Aujourd’hui, j’ai essayé de vous concocter un parcours plutôt cool, alliant design, gourmandise et crapahutage urbain dans une ville qui n’est pas aussi grise qu’on veut nous le fait croire (même si sur certaines photos, le ciel est disons… parfois instable).

Départ

Prendre le train à 09h24 de la Part dieu, pour arriver en gare de Châteaucreux à 10h12.  Il y a des trains presque toutes les demi- heures en période de pointe.
C’est devant le beau parvis de la gare que se trouve le tram.
>>> Prendre le T 2 en direction de la Terrasse et descendre au terminus.

tramfoot

Le MAM

Contrairement à Lyon, St-Etienne possède un « vrai » musé d’Art Moderne et Contemporain. Je veux dire par « vrai » qu’on peut y aller toute l’année, il y aura toujours quelque chose à voir grâce à l’impressionnante collection permanente. 19 000 œuvres sont régulièrement sorties des placards pour être associées à des expositions temporaires. Ce que j’ai toujours apprécié dans ce musée (et en tant qu’élève en Art à St-Etienne, je peux vous dire que je me suis gavée), c’est sa sobriété et la facilité avec laquelle on le parcourt. On ne ressort pas saturé d’informations, les espaces sont bien exploités, fluides et lumineux.

Compter 1 à 2 heures
Entrée : 5 euros, et 6,20 avec la visite guidée (qui vaut vraiment le détour !).

>>> Remonter la ligne T2 en direction du Centre Ville et descendre à la Citée du Design.

mam

La Cité du Design

Ce n’est pas pour rien que St Etienne a gagné son titre Unesco de ville du design.
Si vous n’avez pas trop traîné en route, vous avez le temps de vous promener autour des vieux bâtiments de la manufacture des armes, qui accueillent aujourd’hui les étudiants de l’école supérieur d’Art et de Design. L’école qui fait rêver tant par la beauté du site que par les moyens mis à disposition des élèves.

En dehors de la Biennale du design (la prochaine est en 215, soyons patients), il FAUT venir voir l’exposition temporaire. L’actuelle, « Homework » rassemble des travaux d’anciens étudiants de l’école de design qui ont réussi. C’est beau, plein d’énergie créative et ça se termine d’ailleurs dimanche prochain. (la suivante, « Design map » commence le 6 Juin).

Entrée : 5 euros en plein tarif.

citedesign

La Platine

Il doit être maintenant pas loin de 13h, et vous avez faim n’est-ce pas ? Ça tombe bien, Le restaurant « La Platine » se trouve à l’intérieur du bâtiment principal de la cité. L’entrée du restaurant se fait en traversant une grande serre remplie de plantes tropicales. On peut y déguster des plats d’apparence simple, bien dressés, aux saveurs méditerranéennes.

(E+P+D = 15 € et PdJ = 9,50 €). Attention : fermé le dimanche !

>>> Remonter la ligne de tram, toujours en direction du Sud, et arrêtez-vous sur la place Jean Jaurès.

gaga

Le Centre ville et la Place Jean Jaurès :

Pour le café, je vous suggère de vous poser sur l’une des nombreuses terrasses entourant cette grande place fleurie et arborée. Elle est devenue encore plus agréable depuis qu’elle a été fermée à la circulation.
Personnellement,  je vous conseille le café du cinéma d’Art et d’Essai le Mélies à l’ambiance rétro, Art-déco, chic.

Vous pouvez crapahuter à travers la ville, dans les ruelles entourant l’axe principale Nord/Sud.
Chose amusante, St Etienne compte un grand nombre de belles boulangeries assez raffinées, où les produits sont très bien mis en valeur. D’ailleurs, la spécialité de la ville, c’est la brioche à la praline (comment ça comme chez nous ?).

Vous trouverez aussi de jolies boutiques de créateurs, ainsi que la fameuse boutique de chocolat Weiss et les pâtes « hautes coutures » de chez Cornand (on vous en reparle dans la semaine, dans les bonnes adresses).

St Etienne

L’escapade

Voilà plusieurs heures que l’on se trouve en territoire « ennemi » et vous avez sans doute le mal du pays. Alors grimpez la Montée du Crêt-de-Roc. Avec ses grands escaliers, sa belle perspective et ses ateliers de passementiers (transformés en loft de bobos), elle vous fera sans doute penser à une de nos fameuse rue Croix-Roussienne.

A son sommet, le vieux cimetière du Crêt-de-Roc offre une des plus belles vues sur la cité (et un bon spot au coucher du soleil sur les crassiers dans le lointain… So romantiiiique…)

rue

Le Centre Historique

C’est l’heure de l’apéro ? Redescendez la colline et terminez la journée dans le quartier du Vieux St Etienne, derrière la place du Peuple et autour de la rue des Martyrs de Vingré. Les terrasses sont animées et pleines d’étudiants.

Un conseil pour manger un burger ? Le 50’s café : ambiance rétro, pin-Up et cuisine américaine. Il y a même un juke box !!!!
Un conseil pour boire un verre ? Le Soggy Bottom : Happy Hour, billard gratuit et bière locale… ça le fait non ?

On s’amuse on s’amuse… Mais ne ratons pas le dernier train de 22h47. Il arrive à Lyon part-dieu à 23h36. Ouf ! Il est encore temps de prendre le métro et d’enchaîner par une soirée bien Lyonnaise.

martyr

 

Le Bilan !

Alors ? Toujours pas convaincu ?
Amis Lyonnais, laissez-moi vous donner une idée approximative du prix de cette belle journée culturelle :
– Train : 22 € (moins cher en voiture à partir de deux, mais du coup, tu ne profites pas des pubs)
– Ticket de tram illimité à la journée (valable que le samedi) : 3 €10
– MAM : 5 €
– Citée du design : 5 €
– Restaurant midi : 15 €
– Grignotage et apéro du soir : 15 €

Total : 65€

En conclusion :

On a testé une journée à St-Etienne et non seulement on a survécu mais surtout on a passé un très bon moment. A moins d’une heure de Lyon (et pour un budget qu’on aurait surement claqué en brunch en Presqu’Ile ou en mojitos sur les Berges), St-Etienne est une super virée à faire à 2 ou entre amis.

Avis aux Stéphanois : N’hésitez pas à compléter cet article en nous indiquant vos incontournables de la ville.

Avis aux Lyonnais : si vous voulez vous aussi passer quelques heures à St Etienne, on vous rappelle qu’on vous fait gagner une journée tous frais payée en terres stéphanoises. C’est par là que ça se passe.

 

39 commentaires

  1. Je pensais que MAM était basque 😉
    Sinon pratiquement TT fait sauf la cité du design qui a l’air bien chouette 🙂
    Hop sur ma todolist.
    Et puis en bonus si on a le temps apres tout ça, on prendra le train à Chateaucreux direction Firminy pour aller voir les oeuvres architecturales de Le Corbusier !

  2. D’habitude, on traîne les Lyonnais derrière une charrette dans la ville et on les brûle en place publique habillés avec un maillot de l’OL et un masque de Jean-Michel Aulas … c’est triste, tout se perd LOL

  3. La Cité du Design, où l’art de poser un pavé moche en plein milieu du parvis d’un beau bâtiment historique…. Avec les années je m’y suis faite mais quand même.

    Des Lyonnais au Soggy ?! Ah noooooooon, allez plutôt au Saint Pat’ ou au Picadilly hehehe ;P
    Et pour ceux qui restent dormir et décuvent le dimanche sur place, une pose verdure sur la Coline des 6 Soleil de Montaud c’est cool aussi !

  4. Je suis d’accord pour le MAM, il vaut vraiment le coup. Par contre, à la place de faire la cité du design, allez plutôt au musée de la mine. CA, c’est vraiment incontournable! Visite (guidée ou non) dans les tunnels de la mine reconstitués et dans la salle des pendus, vous remontez vraiment le temps.

    Et pour manger, je vous conseille la Scala, VRAIE pizzeria italienne, sur la place Jean Jaurès.

    Dernier conseil : avant de prendre le tram stéphanois, oubliez tout ce que vous connaissez du lyonnais…

  5. Oui le musée de la mine est sympa !!
    Je me souviens l’avoir fait quand j’étais minot ( la journée dans le pilat à la fin de l’année avec arrêt à Saint Etienne dans l’après midi 🙂

    On descend par un ascenseur ultra rapide dans les entrailles de la terre. En moins de 10 secondes on se retrouve 500 m sous terre. Impressionnant !

  6. ah oui !
    le musée de la mine !
    le marché de producteurs place albert thomas
    le cinéma le france
    monter en haut d un crassier
    manger à la friterie
    la brocante les objets trouvés rue de la badouillère
    le pain du gruau lorain
    l entrepot café
    le bar de lyon… hihi (on dit chez françois…)

  7. La spécialité stéphanoise n est pas du tout la brioche à la praline !!! On a pas vraiment de spécialité en boulangerie mais plutôt en cuisine comme les râpées
    !

  8. Effectivement le musée de la mine est incontournable !!! Si il y a une possibilité d’aller jusqu’à l’auberge des faux ou des granges cela serait un plus afin de déguster leurs succulentes râpées !

  9. La spécialité de la ville n’est pas la brioche aux praline! Ca, c’est la spécialité de Roanne!
    Celle de Sainté : les bugnes (moelleuses, pas comme les lyonnaises!) et les rapées!

    1. Il y a plein de brioches aux pralines toutes dorées dans les vitrines. Les bugnes, c’est saisonnier, et la rapée… hummm… j’adore ! (mais c’est un accompagnement salé).

  10. J’ai fait la Cité du design pour la Biennale ça vaut le détour ! Je trouve l’ensemble des bâtiments agréables et les expositions diversifiées
    en train c’est pratique effectivement il y a de nombreux départs
    la mine est un incontournable mais du coup je testerai bien le musée d’art hop une lyonnaise (re)convaincue, faut être ouvert et sortir un peu de sa ville (même si j’adore Lyon !)

    les brioches à la praline sont délicieuses c’est vrai c’est pas forcément la spécialité mais à Lyon, Sainté et Roanne la praline est reine

  11. Belle balade !
    Saint-Etienne est effectivement une destination méconnue des lyonnais et pourtant… cela vaut le coup :
    – de découvrir le quartier de la gare de Chateaucreux, en plein développement avec ses bâtiments modernes dont la très belle Cité Administrative signée Manuelle Gautrand ;
    – d’arpenter le centre-ville et ses places rénovées (Hôtel de Ville, Dorian, Peuple) où il fait bon prendre un verre en terrasse ;
    – d’admirer les superbes façades art-déco / nouveau de l’avenue de la Libération ;
    – de flâner dans les contre-allées du cours Fauriel, « Champs Elysées stéphanois » à l’architecture « belle époque » dans sa partie basse ;
    – de grimper sur la colline de Villeboeuf pour se promener dans le jardin des plantes qui entoure l’Opéra-Théâtre ;
    – de se rendre dans le quartier créatif de la Manufacture pour découvrir le Zénith de Norman Foster ;
    – et bien d’autres choses encore qui vous feront prendre conscience que Saint-Etienne n’a plus grand-chose à voir avec la ville endormie, grise et triste qu’on s’imagine encore trop souvent.

  12. C’était quel jour ?

    Parce que bon mon copain habite a côté de Saint-Étienne et nous avions décidé d’y aller le premier dimanche des soldes d’hiver en janvier ou février de cette année et la, surprise … rien n’était ouvert, pas un resto, un bar, un magasin ..,
    Grosse déception concernant cette ville que je pensais plus vivante le week-end.
    J’ai mis ça sur le coup de l’hiver … Peut-être que l’on pourrait m’éclairer sur la chose surtout que j’y ai mon patissier préfèré !

    1. Il faut y aller le samedi, qui est vraiment super animé. Le dimanche, c’est comme dans la plupart des villes Française (Lyon y compris) >>> c’est moooort !

  13. Je me permets une petite correction. Le 50’s café n est pas rue des martyrs de cintre dans le vieux sainté mais sur la place jean Jaurès. Vous avez du confondre avec le little Roch saloon

  14. Bonjour, la brioche à la praline n’est pas une spécialité stéhanoise mais roannais. Allez plutôt demander un pâté à la crême dans une boulangerie stephanoise, vous ne serez pas décus.
    Sinon merci de ne pas crier sous tous les toits que nous somme bien à Sainté, on tient à notre tranquilité.
    Plus sérieusement merci pour votre article.

    1. Le dimanche c’est famille et ballade en campagne ou dans les parcs (le village du Bessat dans le Pilat). Sainté le dimanche effectivement c’est très très calme, c’est presque une tradition.

  15. Je me permets juste de corriger ton commentaire François. La galerie que l’ont visite au musée de la mine n’est en réalité qu’à 7m de profondeur et a été construite tout spécialement pour les visites.

    Les véritables galeries qui vont jusqu’à 700 m de profondeur ne sont plus accessibles plus accessibles depuis des années car elles sont inondées par les infiltrations d’eau.

  16. nouvellement arrivée j’ai deja de belles adresses et donc habitudes !
    – pubs et bars : soggy bottom, the smoking dog, little soba
    – resto : la cantine verte, le bistro gaga, l’il lo café
    -culture : ciné le melies, musée d’art et d’industrie, chok theatre, ursa minor…

    et surtout, les stephanois sont adorables !

  17. Merci pour cette semaine special sainté .Bonne description de la ville enfin un peu d’objectivité.
    Nous recevons beaucoup de lyonnais au cour de l’année et pour info nous sommes en haut de la rue des Martyrs de Vingrés.
    Culinairement la ville jouie de bonnes adresses.
    a+

  18. Saint-Etienne est une ville agréable, on prend le temps de vivre, il y a de nombreux bars et lieux de sorties.

    Que ce soit la vie associative, les concerts dans les bars ou les événements plus important, c’est une ville où en cherchant un peu on trouve tout ce qu’on veux, mais il faut chercher un peu.

  19. et le top du top, c’est tout de meme le MARY’S COFFEE SHOP, les quelques lyonnaises que j’ai pu y amener regrette son absence à Lyon. L’ambiance est chaleureuse, les boissons chaudes ou fraiches délicieuses, les petits en cas en cas de petite faim sont à tombés, et les menus pour le midi sont un délice.

    Seulement deux dans le monde! 17rue Léon cuvier et 17rue nautin.

  20. Si les Lyonnais survivent à une journée Stéphanoise….nous sommes en plein miracle ! bravo pour cet article.
    Il n’y a que les Stéphanois pour voir leur ville en « noir ». Moi qui vient de la Région Parisienne, je me suis implantée : j’y suis , j’y reste….et je m’y plais.
    Une vraie ville à la campagne : une dose d’oxyde de carbone (pour me rappeler l’Ile de France) et de la chlorophylle à portée de main (10 minutes tout carrossé) pour « respirer ». Des gens sympas et accueillants, de la bonne bouffe (voir le Marché des producteurs Albert Thomas) y compris dans les restos et plein de sorties et activités offertes.
    Pour les enfants, j’ai d’ailleurs tout regroupé dans un site : http://www.leschicoufs.com
    Que parents et grands parents se connectent, ils y trouveront de quoi occuper leur progéniture toute l’année !
    vive l’amitié Lyon-Sainté (ou Sainté-Lyon)
    Annie

  21. Pour ceux qui viennent à St-Étienne en voiture vous pouvez stationner sur les parkings relais de la stas, il suffit juste d’avoir un ticket de bus/ tram 🙂

  22. Ca me degoute ce genre de d’article,
    Oui comment venir gentrifier saint etienne.
    Venez donc, faire augmentez les prix à coup de bobohisation et de hipsters, on veut que pour nous ça soit moins cher, mais pour les pauvres (les vrais) ben ça augmente. Si on venu défigurer une ville pop, avec des quartiers vivants et habité (crêt de roc et beaubrun anciennement) qu’on rasait tout pour faire des choses design et complétement aseptisé avec de jolies caméras de surveillance parce que attention les méchants pauvres qu’on a viré de chez eux (en faisant augmenter le prix des loyers et en leur faisant comprendre par recourt de multiples contrôles de police bien musclés que leur couleur de peau ou leur façon de s’habiller n’était pas très design!) pourraient revenir.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*
*