Aujourd’hui, pas de bon plan. 

Juste un article « envers du décors » pour vous raconter un peu ce qui se trame chez CityCrunch en ce moment. Si vous étiez venu pour savoir quel était le dernier lieu tendance pour manger un burger à Lyon et plomber encore votre taux de cholestérol, vous pouvez passer votre chemin. Si au contraire vous voulez avoir des nouvelles des Pochettes Timbrées, de la CityCrunch TV, des évènements CityCrunch et compagnie, vous pouvez lire la suite.

Vous pensez peut-être qu’être aux commandes d’un site comme CityCrunch est un bonheur de chaque instant, ponctué d’invitations en tout genre, d’apéros trop arrosés et de gueuletons interminables, le tout saupoudré de gloire et d’honneur. Vous avez raison ! Mais c’est aussi parfois de vraies galères. La preuve toute de suite avec les petits projets que nous avons dans les tuyaux.

Pochette Timbrée

pochette timbree

Le projet lancé il y a plus d’un an, marche au-delà de nos espérances (pour rappel, il s’agit d’une pochette surprise contenant des bons pour des cadeaux à aller récupérer ou consommer dans des établissements lyonnais que nous apprécions). Tout le monde semble y trouver son compte : vous, les commerçants et nous. Ce projet nous emplit de fierté et de joie, mais…

On a eu pas mal de galères à gérer lors de la dernière édition :

  • Grève de La Poste : et oui c’est moche, mais c’est comme ça. Les habitants du 8ème arrondissement ont reçu la pochette avec 3 semaines de retard. Un peu galère sachant que les bons doivent être utilisés dans les 2 mois.
  • Un voleur : certains habitants du 3ème n’ont pas reçu leur pochette ou l’on reçu vide. Après enquête, il s’est avéré que les bons de ces personnes avaient pourtant été utilisés dans les commerces. On suppose que quelqu’un a intercepté les pochettes lors de leur envoi (Peut-être un postier qui a reconnu les enveloppes?)
  • De la contre-façon : des faux bons ont circulé dans l’été. Le pire c’est que certains étaient soi-disant utilisables dans des établissements qui n’étaient pas partenaires.

J’avoue que ces problèmes nous ont vraiment dégoutés. C’est un projet qui nous tient à cœur et qu’on ne souhaite pas arrêter, mais…

On songe donc très sérieusement à passer la Pochette en numérique. Ça présente l’avantage de ne plus passer par La Poste, mais le fait que le bon soit à imprimer chez vous multiplie les risques de fraudes. On a pas encore trouvé de solution idéale pour gérer une Pochette Numérique. Si vous avez des solutions, on veut bien que vous nous les laissiez dans les commentaires 🙂

La Pochette n°5 devrait d’ailleurs sortir la semaine prochaine (en version timbrée ou numérique, on ne sait pas encore). Elle sera éditée à 100 exemplaires, comme la dernière fois. Il vous faudra être rapide pour la récupérer (mais vous commencez à avoir l’habitude…).

CityCrunch TV

grattons

Le premier épisode de la CityCrunch TV vous avait globalement bien plu (et à nous aussi). Le collectif Lezard Genium qui s’occupe de ce projet est reparti arpenter les rues de Lyon pour filmer les séquences de l’épisode 2. On a vraiment hâte de vous le montrer. Mais il faudra patienter encore un peu.

En attendant, vous pouvez revoir l’épisode 1 ici.

Posters et Cartes postales

posters lyon

Nous avions prévu de sortir régulièrement des nouveaux posters et cartes postales de quartiers Lyonnais, mais on a été un peu freinés par la complexité de la vente et des envois. Et oui, on apprend peu à peu le métier de e-commerçant et autant dire que ce n’est pas une partie de plaisir. Si les cartes postales n’ont pas été source de problème, les posters ont été incroyablement pénibles à gérer.

J’ai pris le temps de raconter en détail ces petites galères ici.

A l’heure actuelle, on se tâte à relancer une série de cartes postales et on cherche un point de vente pour proposer les posters.

CityCrunch Live

Citycrunch

En décembre dernier on avait organisé avec le concours de l’agence La Fédération et le site LyonResto.com un petit évènement blogueurs. C’était un vrai bon moment. On a vraiment adoré ce qu’il s’est passé ce soir là et on s’était juré d’en organiser plein d’autres. Sauf que les évènements, ça coute cher et qu’il nous faut trouver des partenaires avec des porte-monnaies bien garnis. Ce que nous ne prenons pas le temps de faire… (on commence tout juste à apprendre le métier de commercial). On s’est un peu interdit de faire d’autres évènements entre temps, ce qui est dommage. Alors en attendant un nouveau CityCrunch Live, je vous promets qu’on va relancer quelques invitations rapidement, aussi bien pour des petits apéros blogueurs que pour inviter quelques lecteurs à aller tester des restos et des bars avec nous.

Une version papier de CityCrunch

guide de survie

Ca fait un moment que certains lecteurs nous demandent une version papier de CityCrunch. Après moult réflexions, d’hésitations et de remises à plus tard, on s’est enfin lancé dans un truc, cet été. Le succès de notre série d’articles dédiés aux nouveau lyonnais débarquant dans la ville nous à donner envie de proposer quelque chose d’un peu plus complet (en gros un article Bienvenue à Lyon… qui fait 120 pages).

Il sera proposé en format numérique dans un premier temps. Si on sent que le concept plait, on le fera imprimer.

Voilà, en gros sur quoi on s’affaire en ce moment (en plus de vous pondre des articles, qu’on espère utiles, régulièrement)

N’hésitez pas à nous dire, ce que vous pensez de chacun des projets. Vos retours et avis nous sont très précieux, ça nous aide à avancer dans la bonne direction.

 

 

18 commentaires

  1. Les fraudes sont fréquentes chez nous aussi. Il faut pour les contrer être vraiment clair avec les partenaires !
    Bon courage pour votre numérisation d’un côté et votre tentation du Papier !

    Le Papier c’est génial, mais ça coûte cher !

    Un membre du Petit Paumé.

  2. Concernant la fraude, vous pourriez donner un code unique pour chacun des bons plans.
    Par exemple, si vous décidez de mettre en vente 100 pochettes, et qu’à l’intérieur il y a une offre pour un restaurant, prévoyez 100 codes valables pour ce restaurant. Ensuite, vous communiquez la liste des codes au restaurateur et vous lui conseillez bien de vérifier le code avant que les clients ne commencent à bénéficier de la réduction.
    Il y a peut-être une faille dans ce système mais comme ça je ne la vois pas!

  3. Pour la pochette, peut-être qu’avec des enveloppe plus « discrètes », blanches et banales il y aurait moins de vols puisque non reconnaissable.
    En version dématérialiser c’est pas mal aussi, avec par exemple un code par personne, pour chaque bon, avec un nombre de 1 à 100000000…

  4. Dans la droite ligne de l’idée de JP, et pourquoi pas un petit tampon à encre de couleur à l’effigie de crunch au dos de chaque coupon ?

    Car le numérique c’est bien mais c’est vrai que le sentiment quand tu as la pochette de profiter physiquement des deals que vous avez convenu avec les commerçants, c’est sympa je trouve 🙂

    Sinon la marque ombrelle CityCrunch qui se décline en cartes, pochettes, émissions vidéos, évènement live, guide papier (+ la version family et du Sud), en une phrase : on ne vous arrête plus !

    Gardez le rythme !

    Allez, je retourne à mes photocopies 😛

  5. C’est effectivement bien moche cette histoire! Comme les autres com l’ont suggéré, un système de code comme celui de groupon par exemple qui ne serait transmis que sur format informatique. Certes recevoir la pochette chez soi c’est sympa, ça fait un petit cadeau de Noel, mais au final faut après penser à avoir toujours les coupons avec soit ce qui n’est pas bien pratique!
    Du coup peut être en alternative; de jolies pochettes chez soi et des codes en ligne pour utiliser les bons des pochettes! (bon je pense que c’est surement l’option la plus chronophage mais bon j’essaye ^^)

    Bon courage!

  6. QR code avec mot de passe, le commercant prend son smartphone , il scan le qr, redirigé sur le site rentre son mot de passe et si valide ca annule le code dans le listing, et si pas valide ca l’informe que le qr n’est pas bon

    1. Génération de l’url avec adresse du site + code type X4txTYUr’RTEd => creation des 100 url donc 100 QR différent (il doit y avoir des truc pour créer ca a la volée) si un utilisateur scan le qr il peut pas se connecter car pas de mot de passe et s’il choppe le mot de passe de toute facon ça annule son bon donc aucun interet ^^

      1. Merci Steph,
        On avait pensé à un tel QR code. C’est d’ailleurs comme ça que Groupon fonctionne.
        Il nous manque plus q’un développeur dans la team pour monter un tel dispositif !

        1. une page d’accueil qui redirige si il ne décrypte pas l’url (si code absent) une base de donnée code / etat + un système de login… bon ca casse pas trois pattes à un canard je regarde si j’ai un peu de temps ce we ^^ envoie moi un email de rappel + infos sur votre espace d’hebergement ce we 🙂

  7. En parlant de l’enveloppe de cet été, le concert au transbo arrive bientot? Toujours pas reçu d’invitation de remplacement :/

    Sinon pour ce qui est des paiement en ligne, je connais des gens qui bossent avec yurplan à Lyon. Peut-être pourraient-ils vous fournir une solution pour ce type de projet…

  8. désolé pour le double post, j’ai oublié de demander autre chose :p
    J’ai été plus occupé que prévu cet été et il me reste des coupons, vous pensez que je peux quand même les utiliser et que les commerçant ne seront pas méchants avec moi?
    Dernière remarque, j’ai mis plusieurs fois les lunettes pendant des soirées erasmus (à laquelle mon asso participe activement) et quelques Espagnoles sont littéralement FOLLES de ces lunettes. Elles me demandent chaque fois comment les avoir, je ne sais pas quoi leur répondre…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*
*