Crédit photo : Brice Robert

Ce n’est plus un secret, une partie de l’équipe de LCC est… “vieille”.
Vieille comme : “ok ! ce soir on sort, mais avant je dois donner son bain à Tomtom. On peut rester dans le quartier ? 
Vieille comme : “c’est du vin nature sans sulfites j’espère ?”
Vieille comme : “un concert au Marché Gare, super ! y’aura à manger ? parce qu’avant 19h j’ai des remontées acides, et après 20h je fais de l’hypoglycémie.”

Aparté bon plan : OUI, maintenant, il y aura toujours un food truck au marché gare les soirs de concert. Merci à Food truck gourmets, c’est vraiment une bonne idée.

Vieille comme : Moi ? en boite ??? haha la blague !
Et enfin, Vieille comme : “un concert d’électro ? mais c’est une musique de djeuns. » (et en plus, je viens de dire “djeuns” et pense avoir définitivement perdu 30 % de mon lectorat.)

J’en arrive aux fait. J’ai un pote de bureau qui est djeun. Pas un vrai, il a quand même 31 ans (bisous Cyrille). Mais quand on se retrouve à la pause clope en début de semaine et qu’on se raconte nos week-ends, en philosophant sur les nombreux lieux branchés qui ont ouvert récemment à Lyon, on se fait une sorte de petite compèt’ amicale à coup de testing de restos et de bars plus ou moins branchés. Sauf que je perds systématiquement sur la thématique : « LES LIEUX POUR DANSER ET ÉCOUTER DU BON SON ». On dit quoi d’ailleurs ? un dancing ? une boite de nuit ? Ha non pardon. On dit « on va clubber ».

Moi j’y connais rien, je ne danse que dans les salons de mes potes à coup de playlistes spotify. Et c’est vraiment trop bien d’ailleurs.
Au bout d’un moment, je lui dis : mais dis donc, toi qui en parles si bien, lâche nous tes infos et tes bons plans. Moi je m’occupe de mettre le tout sur CityCrunch, avec une intro d’article super longue et inutile : Tu verras, ça va cartonner mon p’tit !

Alors voilà :

les 4 bonnes adresses de Cyrille et de son groupe d’amis, pour clubber à Lyon.

Le Sucre

Pour moi, le Sucre est vraiment la meilleure salle d’électro de Lyon. Le son y est exceptionnel et toujours au top.
Le lieu est tellement spacieux que même quand il s’agit d’un énorme événement à guichet fermé, on a toujours une sensation d’espace dans lequel on peut circuler. Et puis,bon, c’est quand même LE roof top de Lyon. La vue est incroyable et l’été la terrasse reste une des plus agréables de Lyon.

Côté prog, Ils passent les plus grands et plus populaires DJs (Laurent Garnier y est chez lui). On retrouve la plupart des invités dans le top du webzine Resident Advisor et on y croisera aussi bien des légendes que des DJs nouvelle génération.

👫 Fréquentation :
La vingtaine-trentaine hipsters chics.

💰 Les Prix :
Bon, c’est pas donné. Généralement, on en a pour plus de 20€ l’entrée. Sauf si on va écouter un des artistes résidents, c’est beaucoup plus intéressant (10€). Côté consos, on est à 4€ le demi et 7€ la Pinte. Il y a aussi des Cocktails assez sympas et du club maté pour les nostalgiques de Berlin.
Et p
our les petits creux, ils font souvent des partenariats avec des food trucks ou du snack chic comme le Croq’n roll (compter 8€ le gros croq’).

👍Le truc en plus :
Le photobooth sur la terrasse (2€ les 4 photos)

👎 Les petits moins :
– 10 à 15 minutes de marche depuis l’arrêt de tramway le plus proche…
– C’est cher

🏠 Adresse :
50 Quai Rambaud, 69002 Lyon


Le Terminal Club

On va au Terminal Club quand on a envie d’écouter de l’électro en dansant un peu, mais pas non plus pour se faire la soirée de l’année. C’est un peu comme l’extension sonore de mon salon. Et comme ce n’est pas très cher, tu as moins de scrupule à sortir tôt et ne pas y rester toute la nuit.

La programmation est bonne et principalement faites de DJs locaux (mais aussi de temps en temps quelques DJs Internationaux).

Le lieu est réparti sur 2 étages, avec la piste de danse en bas et en haut le salon et le fumoir. C’est vraiment petit et intimiste, et c’est vite plein, mais cette proximité est agréable et finalement pas si oppressante.

👫 Fréquentation :
La vingtaine, hipsters pauvres

💰 Les Prix :
C’est sans doute la boite électro la moins chère de Lyon à 8€ max, voir parfois gratos. Les consos sont tout aussi correctes, à 6€ la bouteille de 33cl et 10€ le mix. Ce qui est pratique, c’est que dans le quartier, il y a de quoi grignoter jusqu’à tard, voire même de finir à la Gratinée.

👍 Le truc en plus :
– Le videur qui est vraiment cool
– Le fumoir l’hiver

👎 Les petits moins :
– Mieux vaux mesurer moins d’1 m 80 pour aller à l’étage
– Le fumoir l’été

🏠 Adresse :
3 Rue Terme, 69001 Lyon


Le Petit Salon

Ce qui est vraiment remarquable au Petit Salon, c’est la déco qui est magnifique et le lieu très bien pensé, avec plusieurs salles dans lesquelles circuler. Le son est pas mal, mais manque un peu de niveau sonore à mon goût. Sans doute dû au fait que les enceintes sont devant la scène et non pas réparties dans la salle.
La programmation est très bonne, particulièrement depuis la rentrée, avec quelques grands noms qui sont ou vont passer. Ils font aussi régulièrement des soirées Trance/Psytrance, un genre assez spécial, mais qu’on ne retrouve pas partout.

👫 Type de fréquentation :
La vingtaine, grand public et bonne ambiance

💰 Les Prix :
Comptez généralement moins de 15€ l’entrée et 6€ la pinte (ça va !)

👍 Le truc en plus :
– La déco
– La passerelle qui permet de circuler sans avoir à traverser la foule

👎 Le petit moins :
– C’est à perpette, après Jean Macé et il n’y a vraiment rien à faire d’autre dans le quartier. Prévoyez d’avoir mangé avant !

🏠  Adresse : 
Rue de Cronstadt, 69007 Lyon


Le Bellona

Le Bellona, c’est cette grande péniche coincée entre l’autoroute A7 et le nouveau pont Raymond Barre. Le lieu est immense et l’effet péniche rajoute un vrai plus au niveau de l’ambiance.  Le son est de très bonne qualité. Les soirée sont organisées par Elektro System qui est aussi le label officiant sur place. Ils proposent des DJs maison, moins médiatiques mais très talentueux, ainsi que quelques grands noms nouvelle génération (Guy Borrato) et d’autres qui ont de la bouteille (Ellen Alien, Miss Kittin)

👫 Type de fréquentation :
Vieux puristes de l’électro et clientèle un peu bling-bling

💰 Les prix :
Certaines soirées sont gratuites quand les DJs sont “maison”. Le reste du temps, on n’en a jamais pour plus de 20€. En revanche, les consommations ne sont pas données à 8€ la pinte.
Il n’y a pas de snack sur place et absolument rien dans le coin, mais on peut toujours prévoir de manger avant au resto de la péniche, puis d’enchaîner sur la soirée à partir de minuit.

👍 Le truc en plus :
– Le toit de la péniche qui constitue LA terrasse idéale
– L’arrêt de tram “Musée des confluence” qui est vraiment à côté, pour repartir à 5h du matin

👎 Le petit moins :
– Si vous voulez rentrer avant le 1er tram du matin… libre à vous, de vous faire les 40 minutes à pied jusqu’à Bellecour.

🏠 Adresse :
100 Quai Perrache, 69002 Lyon


J’espère que la petite sélection de Cyrille vous aura plu.
Et si il manque votre chouchou, c’est dans les commentaires que ça se passe !

Crédit photo : le talentueux Brice Robert

22 commentaires

      1. D’accord aussi pour le Sonic !
        Là, c’était la sélection de salle electro de Cyrille.
        La prochaine fois, je ferais la mienne. Et elle ne sera plutôt rock et rétro.

  1. La dernière fois qu’on s’est dit « Ce samedi, on sort en boite ! » avec mes copines (notez déjà l’expression « Sortir en boîte » qui doit déjà dater d’une autre époque…), on s’est donné rdv à 20h00 (normal quoi…), surexcitées chez une des copines.
    On s’est faites toutes belles, on a bu 1 apéro, 2 apéros, 3 apéros et il était… 22h30.
    Bon, comme dans la plupart des « boîtes », y’a personne et pas d’ambiance avant minuit et demi, on a bu un 4ème et un 5ème apéro.
    Résultat : à minuit et demi on était toutes déjà complètement bourrées et …crevées de notre semaine. Du coup, on a eu la flemme de sortir, on a encore papoté, on a vaguement bougé notre popotin sur du Rihanna avant d’aller se coucher gentiment, au bout de notre vie à 2h00 du mat’.
    C’était quand même une bonne soirée mais c’est ce jour là qu’on s’est rendue compte qu’on était déjà… horriblement vieilles !!!

    1. Clem, on dirait ma vie !
      Il faut qu’on m’explique comment on fait pour :
      1 / ne pas se mettre une grosse mine trop tôt dans la soirée
      2 / Avoir la patate après 1h30 du mat (sans se droguer bien sûr)

  2. Pour l’article sur le Sucre, je lis comme inconvénient : « 10 à 15 minutes de marche depuis l’arrêt de tramway le plus proche… ». Euh, vous y allez en rampant ou en moonwalk ? Ou vous marchez depuis le Musée des confluences ? Parce que depuis l’arrêt de tram’ du centre commercial de Confluence c’est à quoi… même pas 5 minutes ^__^

  3. Très bon article, mais ce qui est casse burne sur CityCrunch, c’est qu’on a l’impression que vos articles sont uniquement destinés a ceux habitant croix rousse ou Bellecour. .. Si j’habitais sur la presqu’île je ne chercherai pas de plan boite gratos ou de verre à moins de 5e, ne soyez pas si sectaire/chauvin.

  4. Le grand absent de la liste quand même est le Lavoir Public et ses soirées clubbing Aber Arm Sexy, qui commencent à 20.00 (pke Clémentine) et se terminent à minuit pétantes ! Tout ça dans un lieu insolite et avec des gens ultra cools ! Voilà.

    1. Mais oui Rosa ! le Lavoir Public est fait pour moi ! Depuis qu’il a ouvert, je rêve d’y aller… Mais je n’ai jamais réussi. La distance par rapport à mon lit sans doute 🙂

  5. Je trouve anormal que le bar L’antisèche, rue salomon reinach , à la Guillotière ne soit pas mentionné !! Le moins cher du quartier ! Le seul à faire de vraie happy hour!! Un accueil véritable ! Pas de faux semblants ! Des patrons honnêtes ! ! Pourquoi n’en parlez vous pas ?? Il est ouvert depuis 2010 et pas un mot ?? Je ne vous comprends pas

    1. Chuuut Jean-Michel ! personne ne doit savoir que L’anti-sèche est vraiment un bar très cool, qui propose l’Happy-Hour le moins cher du quartier. 3€ la pinte, c’est donné. Comme sa terrasse l’été est toute petite, je garde l’nfo pour moi ! pas folle 🙂

  6. Terminal: « hippster pauvre « ? Lyon city crunch c’est un magasine de bobo parisien qui fait des apero dînatoire autour d’une table carré avec un petit doigt ds le cul ?

    1. Merci pour ton commentaire Alex,
      Pour répondre à ta remarque : Ce « hipster pauvre » était à mettre en parallèle avec avec le rooftop hipster cher qu’est le Sucre. Il fallait donc lire, vous voulez trouver une ambiance branchouille sans payer votre entrée 20€, filez au Terminal.

  7. Mais meme les gars , on ne catégorise pas les gens comme ca .
    Hippster , rien que ce mot me donne envie de gerber.Puis en plus c’est quoi un hippster , un mec qui a une barbe et une chemise moche ?Non c’est juste un gars qui ne saiT pas s’habiller et qui a une grande pilosité , enormement de gens en faite ! La musique electronique était la bien avant que les  » hippster  » se mettent à l’écouter.
    Ce n’est pas parce que tu écoutes du rock que tu vas mourir à 27 ans dans ton vomis ou en te suicidant.

    1. Bien sur qu’on ne catégorise pas les gens. Mais à un moment il faut bien qu’on indique à nos lecteurs le type de population qui fréquence chacun des établissements mentionnés, alors on pourrait réaliser une enquête sociale poussée pour chaque lieu, mais comme chez LCC on est des grosses feignasses, qu’on aime les clichés et qu’on a un humour douteux, on préfère parler des hipsters…
      Donc oui, au Sucre, nos lecteurs risquent de tomber un peu plus sur des barbus en chemise à carreaux qu’ailleurs. Pour mourir dans son vomi en écoutant de rock, on préférera aller au Sonic.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*
*