Hi there !

Contrairement à ce que voudraient vous faire croire LeSud et Qyrool, San Francisco ne se resume pas qu’à une succession de receptions haute-gamme, de fêtes incroyables et de conférences internationnales avec stars et célebrités. Il y a aussi un vraie ville avec ses habitants et ses quartiers. Voici un petit apperçu de ce qu’on a pu voir jusqu’a present :

Downtown, le quartier où on loge, c’est le plus americain style, grands buldings, grands magazins, grandes avenues, ca grouille pas mal.

Civic Center, le quartier se veut assz chic avec son City Hall, sa Main Librairy et son Asian Art Museum, mais c’est aussi les repères des SDF, qui sont d’ailleurs assez cools et sympas.

Fisherman’s Warf, l’attrappe touriste de Frisco. des anciens docks transformés en Disneyland du pecheur, ici tous semble factice et fait pour consommer… et ca marche. Au pier 39, on peut admirer une colonie d’otaries très bavardes qui scquatte des pontons initialement prévus pour des bateaux. C’est de là aussi qu’on peut prendre le ferrie pour la fameuse ile d’Alcatraz et son ancienne prison.

Chinatown, est la communauté chinoise la plus dynamique hors Asie. Dans certaines rues, on se croirait même plus à Honk Kong qu’en Californie. Si la rue principale est tres touristique, les rues annexes se révèlent pleines de suprises.

Litte Italy, juste au dessus de Chinatown c’est au tour de l’Italie de s’étaler au grand jour, un coin sympa pour boire des coups ou manger des pastas et des pizzas.

Russian Hill et Telegraph Hill, sont typique de San Francisco : une inclinaison telle des rues qu’a certains endroits les escaliers remplacent le trotoire. Sur Russian Hill, on y trouve la lombard street, rue la plus sinueuse du monde tandis que sur Telegraph Hill, on peut trabouler de jardins en jardin pour regagner la basse ville.

Marina, c’est le quartier un peu branchouille, des petites boutiques de monde ont investit le rez-de-chaussée des maisons victoriennes. C’est tres mignon et tres cher.

Pacific Heights, le quartier ultra chic. C’est ici qu’on trouve la maison de Madame Doubtfire et tout un tas d’autres maisons victoriennes ultra classes et ultra fleuries.

Haight – Ashburry, le quartier hippie ou se qu’il en reste… C’est d’ici que tout est parti. Il reste encore aujourd’hui encore quelques Hippies dans les rues mais ca vaut surtout le detour pour le kitch ambiant.

Castro, le quartier homo. Si les rainbow flags flottent un peu partout en ville, c’est carrement l’overdose sur Castro Street qui regorge de boutiques les plus incroyables les unes des autres. Mention spéciale, a Hot Cookies qui vend des cookies et des slips kamgourou sexy.

En attendant la suite de nos aventures, voici une petite photo sympa à regarder en inclinant un peu la tête.