Première partie, Deus :
Son pourri et désagreable. Cacophonique au début mais quelques bons morceaux tout de même.
 
La suite, Franz Ferdinand:
Quand on possède un répertoire comme celui de Franz Ferdinand, il est quand même difficile de ne pas mettre le feu au public. Le groupe à donc pendant plus d’une heure et demi enchaîné les tubes rock efficaces. Quelques gouttes de pluie nous ont fait craindre un remake du concert de Sting, mais non, l’éclaircie c’est installée comme la bonne ambiance.
On a beaucoup sauté, beaucoup chanté et nous sommes ressortie avec la méga patate.
Les membres du groupe aux pantalons moulants et chemises cintrées, ont su apporté leur charisme et leur énergie pour faire de ce concert un des plus endiablés des Nuits de Fourvière (en attendant celui des Strokes le 17 et celui de Dionysos le 31). Un bon point pour les interactions avec le public, en français, certes approximatif mais néanmoins compréhensible. Un mauvais point pour les arrangements, copié collé sur l’album, qu’on attendait un peu plus originaux en live.
 
Conclusion : Take me out !!!