fanzone

A vous, les amoureux du ballon rond, et fervents supporters des joueurs du Qatar, je vous fais une confession : ce soir, j’ai décidé de vous rejoindre dans cette joyeuse sauterie qu’est la Fan Zone.

A toi, chère place Bellecour, dont la taille inutilisée tout le reste de l’année nous laisse dans l’incompréhension la plus totale, mis à part lorsque tu accueilles les manifs du dimanche et la roue de Noël : j’ai foulé ton sol avec une toute nouvelle excitation, comme si j’attendais dans la queue d’un concert d’une rockstar.

1ere acte : tu attends

fanzone 2

Maquillée tel un indien partant à la conquête de l’ouest, je me faufile entre les files d’attente, jouant des coudes pour tenter d’atteindre le Saint Graal (l’entrée). Les cowboys, déguisés pour l’occasion en tortue ninja, sont aussi de la partie. Après 30 min d’attente, arrive l’étape de la palpation. On me demande d’ôter mes vêtements (enfin seulement la veste, n’abusons pas), bijoux, bouteilles, et autres ustensiles de cuisine. Mon parapluie évite de peu la case poubelle.

2eme acte : tu bois

fanzone 3

Une fois à l’intérieur, c’est un peu Disneyland Paris. Il y a le village Carlsberg, où l’attraction principale est de se bourrer la gueule à coup de bière à 2 degrés. Tic et Tac ont d’ailleurs déjà un peu trop abusé du breuvage.
Les stands Coca et FDJ proposent, quant à eux, de patienter 10 min pour taper dans un ballon (eh les gars, on fait du sport aussi) ou prendre un cliché souvenir. En attendant d’acheter mon hot dog à 6€50 dans un des nombreux food trucks, je me suis déjà fait 5 amis suisses. Oui, parce qu’ici tout le monde s’aime (surtout quand on a une poitrine et qu’on parle français). Pour ceux qui ne sont pas portés sur la saucisse, il y aussi des food trucks pizza, burgers et, sûrement, kebab.

3eme acte : tu cries

fanzone4

Je me rapproche d’un des deux grands écrans. J’ai la place de faire YMCA, de prendre un tas de selfies avec ma voisine de devant, et de réviser ma marseillaise, le tout en inhalant la marie-jeanne du public. Pour faire mine que je m’y connais, je crie toutes les 5 min des « aux chiottes l’arbitre ! » et « mais le 10 tu vas le donner ton ballon ». Ce qui ne m’empêche pas de me faire griller avec mes remarques du genre « Il rentre quand Benzema ? ».
A la 2ème mi temps, je commence même à me prendre au jeu, malgré les fourmis dans les pieds. C’est finalement sympa d’être (presque) dans l’ambiance de l’Euro, sans avoir à dépenser 300€ pour sa place au stade. Et peu importe le résultat à l’écran (et le nombre de t-shirts déchirés côté Suisse), moi j’ai la banane en sortant !

Quand le coup de sifflet final retentit et que la place se vide calmement, je souffle de soulagement. Ouf ! On ne pourra pas écrire sur ma pierre tombale « Carrie Brotteaux, tombée pour la France, dans la fan zone ».


La Fan zone de Lyon

Place Bellecour
Ouvert de midi à minuit jusqu’au 10 Juillet
Entrée gratuite
Il y a 4 entrées pour y accéder, réparties sur les 4 faces de la place.
Le 26 juin prochain, l’équipe de France joue à Lyon ! ça va être sport.