On avait relayé l’info sur ce site la semaine dernière : La région Rhône-Alpes et Lyon en particulier arrivaient en première position dans une enquête de l’Apec concernant les régions préférées des cadres. La région arrivant en 2ème position pour le dynamisme économique et 1ère pour la qualité de vie.

En bons chauvins, nous nous sommes félicités que les cadres Parisiens et Marseillais trouvaient notre chère ville plus attractive que la leur (71% de Parisiens jugent Lyon attractive, alors qu’il trouve Paris attractive seulement à 60%.). Et puis j’ai pris le temps de lire l’enquête complète pour en savoir plus.

En effet, je me demandais comment Lyon et la région pouvaient être devant Paris et l’Ile de France. Bien sûr,  je me doutais de la réponse : la qualité de vie joue aussi un rôle primordiale quant à l’attractivité, fut-elle même professionnelle.

Alors que reproche les cadres parisiens à la Capitale ?

Les principaux éléments qui contribuent à faire chuter Paris à la 8ème place sont le marché immobilier et les transports en commun.

Tiens, tiens… Ne serait-ce pas aussi des défauts que l’on pourra bientôt reprocher à Lyon ?

Marché immobilier trop haut ?

Est-ce que devenir propriétaire à Lyon est-il encore possible ? La ville vient de passer sous la barre de 50m2 pour 1000€ de remboursement mensuel d’emprunt.
Certes ,on est loin de 20m2 pour le même montant à Paris. Mais ça veut quand même dire qu’il faut un revenu minimum de 3000€/mois ou bien contracter un crédit immobilier pour se payer un logement dans lequel il est difficilement envisageable d’élever des enfants. La classe moyenne basse est-elle déjà mise au ban de Lyon, obligée de se loger en périphérie lointaine et de se taper de longs trajets domicile-travail ?

Transport en commun saturé ?

Les trajets justement. Lyon joui encore d’un réseau de transport en commun agréable. Même les heures de pointes un peu chargée, n’ont rien à voir à ce que peuvent vivre au quotidien les Franciliens. Mais le remplacement des confortables banquettes par des siège à la mode anglaise dans les rames du métro, permettant de mettre plus de gens contre une perte de confort (rendez-nous les banquettes !) va-t-il vraiment dans le bon sens ?

Certes je noircis un peu le tableau et je suis le premier à me réjouir que Lyon semble enfin s’être débarrassé de ce sobriquet de belle endormie, mais je ne peux m’empêcher de me demander si Lyon ne finira pas victime de son succès.

On va faire confiance aux personnes qui nous administrent, en espérant qu’elles aient anticipés le fait qu’ils allaient peut-être réussir leur plus grand projet : faire de Lyon une métropole européenne qui compte…

Photo : Cube Orange (Jacob et Mac Farlane Architectes) photo prise par B-Rob.com