2013 Hard Music Festival - Day 2

Ca y est, on y est, novembre, le mois des concerts. J’espère que vous avez fait le plein de cinéma ces dernières semaines avec le Festival Lumière, car à mon avis vous n’aurez plus le temps d’y aller tellement l’offre de concerts est alléchante ce mois-ci. Vous n’imaginez pas comme j’ai eu du mal à faire une sélection…  Bon déjà, il y a un dilemme en moins le samedi 23, vu que le concert de Stromae est complet, et celui de Fauve à Villefranche également (mais ils repassent au Radiant en mars, la billetterie est ouverte…)

Juveniles le jeudi 7 novembre au Marché Gare

Vous avez probablement remarqué que les années 80 étaient revenues sur le devant de la scène. Mais cela ne suffit pas à faire un bon groupe et si les Rennais de Juveniles font de plus en plus parler d’eux, c’est parce que leur électro pop new-wave déchaine le public partout où ils passent. Plus d’infos sur leur site internet ou leur page facebook.

Prohom le dimanche 10 novembre au Périscope

Ca faisait un petit moment que l’on n’entendait plus parler du Lyonnais Prohom (enfin, on pouvait quand même le croiser à plein de concerts). Mais c’est parce qu’il préparait son nouvel album, Un monde pour soi, sorti il y a quelques semaines. S’il est beaucoup plus calme et posé que les précédents, on reste dans une poésie incisive qui devrait donner un concert intense. Plus d’infos sur son site internet ou sa page facebook.

Gesaffelstein le jeudi 14 novembre au Transbordeur

On en parlait justement l’autre jour, la scène électro lyonnaise n’a pas à rougir. Le petit prince de l’électro dark français, Gesaffelstein, a (enfin) sorti son premier disque, Aleph, il y a tout juste quelques jours. L’occasion de revenir sur sa terre natale pour nous le présenter lors d’une soirée qui s’annonce déjà mémorable. Plus d’infos sur son site internet ou sa page facebook.

Je parlais de dilemme en intro, car le même jour, vous pourriez tout aussi bien décider d’aller voir les plus Américains des Français, Phoenix, à la Halle Tony Garnier. Mais le même jour, vous pourriez tout aussi bien décider d’aller voir Chokebore à l’Epicerie Moderne. Le groupe culte Américain (un des groupes préférés de Kurt Cobain, excusez du peu) repasse par Feyzin pour fêter ses 20 ans de carrière, ça devrait déménager. A moins que vous ne décidiez d’aller au Ninkasi voir Half Moon Run, révélation du festival des Inrocks l’année dernière ou encore Brodinsky au Sucre…

GiedRé le jeudi 21 novembre au Transbordeur

Je vous ai déjà dit tout le bien que je pensais de la jeune Lituanienne GiedRé (prononcé guiédré) il y a quelques mois (allez-y, dites que je radote). Sous le couvert de ses cheveux blonds, ses robes de petite fille modèle et ses mélodies douces à la guitare sèche façon feu de camp, se cachent des paroles assez crues, très politiquement incorrectes, mais malgré tout assez engagées (notamment pour le féminisme) et surtout très drôles (il faut aimer l’humour noir et le second degré, par contre). Plus d’infos sur son site internet ou sa page facebook.

Sally Ford and the Sound Outside le mercredi 27 novembre au Transbordeur

Et je terminerais cette petite sélection par une soirée qui devrait vous réchauffer avec du rock tendance années 50. Sally Ford and the Sound Outside, ça ne vous dit peut-être rien, mais si je vous dis que c’est eux qui ont fait la musique de la pub GMF il y a quelques mois, ça vous parlera peut-être plus. Si vous avez raté la jeune Américaine et son groupe l’année dernière, ne manquez par leur retour à Lyon. Plus d’infos sur leur site internet ou leur page facebook.

Comme d’habitude, et probablement même encore plus que d’habitude, cette sélection est très subjective et très limitée. N’hésitez donc pas à compléter dans les commentaires s’il y a un concert que vous pensez être à ne pas manquer.