A quelques mètres de ce haut lieu de l’attrapage de touristes qu’est la rue Mercière, se trouve – presque insoupçonnable – le resto à tartines l’Épicerie !  Une ambiance mi-étudiante mi-bobo, un décor unique, des tartines copieuses et de supers desserts. Tout ça à des prix défiants toute concurrence (pour le quartier et la qualité des mets), il n’en fallait pas plus pour nous convaincre !

L’Épicerie : Bistro à tartines sur la Presqu’île

Au fromage, chaudes, froides, végétariennes… Choisir une tartine en serait presque cornélien ! Au delà du goût, je rassure les sceptiques (« Quoi ? Une tartine ??? Il m’en faudrait 3 pour être calé !« ). Les tartines à l’Épicerie sont vraiment énormes ! Et rien ne vous empêche d’en prendre une deuxième si ça suffit pas, hein ;) Des petites salades et des soupes peuvent également venir compléter la portion. Enfin, pour les plus affamés (ou gourmands) un saucisson à partager peut rejoindre votre table !

Epicerie - Bistrot à tartines

Un grand choix de desserts maison est également proposé : tarte aux fraises, tarte à la rhubarbe, charlotte aux carambars et bien d’autres encore ! Malheureusement, je n’ai pas pu les tester (je vous ai bien dit que les tartines étaient énoOOormeuh !).

Si vous venez dans l’après midi, sachez que l’épicerie propose également des quatre heures ;)

Côté prix, les tartines sont proposées entre 4€10 et 6€20, il est possible de manger copieusement pour une dizaine d’euros ce qui fait de l’Épicerie, àmha, l’un des meilleurs rapports qualité-prix de la place lyonnaise.

Un resto littéralement ambiance « épicerie »

Comme son nom l’indique, le restaurant l’Épicerie à Lyon a réellement un décor d’épicerie d’antan ! Des rangées de Paic et Petits Beurres vintages côtoient des étalages de chicorée old school et autres produits dignes de la cuisine de ma grand mère. Le tout conferrant au lieu une ambiance un peu surannée mais vraiment agréable. N’oubliant pas la musique, d’Aznavour à Dany Briand (j’envoie pas du rêve et des paillettes là ??) qui, je vous l’assure, vont à merveille avec ce restaurant-musée qu’on imaginerait sans peine vendre des carambars à 1 franc, et des vrais roudoudous qui nous coupaient les lèvres et nous niquaient les dents, et des Mistral Gagnants !

Tout cela n’empêche cependant pas les propriétaires de l’épicerie d’être sur Twitter et Facebook :

http://twitter.com/lepicerie

http://www.facebook.com/pages/LEpicerie/117985718024

Spéciale ovation à Julia, amie de longue date et fidèle lectrice qui m’a fait découvrir ce lieu *\o/*

[mappress mapid= »74″]