Chère Tribune de Lyon que j’aime,

Jeudi dernier, tu es arrivée dans notre boite aux lettres (oui, parce qu’on est abonné) avec une belle promesse : le TOP 50 des lieux branchés à Lyon.

Chez Lyon69, on est avide de tops et des nouveaux lieux à découvrir, c’est donc avec empressement qu’on a feuilleté tes pages à la recherche de cette sélection.

Mais horreur, malheur! On découvre avec effroi que le premier du Top 50 des lieux branchés est le Docks 40!

Nous avons alors pensé qu’il s’agissait d’un jeu de « cherchez l’intrus » ou d’un article second degré, où le terme branché désignerait toute cette faune de néo-beaufs qui pullulent du coté des Brotteaux (et depuis peu de la Confluence) : le genre de personnes qui trouvent classe d’être en photo dans Lyon People et qui se fichent de payer une bouteille de champagne quelconque plus de 80€.

Mais non, le reste de la sélection était très pertinente dénichant même quelques pépites en banlieue (c’est dire !). Butcher, Fripesketchup, Sève et l’Epicerie Moderne dans le Top 5, le Monop’, les Puces du Canal, le Comoedia, l’Antiquaire… Et puis… d’un coup… surgit de nulle part… à la première place… le Docks 40 ??!

Entendons-nous bien : nous n’avons rien contre le Docks 40. Le lieu est sympa dans son genre et on en a même dit du bien. Et puis, avouons-le, il fallait un sacré courage et culot pour ouvrir un lieu aussi grand dans le quartier de la Confluence à l’époque où il y avait plus de grues que d’habitants.

Le Docks 40 est une réussite, c’est un lieu couru, dont on parle, mais en quoi est-il branché ?

Alors certes, le terme banché reste vague et Lyon69 n’a pas la vocation ni l’ambition de déterminer ce qui l’est et ce qui ne l’est pas, mais un lieu aussi bling bling ça fait un pas un peu trop 2007 ?

Alors qu’est-ce qui fait la tendance en 2012 ? Les chatons, les Tumblr, les hipsters et la culture geek ?

Côté culture geek : le Docks 40 est l’objet de nombreuses private jokes entre twittos et autres geeks lyonnais.
Côté hipsters, la dernière fois qu’on a vérifié, le port de la chemise noire, du polo de rugby ou du seau à champagne en guise de sac à main ne faisait pas partie de la panoplie du parfait petit hipster !
…Et on évitera de parler de la programmation musicale du lieu pour ne fâcher personne.

Suite à un rapide télé-trottoir, le verdict est sans appel :

« Le Docks 40, branché ? Non, puisque mon père y va, après une virée aux Planches ! » (Loïc C)

« Le Docks 40 ! C’est une caricature de Lyon : très bourgeois et très provincial… » (Sophie, Paris)

Alors chère Tribune, il y avait mille lieux à mettre sur un piédestal avant le Docks 40, non ? On ne lui refuse pas l’entrée dans le Top 50, parce qu’il faut bien un peu de bling-bling aussi de temps en temps, mais premier, vraiment ?! Lyon et la Confluence mériteraient mieux comme lieu le plus branché de la ville pour répondre à « tout ceux qui en ont ras-le-bol des poncifs sur Lyon », pour citer l’édito de François Sapy.

Voilà, il fallait que ce soit dit et notre petit coeur de bobo-hipster lyonnais va bien mieux maintenant ! Cela ne nous empêche pas de vous conseiller les 49 autres lieux de ce Top, à découvrir dans le numéro 321 de la Tribune, disponible en kiosques jusqu’à mercredi pour la modique somme de 1,5 euros !

Camd’Ess et Qyrool

PS : Sauras-tu déceler le second degré dans la photo illustrant cet article ?!

Avis aux lecteurs :
Et vous, que pensez-vous du Docks 40 ? Et si vous deviez désigner le lieu le plus branché de Lyon, ce serait quoi ?