Parce que les poubelles de la planète débordent.
Parce que c’est épuisant et onéreux de devoir racheter.
Parce qu’il ne faut parfois qu’un petit peu de bidouillage et de bon sens pour réparer un objet et lui redonner vie.
Parce que d’autres peuvent avoir besoin de ce dont on ne veut plus…

On a des tas de bonnes raisons de ne plus vouloir jeter. Voici donc quelques cas de figures et leurs solutions locales pour recycler/pimper/donner une seconde vie à vos objets tout en disant CROTTE (et encore je suis polie) au gaspillage et à l’obsolescence programmée.

1- J’ai un objet abîmé et je veux encore m’en servir

L’idée : Apprendre à le réparer soi-même
Une solution : Un atelier de bidouilleur, tel le Repair Café
Où et quand ? :
Dans les pentes de la Croix-Rousse, un samedi par mois

repaircafe

Le grille-pain joli mais qui marche une fois sur deux, le pantalon qu’on adore auquel on a fait des revers à l’arrache, tout ces petits bricolages qu’on pourrait amplement apprendre à faire si on avait un prof à nos côtés pour nous expliquer : c’est possible au Repair Café. Situé dans les pentes, le Repair Café ouvre ses portes un samedi par mois aux bidouilleurs qui veulent aider et à ceux qui ont des objets à réparer. On se rencontre, on échange sur notre petit problème électronique, couture, mécanique etc. et on apprend avec celui qui sait. Un vrai moment d’échange sympa et instructif pour la prochaine panne et le tout, gratuitement ;) Et si vous avez des compétences de quelque nature que ce soit, vous êtes le/la bienvenu(e).
Le prochain atelier a lieu à la Maison de l’Ecologie rue Bodin à la Croix-Rousse, toute les jours de cette semaine (du 25 au 29 avril), de 14h à 19h.

Le Repair Café : https://www.facebook.com/repaircafe.lyon/

Le Local des Pentes, dans un registre plus Déco/ récup : https://www.facebook.com/LocalPentes/

2- J’ai un objet abîmé dont je ne veux plus, mais qui peut encore servir

L’idée : Le donner afin qu’il soit réparé puis revendu (au profit d’oeuvres caritatives)
Une solution : Une ressourcerie solidaire, comme Le Petit Souk
Où et quand ? :
 Dans le 3eme, rue Girié, les mardis et mercredis après-midi et un samedi par mois.

petit-souk

Une ressourcerie, ça ressemble à une brocante avec des objets de seconde main remis en état mais avec des prix qui ne tabassent pas. On y trouve en vrac des meubles rétro, des vinyls de chanteurs morts et/ou ringards, des vêtements dignes d’un bal masqué au milieu desquels on trouve aussi parfois de jolis trucs vintages, de la vaisselle avec de la pub ou pas, de la décoration, des antiquités (magnétoscope, radio-cassette…) etc.

L’association lyonnaise Solidarité Afrique a ouvert une ressourcerie en novembre 2015. Elle œuvre notamment à la réinsertion sociale de jeunes en décrochage scolaire. Sur place donc, on apprend à des jeunes à revaloriser et réparer des objets qui seront ensuite proposés à la vente. Au travers de cet espace de vente de seconde main, on sensibilise au recyclage et à la revalorisation des objets en les détournant parfois de leur fonction première. Au-delà de la simple ressourcerie, l’association gère un vaste projet humanitaire, culturel, solidaire et social en local (ateliers créatifs pour enfants sur Lyon) et à l’international (projets humanitaires dans des pays d’Afrique de l’Ouest d’orphelinat et MJC) (plus d’infos sur leur page fb).

Le Petit Souk 13 bis, rue Girié 69003 Lyon
https://www.facebook.com/solidarite.afrique.3?fref=ts 

3- J’ai un objet en bon état qui ne me sert plus

Une idée : Le donner, pour qu’il soit directement offert à des personnes qui en ont besoin
Une solution : Un charity Truck comme le Bus du Partage 
Où et quand ? :
 Sur le marché de Jean Macé le mercredi matin / place Abd-El-Kader le mercredi après-midi

bus-partage

Le don spontané, qui fait du bien à notre conscience altruiste, fera aussi du bien à celui qui recevra sans que cela ne lui coûte. Car même si les boutiques des associations revendent à bas prix, c’est encore parfois trop cher pour ceux qui sont dans le besoin.

En place à Lyon depuis début février 2016, ce joli bus vert a une démarche très intéressante d’aide aux sans-abris :
Un grand tableau façon école est accroché sur le camion, avec d’un côté la liste des besoins recueillis auprès des gens de la rue et de l’autre les objets donnés. Exemple : Gaston a besoin d’un pantalon taille 42 / Gisèle donne des couvertures. C’est comme Tindr, parfois les dons et les besoins matchent. Et là, c’est le grand amour.

L’équipe accueille toute bonne âme autour d’un petit café. Vêtements, chaussures et linge de maison (couverture, couette, oreiller). Si vous croisez le chemin du bus, passez les voir, ils sont super sympas. Consultez le tableau, vous avez peut-être des choses qui ne vous servent plus et qui seraient bien utiles à quelqu’un. On trouve également sur leur site le fameux tableau réactualisé chaque semaine.

Bus du Partage : http://www.reflexepartage.org/busdupartage.php


 

Une autre idée : Le laisser dans la rue (mais à l’abri de la crasse et de la pluie) afin qu’il soit directement récupéré par des personnes qui en ont besoin
Une solution : Une Boîte, comme les boîtes d’échanges entre voisins ou la Givebox
Où et quand ? :
 Elles commencent à pousser dans pas mal de quartier lyonnais et vous pouvez même en créer une en bas de chez vous !

givebox

La boîte d’échanges entre voisins d’origine suisse pousse tranquillement dans Lyon. Depuis 2015, 7 boîtes ont déjà été installées dans le Vieux-Lyon, Saint-Just et dans le 3ème, à l’initiative de Stéphanie de l’association Anciela (on vous avait déjà parlé d’Anciela ici). D’autres projets sont en cours.

La Givebox est d’origine allemande et ne désemplit pas depuis son installation place Jules Guesde en novembre 2014. La boîte a été conçue comme une accumulation de modules par une team de supers filles (une designer et une graphiste), le tout en matériaux de récupération. Si ça vous botte d’en monter une près de chez vous, vous trouverez même ici le mode d’emploi pour créer votre propre Givebox.

Boîte d’échanges entre voisins : http://www.hclbox.org/fr/boxes / https://www.facebook.com/boitesdechangeentrevoisinslyon/
Givebox : https://www.facebook.com/Givebox-LYON


Une dernière idée : Donner ses encombrants, sur le chemin de la déchetterie
Une solution : Une Donnerie, comme celle du Grand Lyon
Où et quand ? :
 Il y en a 9 sur Lyon, ouvertes du lundi au samedi de 9h à 12h

donnerie

C’est la solution 2 en 1, pour les feignants. Grosses boxes installées par la ville de Lyon dans les déchetteries, on en dénombre 9 actuellement dans la métropole. Là encore, c’est simple : vous pouvez en une fois et en un seul lieu vous débarrasser de vos encombrants (non recyclables) et d’objets, meubles encore en état qui pourraient servir. Et la bonne nouvelle, c’est que vous pouvez presque tout donner (vêtements, linge et chaussures ne sont pas acceptés), sans restriction, hormis des objets en trop mauvais état. C’est la métropole qui gère ensuite la remise de ces objets aux associations et entreprises de l’économie sociale et solidaire partenaires. Se débarrasser, faire un don et tout ça, sans faire beaucoup d’effort ; c’est cool, non ?

Liste des donneries : http://www.grandlyon.com/services/les-donneries.html


Pour donner, il vous reste évidemment toujours les grands classiques : les associations humanitaires (Emmaüs, Notre-Dame-des-Sans-Abris, Les Petits Frères des Pauvres).

Et si l’objet est vraiment en trop mauvais état, que vous n’êtes pas véhiculé (ou que vous avez la flemme), pensez à la déchetterie mobile qui se tient un samedi par mois dans chaque arrondissement (Voir le parcours dans le journal Lyon citoyen).
Alors maintenant, je ne veux plus voir traîner d’objets dans les rues ! :-)

 

Et un formidable merci à Milie et Latchetch pour leur aide sur cet article