Boko Loco cuisine vegan Lyon CityCrunch

C’est un constat évident. Autour de moi, dans les restos de quartier, ou chez mes amis, nos habitudes alimentaires évoluent.
Quand je vais à une soirée, le saucisson reste tristement dans son emballage en cuisine pendant que les tartes de légumes, guacamole et cakes vegans envahissent la table du salon.
Bref, la viande ne règne plus seule au milieu de l’assiette.

Moi même, j’en consomme quoi… 2 à 3 fois par semaine (poisson inclus) et principalement dans des restos qui savent cuisiner la bête avec le plus grand soin (#B.L.O).
En revanche, je remplace avec plaisir toute la sexitude d’un carpaccio de bœuf par une boule de burrata.
Alors… Aller tester un nouveau restaurant 100% végétal ?
challenge accepted !

Petit rappel :
Une cuisine végétale ou végétalienne, pour faire simple, c’est une cuisine sans produits issus de l’exploitation animale.
Zéro viande, zéro fromage, zéro œuf, zéro laitage. 

Des plats en bocaux

Généralement, je ne suis pas trop fan de cette nouvelle tendance, qui sur le plan esthétique, est plutôt casse gueule. La couche inférieure se retrouve généralement écrasée et ramollie par l’humidité et donne un effet de texture de vieille bouillie. Et en plus, c’est pas pratique à manger.

Boko Loco cuisine vegan Lyon CityCrunch

Mais ici, c’est pas du tout le cas. Les bocaux sont supers appétissants et l’ordre des couches bien étudié pour que le croquant reste croquant, et le moelleux fondant.

Une cuisine gourmande

Les entrées sont supers fraîches, et pleines de saveur. Ma copine Bérengère décide d’en prendre 2 au lieu du plat : le bocal pois chiche tomate et la pana cota menthe et petit pois.
Elle se régale.

Boko Loco cuisine vegan Lyon CityCrunch

De mon côté J’ai préféré goûter au Poke Bowl. Des légumes croquants bien assaisonnés (carotte, choux blanc, soja, pousses d’épinard), surplombés par des falafels à la sauce épicée.
Même si l’ensemble ne semble pas super copieux, les falafels font leur taf et calent bien ma faim.

En dessert, c’est l’étonnante mousse chocolat avocat qui titille ma curiosité. Les deux saveurs se marient super bien et me prouvent que l’utilisation de la double crème dans les desserts n’est pas une obligation.

Boko Loco cuisine vegan Lyon CityCrunch

Le cadre

Le petit côté “snack” avec choix des bocaux dans le frigo et plateaux à débarrasser sois-même pourrait en refroidir plus d’un. En revanche, le cadre est très chaleureux. Surtout la pièce du fond – avec son beau mur bleu et ses pierres dorées – qui est parfaite pour les grandes tablées.

Boko Loco cuisine vegan Lyon CityCrunch
Boko Loco cuisine vegan Lyon CityCrunch

Verdict :

On a beaucoup aimé les plats frais, beaux, créatifs et teintés de saveurs thaï ou orientales.
Les propriétaires des lieux sont très soucieux de la provenance de leurs produits (du bio ou du raisonné), ainsi que de l’aspect durable du restaurant. D’ailleurs, leurs jolis bocaux peuvent être réutilisés ou rapportés au restaurant en échange d’un avoir.
La formule à 16,50€ entrée/plat/dessert (sans service à table) peut sembler un peu chère, mais compréhensible au vu de la qualité des produits et du travail effectué.


Boko Loco
🏠77 rue Villeroy 69003 LYON
🚇 Métro A et D – Saxe Gambetta
⏰ Ouvert du lundi au jeudi 10h à 17h et le vendredi de 10h à 22h
☎ 09 80 79 28 39
💻 Suivre Boko Loco sur facebook

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*
*