OK_antigone_01

Mes souvenirs de Lycée et moi, nous sommes rendus au théâtre sur un des toits de Lyon, pour assister à une représentation d’Antigone dans les ruines Romaines de Fourvière …

Il est 19h, le soleil tape enfin comme il se doit, il fait très chaud et je grimpe jusqu’au dessus du grand théâtre pour m’installer sur quelques gradins face à une vue imprenable sur Lyon, le spectacle promet d’être intimiste et assurément atypique !

OK_antigone_02

Je mets quelques minutes à m’habituer au langage que j’entends, les mots vont vite … puis je laisse doucement s’immiscer mon esprit dans la conversation entre Antigone et Ismène.
Et là sans crier gare, le chœur fait son apparition, il arrive de toutes parts et s’arrête à moins d’un mètre du public, les yeux noircis et l’éloquence rythmée ! Je suis conquise et complétement dans la pièce avec eux !

Il faut savoir que le chœur est « public », c’est à dire qu’il est composé de gens comme vous et moi, juste des Lyonnais qui voulaient vivre cette expérience unique. Quelques répétitions et la magie opère, ils sont parfaits et saisissants … Leurs interventions rythment les scènes tout en mettant en valeur les acteurs …

J’ai ri, j’ai tremblé et quel bonheur d’être assez prêt pour voir les yeux des acteurs rempli de joie et de fierté sous nos applaudissements, une fois la représentation terminée … 1h30 sans faiblir, la voix haute et de l’énergie à revendre.

OK_antigone_03 OK_antigone_04 OK_antigone_05 OK_antigone_06 OK_antigone_07

Voilà, c’est fini
(on est quand même content de pouvoir se relevé pour chasser les fourmis qu’on a dans les jambes et/ou redresser son dos)
… Retour à la réalité, à notre siècle et à la jolie lumière du soir sur la Basilic toute proche !

OK_antigone_08

Un dernier coup d’œil à Lyon avant de reprendre le funiculaire pour d’autres aventures ;)

OK_antigone_09

Sur le trajet du retour, je n’ai pu arrêter de penser à cette vue qui servait de décor à cette pièce de théâtre, certainement un de mes moments préféré aux Nuits de Fourvière !

Et vous, quel est le moment qui vous a le plus marqué durant les nombreuses éditions de ce festival ?