Kraftwerk – The Catalogue 1 2 3 4 5 6 7 8 Tate Modern

Si vous travaillez (je veux dire, si vous n’êtes pas étudiant, chômeur ou retraité…), et notamment si vous travaillez avec des étrangers, vous savez probablement qu’en mai, la France est tout simplement fermée. Avec tous les jours fériés, les ponts, voire les viaducs, impossible de planifier une activité. Et bien pour les concerts, c’est un peu pareil, c’est très très calme… Mais pas de panique, j’ai quand même quelques trucs pour vous, notamment pour ceux qui ne partent pas tous ces grands week-ends.

Wax Tailor le samedi 17 mai à l’Amphithéâtre – salle 3000

On commence avec Wax Tailor, le touche-à-tout bidouilleur français (malgré son nom) et sa musique inclassable. Est-ce que c’est du hip-hop, du trip-hop, de l’électro ? Pour brouiller encore un peu plus les pistes, Wax Tailor revient encore une fois avec un orchestre de 40 musiciens et 17 choristes, et encore une fois dans un lieu inattendu, l’Amphithéâtre (enfin la Salle 3000, quoi). Un concert qui ne devrait pas vous laisser de marbre. Plus d’infos sur son site internet ou sa page facebook.

 

Festival Changez d’air du 22 au 24 mai à Saint-Genis les Ollières

Le festival Changez d’Air est un festival qui ne fait pas de bruit, mais qui affiche quand même une belle programmation. Pour cette édition 2014, vous aurez droit par exemple aux parisiens de Gush le jeudi 22, au phénomène pop Cats on Trees le vendredi 23 (complet) ou encore à Elephanz le samedi 24. Et il y a également chaque soir un groupe un peu moins connu et un artiste local (Rank, Nazca et Daisy Lambert). Plus d’infos sur le site internet du festival ou sur sa page facebook.

 

Les 24 heures de l’INSA du 23 et 24 mai sur le Campus de la Doua

Le même week-end, ce sera les désormais traditionnelles 24h de l’INSA avec une nouveauté de taille cette année, les concerts deviennent payants (10€/15€ pour une soirée, 16€/25€ pour les deux). Par contre, la prog est toujours bien, mais assez orientée électro je trouve. Le vendredi 23, vous pourrez écouter entre autres Digitalism, Is Tropical ou Deportivo, et le samedi Griefjoy, Goldfish ou SebastiAn. La prog complète (il y a aussi plein d’animations en journée) et plus d’infos sur le site internet ou sur facebook.

 

Wovenhand le vendredi 30 mai à l’Epicerie Moderne

Si vous êtes allergique à l’électro et que les Nuits Sonores vous donnent de l’urticaire, sachez que vous pourrez toujours vous rentre à l’Epicerie Moderne écouter Wovenhand, le side project de David Eugene Edwards, le fondateur de 16 Horsepower. Wikipedia les classe dans la catégorie alternative country, c’est-à-dire une sorte d’americana teintée de rock-punk… J’en sais rien, en tout cas ce que je sais, c’est que cette voix quasi mystique posée sur ces mélodies de guitare pesantes devraient vous envoûter. Plus d’infos sur leur site internet ou leur page facebook.

 

Kraftwerk le dimanche 1er juin au Marché de Gros

On termine cette sélection avec un événement exceptionnel qui, étrangement, ne semble pas encore complet, je veux parler de la venue du groupe mythique Kraftwerk. Les Allemands, précurseurs de la musique électronique, présenteront le concert en 3D qu’ils ont mis au point en 2012 pendant une résidence au MoMA à New-York dans le décor surréaliste du Marché de Gros pour le concert de clôture des Nuits Sonores. Immanquable, donc. Plus d’infos sur le site internet du groupe (assez sympa, d’ailleurs) ou sur leur page facebook.

 

Une fois n’est pas coutume, n’hésitez pas à indiquer dans les commentaires votre concert à ne pas manquer pour le mois de mai.