyon, renseignez vous auprès de l’association Croc-Blanc.

  7. En Italie tu va au marché, des fois il y a des associations, tu laisse une offre, et tu repart avec ton chaton. Pas question de payer des milles et des cents pour un animaux, je suis prolétaire moi !

  8. Bonsoir, Bravo pour cet article plein de bon sens. Je viens également de vivre le marathon de l’adoption. Fin décembre, sur la page FB de l’association Chat-Mon Ami à Rillieux – https://www.facebook.com/CHAT.MONAMI – (qui en passant recherche des adoptants pour leurs matous car ils vont devoir fermer leur refuge définitivement pour raison de santé de la responsable de l’association), il y avait un lien partagé pour Praline qui attendait un nouveau foyer. Quelqu’un l’avait récupéré dans la rue mais ne pouvait la garder. J’ai craqué et suis entrée en contact avec cette personne. La seule association qui l’aidait a placé Praline par le biais d’un contrat d’adoption, était 4 pattes en détresse (http://www.4pattesendetresse.fr/) dans… le beaujolais, les associations lyonnaises étant débordées et ne pouvant faire bénéficier de leurs tarifs auprès des vétérinaires. J’ai contacté le dispensaire de la SPA car « malheureusement » je remplis les conditions d’admission mais ils ne pouvaient stériliser/tatouer/tester FIV/FELV avant le 16 mars. C’est grâce à l’association beaujolaise et un ami et après un covoiturage épique à Thizy que je suis devenue l’heureuse humaine de Praline. 3 semaines de tractations et de stress mais un happy end, ouf !
    Tout ça pour dire, qu’il faut en effet réfléchir avant d’adopter un animal : à l’engagement à vie, aux frais médicaux (+ de 200 € pour tatouage/stérilisation/tests FIV/FELV chez un vétérinaire à Lyon – 110 € avec une association – 75 € au dispensaire), à l’alimentation pour qu’il ne finisse pas insuffisant rénal (à bas Friskies et cie !), à leur offrir un environnement serein et de l’amour aussi inconditionnel que le sien. Ca éviterait tous ces refuges engorgés par les abandons et les portées anarchiques de chatons, les euthanasies arbitraires, la maltraitance, etc…
    Etre famille d’accueil est une bonne solution pour ceux qui ne savent pas s’ils sont capables d’assumer un animal à long terme.

  9. Bonjour,
    j’arrive sur cet article depuis twitter. J’ai vraiment été choquée par l’accueil que vous a réservé la 1ere SPA visitée. Comment veulent-ils faire adopter des animaux en étant aussi peu accueillants?
    Bref, l’essentiel est d’avoir trouvé votre boule de bonheur! Est-ce que les présentations avec l’autre chat se sont bien passées? C’est parfois rock’n roll!
    Et enfin comment s’appelle l’heureux élu? (ben oui je suis curieuse!!!)
    Longue et heureuse vie à vos félins!

  10. Bonjour,
    Je partage totalement votre impression sur le refuge SPA de Brignais.
    Pour moi c’était il y a un peu plus de 4 ans.
    Après un interrogatoire en règle, la sollicitation de multiples avis internes, on nous a finalement laissés repartir avec un chaton de 6 mois castré, pourtant placé sous observation.
    Mais on nous a bien fait sentir que c’était à contrecoeur, faute d’arguments à nous opposer. Et qu’en tout état de cause, nous ne bénéficiions que d’un sursis avec mise à l’épreuve.
    Bref presque aussi difficile que d’obtenir un prêt immobilier. Mieux vaut avoir un dossier en béton !

  11. Bonsoir,
    Je me permets de laisser un commentaire sur cette page, car je suis à la recherche, de mon coté, d’une personne de confiance à laquelle je pourrais confier ma nénette.
    Titoune a six ans, c’est une chatte fort sympathique, autonome, et douce.
    Malheureusement, je dois partir pour des raisons professionnelles à l’étranger, et ne peux l’emmener.
    Ainsi, si quelqu’un était intéressé pour accueillir et prendre soin de cette formidable demoiselle…

    Je peux me rendre disponible si vous souhaitez la rencontrer en amont !

  12. Je suis stupéfaite que tant de personnes bien intentionnées ne réussissent pas à adopter un chat. Au cours d’une campagne de stérilisation des chats errants dans ma commune, j’ai été amenée à sauver cinq chatons d’environ deux mois qui allaient être tués. Ils avaient eu la malchance de naître dans un jardin dont le propriétaire tue les portées de chatons. Je suis donc devenue famille d’accueil pour les cinq chatons à apprivoiser et faire adopter. J’ai pu en donner trois qui ont des familles très aimantes et responsables. Il m’en reste deux; je ne peux pas les garder car j’ai moi-même cinq chats adultes dont certains les chassent. Je me suis donc résignée à les laisser enfermés dans une pièce. Voir à leur sujet mon mur sur Facebook. Ils sont jeunes, beaux, câlins et joueurs.
    Je veux simplement être sûre qu’ils seront adoptés par des personnes qui leur donneront toute l’affection nécessaire et qui leur porteront tous les soins requis.

  13. Bonjour,
    Je suis stupéfaite par tous ces témoignages concernant les SPA. Vous confirmez mes craintes surtout en ce qui concerne les cages!
    Je recherche moi-même une famille souhaitant accueillir une boule de poil, ne pouvant pas me résoudre à le donner à un refuge.
    Lors d’une balade nocturne fin août, un chaton, pas un bébé mais petit quand-même, se faisait embêter par un chat plus grand. On a fait déguerpir le méchant, mais n’avons pas pu approcher le petit qui s’est sauvé aussi.
    Sauf que quelques dizaines de mètres plus loin, on s’est aperçus qu’il nous suivait de loin. Quand on s’arrêtait, il feignait de s’intéresser aux plantes ou au trottoir ou disparaissait sous une voiture (garée bien sûr), bref une vraie filature dans les règles de l’art! Plus on se rapprochait de la maison, plus lui, se rapprochait de nous. Et pour finir, nous sommes rentrés chez nous avec un chat qui nous avait suivis sur plus de 2 kms. Il est monté sur le fauteuil directement et a commencé à téter le plaid!
    Pour son nom, nous avons hésité entre « BIZARRE » et « NOCTURNE », puis sa couleur nous a guidés: il est tout noir!!!
    Voilà pour la première partie de l’histoire de cette « bizarrerie nocturne » et si vous êtes intéressés par la suite, je me ferai un plaisir de vous la conter!
    Jouer à Shéhérazade quand on s’appelle Nadia, ça le fait, non?

    1. Bonsoir sherazade oups Nadia, moi je veux bien connaître la suite de l histoire avant de dormir. Au fait je suis aussi à la recherche d un chaton. Alors n hésitez pas à me contacter

  14. La SPA de Brignais m’a fait le même coup me refusant un vieux chat de 9 ans sur lequel j’avais craqué parce que j’étais en appartement. J’ai pu prendre un autre chat non sans mal. Je ne regrette pas car ce chat est une crème mais quand je pense à ce petit vieux dans sa cage, ça me fend le coeur… surtout qu’un vieux chat ça s’adopte pas facilement…

  15. Bonsoir,

    Je poste pour apporter mes impressions plus que défavorables quand au « refuge » SPA de Brignais.

    Plein de bonne volonté et un brin candide, je m’y suis présenté un samedi matin pour voir si je pouvais adopter un ou deux chats suite au décès de mes 2 matous âgés en moins d’un an.

    J’en suis reparti 1 heure plus tard très triste et très très en colère.

    Après avoir noté le numéro de plusieurs box (minuscules et pas très propres) de 3 pensionnaires,
    je reviens à l’accueil, patiente au guichet (!?) avant que quelqu’un veuille bien s’occuper de moi.
    Quand je donne les numéros, la personne me sort le grand jeu:
    le premier chat n’est peut-être pas propre, le second a sans doute été bousculé par une voiture et s’il a des séquelles non-visibles elles seront à ma charge, quand au dernier il vient de la fourrière donc l’adopter s’est s’engager à l’aveugle.
    J’ai droit aussi à un laïus sur le fait que ramener un animal après une adoption est traumatisant pour lui, etc…

    La dame m’indique ensuite que cela serait bien que je fasse un autre tour pour ne regarder que les chats dont le refuge connaît le passé.
    Un peu perplexe, j’accepte et refais ledit tour.
    Au passage je m’aperçois qu’à ce moment, les chats dont le passé est connu ne représentent à vu d’oeil que 5% de ceux présents.

    Je note le numéro de box d’une petite minette qui me regarde avec de grands yeux et repart vers l’accueil.
    Je suis reçu par la même personne qui me ressort le même discours:
    « celle là on est pas sûr qu’elle soit propre, vous comprenez c’est pour leur bien, …
    le fait de ramener un chat adopté est traumatisant pour lui, … »

    A ce moment je doute que la personne souhaite que j’adopte, je suis vraiment en colère et plus du tout en état d’une réaction rationnelle.
    Je rentre chez moi pour un week-end pas très gai, coloré par cette expérience.

    Après des recherches sur Internet j’ai ensuite découvert le nombre d’avis négatifs sur ce lieu,
    et que l’endroit fait également apparemment office de fourrière et qu’à ce titre les animaux sont euthanasiés régulièrement pour libérer de la place:
    je ne vois pas où intervient l’aspect protection des animaux ici !!!

    Ce billet est dédié en premier aux matous que j’ai croisé ce samedi, en particulier au petit siamois, à la petite minette avec ses grands yeux et au gros rouquin terrorisé qui venait d’être rendu et balancé sous mes yeux dans un box par un « soignant », et qui ne seront sans doute bientôt plus de ce monde, juste par « confort et pour libérer de la place ».
    Je le dédie aussi au vieux monsieur qui savait que son chien perdu se trouvait à Brignais mais que pas un personel du lieu n’a voulu accompagner pour lui montrer où il se trouvait et que j’ai essayé d’aider de mon mieux, en vain. J’espère vraiment qu’il a fini par retrouver son compagnon.

  16. bonjour,
    nous sommes propriétaires de deux chats, les deux sauvés de la mort car ce sont des personnes qui n’en voulaient plus,
    La première chatte Bony a 13 ans, nous allons eu à 2 mois, c’est un chat de gouttière tigré gris.
    La deuxième chatte Blair a 4 ans c’est un chartreux, nous avons depuis ses 8 mois car l’ancien propriétaire voulait s’en débarrasser.
    Jusqu’en 2014, nous habitions dans une maison, nos chats sortaient et rentraient comme ils voulaient.
    Puis des soucis personnelles sont arrivés, nous avons vendu notre maison et acheté un appartement à Lyon en RDC avec une terrasse pour que nos chattes puissent avoir leur liberté. dans cette copropriété , il y a d’autres chats.
    en face de nous habitent des voisins ,ils n’aiment pas les chats, donc depuis un an les relations se sont dégradés à cause de nos chats. Je soupçonne une fois ou Blair a du manger quelques choses de mauvais pour elle car elle vomissait de partout et avait un comportement bizard.
    le 22 février, alors que je rentrais chez moi, je vois plein de grottes sur ma terrasse, je me dis que mes chats ont « disjonctaient » donc je sors pour ramasser et là le voisin que je n’avais pas vu , s’est mis à hurler, à m’injurier et a me lancer des déjection animal sur moi, j’étais choquée, médusée, comme une enfant qui avait fait une bêtise (j’ai 50 ans)
    j’ai donc enfermé mes chats chez moi, mais au bout d’une semaine, Bony devient folle de ne pas sortir dehors, alors c’est le canapé, le tapis abimés et les pipis par tout pour se venger.
    je ne veux plus les sortir car j’ai peur que ce voisin me les empoissonnent.
    depuis il continu à jeter des déjection animal chez moi tant que j’ai mes chats.
    notre souhait est trouver une famille d’accueil pour au moins Bony (en maison) ou grand jardin afin qu’elle puisse être heureuse.
    Blair est plus craintive , les gens la voit moins que Bony.
    hier encore un autre voisin est venu se plaignant de Bony qui fait pipi dans sa pelouse
    Donc notre décision est prise.
    pouvez-vous nous aider , s’il vous plait? avant que ça dégénère
    Ce n’est pas de gaieté de cœur, mais nous n’avons pas d’autre choix
    bien cordialement
    EvelyneRioux

  17. Je suis aussi allée à la SPA de Brignais car mon copain aimerais que nous adoptions un chat/chaton, et j’ai eu le droit à une semi-engueulade à base de « c’est un chat, pas un pull, une adoption ça se réfléchit » (j’ai vécu avec des chats toute ma vie, j’ai encore un persan maintenant mais qui vit chez ma mère parce qu’il est tout vieux le pauvre doudou et qu’un deuxième déménagement pour se retrouver dans un appart plus petit, on a peur que ça l’achève ):, bref je sais très bien ce que ça engage en terme de frais, de temps, d’implication etc, d’avoir un chat. )
    On nous a aussi sorti le speech de « oui mais c’est traumatisant pour l’animal, puis celui-là on a pas son suivi médical, puis celui là il a besoin d’un accès extérieur et puis et puis et puis »
    Alors du coup j’ai, tout simplement, demandé quels chats il serait envisageable que l’on puisse adopter, sachant qu’on est dans un appartement de 65m² sans accès jardin ou balcon (et que je lui avais déjà dit avant), donc, je sais pas, nous renseigner, nous aiguiller sur un chat de nature calme, qui vive bien en appartment, et on m’a envoyé c**** comme quoi « non mais on a pas une liste définie hein », comme si j’étais la dernière des idiotes. Et après on me dit que je réfléchi pas au poids d’une adoption.
    Je suis sortie de là frustrée, agacée et j’avais envie de pleurer. C’est un endroit terrible. Quelque part je ne vous conseille pas d’y aller, mais en même temps je viens de voir un commentaire qui dit qu’ils euthanasient les animaux, alors en fait, allez-y. Tout en sachant que vous serez mal accueillis, mais pitié, si vous avez la possibilité de sauver un animal de cet endroit, faites-le. Nous on a pas réussi.
    Et du coup on cherche toujours à adopter une boule de poil, alors on va trouver un moyen d’aller à Marennes, du coup. (On a pas de voiture, ça va être compliqué mais on trouvera bien.)

    1. Bonjour Giovanna, je fais partie de l’association croc blanc, je suis famille d’accueil . je suis a la recherche d’une famille pour récupérer un ou plusieurs chatons qui se trouvent actuellement dans une grange et qui seront tués si personne ne les récupère . si tu es toujours a la recherche d’un chaton, écris moi, je t’enverrai des photos. merci pour eux. christine

      1. De mon côté, c’est votre association Croc Blanc qui m’a fait des histoires. Vous m’avez dégoûtée de revenir vers vous : jugement de valeur, refus d’un animal car il valait mieux un appartement qu’une maison avec jardin. Je suis allée à la SPA de Brignais, et du coup, et je l’ai mon chat ! Votre idée de familles d’accueil est vraiment génial mais votre comportement extrémiste est inadmissible ! Nous avons toujours eu des animaux et les avons toujours aimés. Vous êtes qui pour dire que non ? 5 ans de piqûres d’insuline, de sorties annulées pour veiller et de frais de vétérinaire hallucinants à ne pas partir en vacances pour mon chat récemment décédé. Je pense que j’aurais pu m’occuper correctement d’un de vos protégés.

  18. Avis à tous ceux qui veulent une petite boule de poils, je cherche à placer 6 chatons de 2 mois , sevrés, et trop mignons . ils seront tués si personne le les récupère . c’est gratuit et je les livre si besoin . attention, je refuse qu’ils attérissent dans un laboratoire d’expérimentation. contactez moi si vous en voulez un. Merci pour eux. christine

    1. Bonjour Christine, je recherche petit chat, avec tous ses tarés qui les tuent les revendent et les torturent c’est moins facile d’en dénicher un qu’avant. Je vais sûrement me rendre à la spa acclamée (merci pour cet article !)
      Écrivez moi un mail à charlene.cyber@gmail.com
      Merci d’avance
      Charlene

  19. Bonsoir Christine,
    Après avoir trouvé des témoignages effarants sur la spa de brignais
    Avez vous toujours ces chatons ?
    En vous remerciant
    Charlene

  20. Bonjour, je suis étonnée de toutes les mauvaises expériences vécues à la SPA de Brignais, j’y suis allée plusieurs fois et à chaque fois j’ai été accueillie chaleureusement. Suis-je l’exception qui confirme la règle ;-)? En tout cas souvent on ne parle que de mauvaises situations et ceux pour qui ça c’est super bien passé ne laisseront pas d’avis.
    Pour adopter dans le 69 vous pouvez aussi aller sur:
    www. secondechance.org

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*
*