puces

Malgré un week-end très chargé (Théâtre avec Lapin 401, Expédition centre commercial de la Part Dieu, Lunch au Rouge Tendance, Diner au Ninkasi, concert de La Rouille et de Mango Gadzi, Gaufres au chocolat au Parc de la Tête d’Or, Tapissage de couloir, …) on a quand même réussi à caser une virée aux Puces du Canal.
Les Puces du Canal, c’est un peu comme le loup blanc, beaucoup en ont entendu parlé, peu l’on vu. Alors avec LeSud on a décidé d’aller voir de nos propres yeux.
Alors direction la porte de Croix Luizet à Villeurbanne, de bonne heure dimanche (‘Bonne heure » pour moi , un lendemain de concert, signifie environ 10h du mat). Là entre le canal de Jonage et le périph’ se trouve les fameuses puces.
Les puces se divisent en trois parties :
– la première en extérieure est constitué de petits stands de puces classiques proposant vieux objets dont plus personnes ne veut et qu’on peut récupérer pour pas chère afin de se faire un déco décalé. Quelques meubles sans grande valeurs s’éparpillent entre les chalands.

– La deuxième en extérieure mais couverte, propose surtout des meubles et des objets d’un plus grand intérêt. Objets démodés mais avec un certain charmes, meubles à retaper ou vaisselles dépareillés, attendent le visiteurs qui veut dénicher le bon plan.
– La troisième partie est en intérieur, la c’est plutôt les vieux meubles retapés, les objets anciens très classes, ou les perles rares et introuvables.
Au total c’est plus de 400 exposants qui proposent babioles, tables et bibelots.
Il y en a pour tous les gouts et tous les portefeuilles.
Au final on est reparti avec un masque asiatique et on est passé à coté d’une table basse en bois pas chère.
Pour contraster quelques centaines de mètre plus loin, les marchés aux puces de Vaulx en Velin propose autoradios et portables volés, produits tombés du camion et voiture maquillées.
Les infos qui vont bien :
Les Puces du Canal.
1 rue du canal
69100 Villeurbanne