Clint-Eastwood-Lyon

Hier soir, avait lieu l’ouverture du tout nouveau et tout beau Festival du Film du Grand Lyon, appelé également Lumière, histoire de bien le confondre avec la fête du même nom qui a lieu le 8 décembre.

Vous avez très certainement entendu parler de ce festival et vous savez aussi que Monsieur Clint Eastwood sera dans la place à partir de jeudi. Il se verra remettre le tout premier prix Lumière, samedi.

Quand le concept du festival a été dévoilé, il y a quelques mois, je confesse avoir été très septique. Ressortir des vieilleries du placard, même remasterisées, ça sentait un peu trop la naphtaline à mon gout. Lyon qui se voulait ville d’avenir se payait un festival à 1 million d’euros pour nous montrer le passé.

Quelques temps après, quand j’ai appris que Sergio Leone et Clint Eastwood seraient à l’honneur, j’ai commencé à voir pointer un petit enthousiasme. Finalement, nous n’aurions pas le droit à des avant-premières internationales mais offrir la possibilité de voir des bons westersn spaghettis sur écran géant semblait dix fois plus alléchant et surtout unique.

Et finalement, c’est avec une grande excitation, que je me pointais ce matin devant le Pathé Bellecour pour voir, 48 ans après sa sortie en salle, « Pour une poignée de dollars ».

Après une introduction assurée avec humour par une Marjane Satrapi moustachue (comprennent ceux qui y étaient…), la lumière s’éteint et le spectacle commence.

Ahhh Sergio Leone…. Tout y est : le cowboy anti-héros, les mexicains, la jolie pépé, le croque-mort, les diligences et la cavalerie. Sans oublier Clint !!! Cliiiiiiiint ! Le gars le plus classe du monde, qu’on aimerait tous avoir pour grand père (Ben mon papy à moi, il était tueur de méchants mexicains).

La lumière se rallume, la salle applaudit et je me dis que le reste de la semaine va être un mélange plaisant de « bang bang » et autres réjouissances westerniennes.

En résumé, filez voir ces vieux films qui n’ont pas pris une ride et qui méritent d’être vus dans des conditions optimales (Je jubile rien qu’à l’idée de voir la scène d’ouverture d’Il était une fois dans l’Ouest sur un écran de 8m de long…).

Le petit conseil de Lyon69.net :

Pensez surtout à réserver vos places !

La séance de ce matin, pourtant relativement tôt (10h30) était complète. Alors achetez vos places assez tôt dans les billetteries placées sur la Presqu’Ile ou à l’Institut Lumière.

www.lumiere2009.org