Aujourd’hui, j’ai essayé de vous concocter un parcours plutôt cool, alliant design, gourmandise et crapahutage urbain dans une ville qui n’est pas aussi grise qu’on veut nous le fait croire (même si sur certaines photos, le ciel est disons… parfois instable).

Départ

Prendre le train à 09h24 de la Part dieu, pour arriver en gare de Châteaucreux à 10h12.  Il y a des trains presque toutes les demi- heures en période de pointe.
C’est devant le beau parvis de la gare que se trouve le tram.
>>> Prendre le T 2 en direction de la Terrasse et descendre au terminus.

tramfoot

Le MAM

Contrairement à Lyon, St-Etienne possède un « vrai » musé d’Art Moderne et Contemporain. Je veux dire par « vrai » qu’on peut y aller toute l’année, il y aura toujours quelque chose à voir grâce à l’impressionnante collection permanente. 19 000 œuvres sont régulièrement sorties des placards pour être associées à des expositions temporaires. Ce que j’ai toujours apprécié dans ce musée (et en tant qu’élève en Art à St-Etienne, je peux vous dire que je me suis gavée), c’est sa sobriété et la facilité avec laquelle on le parcourt. On ne ressort pas saturé d’informations, les espaces sont bien exploités, fluides et lumineux.

Compter 1 à 2 heures
Entrée : 5 euros, et 6,20 avec la visite guidée (qui vaut vraiment le détour !).

>>> Remonter la ligne T2 en direction du Centre Ville et descendre à la Citée du Design.

mam

La Cité du Design

Ce n’est pas pour rien que St Etienne a gagné son titre Unesco de ville du design.
Si vous n’avez pas trop traîné en route, vous avez le temps de vous promener autour des vieux bâtiments de la manufacture des armes, qui accueillent aujourd’hui les étudiants de l’école supérieur d’Art et de Design. L’école qui fait rêver tant par la beauté du site que par les moyens mis à disposition des élèves.

En dehors de la Biennale du design (la prochaine est en 215, soyons patients), il FAUT venir voir l’exposition temporaire. L’actuelle, « Homework » rassemble des travaux d’anciens étudiants de l’école de design qui ont réussi. C’est beau, plein d’énergie créative et ça se termine d’ailleurs dimanche prochain. (la suivante, « Design map » commence le 6 Juin).

Entrée : 5 euros en plein tarif.

citedesign

La Platine

Il doit être maintenant pas loin de 13h, et vous avez faim n’est-ce pas ? Ça tombe bien, Le restaurant « La Platine » se trouve à l’intérieur du bâtiment principal de la cité. L’entrée du restaurant se fait en traversant une grande serre remplie de plantes tropicales. On peut y déguster des plats d’apparence simple, bien dressés, aux saveurs méditerranéennes.

(E+P+D = 15 € et PdJ = 9,50 €). Attention : fermé le dimanche !

>>> Remonter la ligne de tram, toujours en direction du Sud, et arrêtez-vous sur la place Jean Jaurès.

gaga

Le Centre ville et la Place Jean Jaurès :

Pour le café, je vous suggère de vous poser sur l’une des nombreuses terrasses entourant cette grande place fleurie et arborée. Elle est devenue encore plus agréable depuis qu’elle a été fermée à la circulation.
Personnellement,  je vous conseille le café du cinéma d’Art et d’Essai le Mélies à l’ambiance rétro, Art-déco, chic.

Vous pouvez crapahuter à travers la ville, dans les ruelles entourant l’axe principale Nord/Sud.
Chose amusante, St Etienne compte un grand nombre de belles boulangeries assez raffinées, où les produits sont très bien mis en valeur. D’ailleurs, la spécialité de la ville, c’est la brioche à la praline (comment ça comme chez nous ?).

Vous trouverez aussi de jolies boutiques de créateurs, ainsi que la fameuse boutique de chocolat Weiss et les pâtes « hautes coutures » de chez Cornand (on vous en reparle dans la semaine, dans les bonnes adresses).

St Etienne

L’escapade

Voilà plusieurs heures que l’on se trouve en territoire « ennemi » et vous avez sans doute le mal du pays. Alors grimpez la Montée du Crêt-de-Roc. Avec ses grands escaliers, sa belle perspective et ses ateliers de passementiers (transformés en loft de bobos), elle vous fera sans doute penser à une de nos fameuse rue Croix-Roussienne.

A son sommet, le vieux cimetière du Crêt-de-Roc offre une des plus belles vues sur la cité (et un bon spot au coucher du soleil sur les crassiers dans le lointain… So romantiiiique…)

rue

Le Centre Historique

C’est l’heure de l’apéro ? Redescendez la colline et terminez la journée dans le quartier du Vieux St Etienne, derrière la place du Peuple et autour de la rue des Martyrs de Vingré. Les terrasses sont animées et pleines d’étudiants.

Un conseil pour manger un burger ? Le 50’s café : ambiance rétro, pin-Up et cuisine américaine. Il y a même un juke box !!!!
Un conseil pour boire un verre ? Le Soggy Bottom : Happy Hour, billard gratuit et bière locale… ça le fait non ?

On s’amuse on s’amuse… Mais ne ratons pas le dernier train de 22h47. Il arrive à Lyon part-dieu à 23h36. Ouf ! Il est encore temps de prendre le métro et d’enchaîner par une soirée bien Lyonnaise.

martyr

 

Le Bilan !

Alors ? Toujours pas convaincu ?
Amis Lyonnais, laissez-moi vous donner une idée approximative du prix de cette belle journée culturelle :
– Train : 22 € (moins cher en voiture à partir de deux, mais du coup, tu ne profites pas des pubs)
– Ticket de tram illimité à la journée (valable que le samedi) : 3 €10
– MAM : 5 €
– Citée du design : 5 €
– Restaurant midi : 15 €
– Grignotage et apéro du soir : 15 €

Total : 65€

En conclusion :

On a testé une journée à St-Etienne et non seulement on a survécu mais surtout on a passé un très bon moment. A moins d’une heure de Lyon (et pour un budget qu’on aurait surement claqué en brunch en Presqu’Ile ou en mojitos sur les Berges), St-Etienne est une super virée à faire à 2 ou entre amis.

Avis aux Stéphanois : N’hésitez pas à compléter cet article en nous indiquant vos incontournables de la ville.

Avis aux Lyonnais : si vous voulez vous aussi passer quelques heures à St Etienne, on vous rappelle qu’on vous fait gagner une journée tous frais payée en terres stéphanoises. C’est par là que ça se passe.