Chez Lyon City Crunch, on aime bien l’atelier KCS, Clémentine avait interviewé B-Gnet en septembre dernier, pour sa BD Saint-Etienne Lyon !
Aujourd’hui, c’est à Ben Lebègue de se prêter au jeu de l’interview et de nous parler de sa dernière BD en date : Histoires de Lyon, un projet collaboratif édité par Lyon Capitale, auquel 7 auteurs, dont Ben, ont participé.

Salut Ben, parle-nous un peu de toi, pour ceux qui ne te connaissent pas ?

Je m’appelle Ben Lebègue, je suis l’auteur du Grand Gentil Loup qui a été élu Grand Prix Jeunesse au festival BD de Lyon en 2008, Le Petit Renard aussi. J’ai fait aussi beaucoup de Collectifs.
Je suis aussi l’un des 10 scénaristes de La Plus Grande BD du Monde.
Et je suis donc dans le même atelier que B-Gnet.

Parle-nous un peu de ton nouveau projet, Histoires de Lyon, que tu as co-écrit et qui est paru il y a quelques semaines ?

Histoires de Lyon est édité par le magazine Lyon Capitale, nous sommes 7 auteurs, 9 personnes en tout, avec les scénaristes et coloristes, et le tout est supervisé par Florent Deligia de Lyon Capitale qui est historien de formation.
7 auteurs, 7 styles différents, 7 périodes de l’Histoire, de l’époque Romaine jusqu’à la Seconde Guerre Mondiale ! Chaque auteur a dû faire un petit synopsis. Ensuite Florent Deligia a validé les faits historiques.
La première demi-planche de chaque histoire devait être consacrée à une vue de Lyon à l’époque donnée afin que les lecteurs voient l’évolution de siècle en siècle. Nous avions beaucoup de documents et études à disposition, des gravures… Pour les plans de Lyon, le Musée Gadagne nous a largement soutenu. Il a fallu synthétiser.

Tu as choisi la Révolution Française un peu par hasard et, au final, tu m’as avoué t’être pris de passion pour cette période de l’histoire lyonnaise. Raconte-nous :)

Oui, tout à fait! Moi, à la base, je voulais traiter de la Résistance et de la Seconde Guerre Mondiale à Lyon, mais c’était déjà pris par Kieran !

La Révolution française, c’est vraiment passionnant : c’est une période qui est assez vaste à Lyon et qu’on peut découper en 3 phases. J’ai fait la première, réputée la plus difficile à narrer. C’est aussi la période la plus sanglante.

Je retrace très succinctement, car en 7 pages c’est assez rapide quand même, l’histoire de Chalier, un révolutionnaire qui n’hésitait pas à couper des têtes pour qu’on se range de son côté.

C’est lui qui a fait venir la guillotine à Lyon et, pour la petite anecdote, quand il s’est fait chopper par l’armée du département, département qui était modéré et non pas révolutionnaire à l’époque, on l’a jugé et on l’a condamné à mort à la guillotine! Il a donc  été le premier guillotiné de Lyon alors que c’est lui-même qui avait ramené l’objet à Lyon!

7 pages par période, c’est court : on veut la suite !!

Alors, oui, c’est prévu, mais on compte peut être faire des albums probablement plus dédiés à chaque période. Le prochain tome sera sur la Seconde Guerre Mondiale, et celui d’après, peut-être, sur la Révolution !

Ce premier tome a été tiré à 6000 exemplaires et, pour le moment, ça marche très bien! Lyon Capitale a fait du super boulot : la promo est bien faite et l’ouvrage est dispo dans beaucoup de lieux, ce qui permet de ne pas le diffuser aux seuls amoureux de BD.

Merci Ben, à bientôt pour de nouvelles aventures !

Pour vous procurer Histoires de Lyon, ça se passe chez tous les libraires lyonnais, dans les musées, mais aussi en ligne sur le site de Lyon Capitale.