Vous connaissez certainement le 59 Rivoli à Paris ? Lyon n’a plus à rougir de la capitale, car de très nombreuses résidences d’artistes sont disséminées aux 4 coins de Lyon. Certes elles ne sont peut-être pas toutes aussi poussées que le concept de la Taverne Gutenberg mais elles permettent à notre belle ville de profiter d’une culture artistique alternative de qualité. 

Autant je suis plutôt habituée des musées qu’ils soient d’art contemporain, moderne ou classique mais les résidences d’artistes j’avoue que je suis vraiment une novice. Pour mon premier grand bain j’ai choisi la Taverne Gutenberg, nouveau lieu underground qui a ouvert ses portes le 10 février dernier. N’en déplaise à nos cruncheurs et lecteurs « 7ème Addict », The place To be est dans le 3ème. Bon ok on est à 300m de la place Gabriel Péri et de la Guill’…

taverne 1

Dans cet article je ne vous parlerai pas forcément des œuvres car elles sont variées et chacun de vous s’en fera sa propre opinion. J’ai pris en photo, celles qui m’ont le plus marquées ou touchées. Je regrette que les photos ne reflètent pas toujours le caractère de l’œuvre donc je vous invite vivement à les découvrir par vous-même. Ici je vous parlerai plutôt du projet de la Taverne Gutenberg et de sa programmation à venir.

La Taverne Gutenberg : un nouveau lieu alternatif

La Taverne Gutenberg, à l’origine, c’est un immeuble abandonné de trois étages reconverti en centre d’échanges artistiques, mêlant rencontres, résidences artistiques, expositions, et ateliers. Le projet est porté par Maïa d’Aboville (designer interactif) & Henri Lamy (artiste-peintre). Au départ, ce lieu, ouvert en octobre 2015, devait être éphémère et disparaître 3-4 mois après. Face aux succès des premiers événements, un nouveau projet est né. On y trouvera maintenant expositions temporaires, événements, concerts, workshops et ateliers grand public.

À partir d’avril le dernier étage sera composé d’ateliers privés, les salles  de présentation seront donc sur 2 étages et un grand espace de travail sera proposé. Le café-galerie va, quant à lui, se structurer à partir de début avril pour mieux accueillir les visiteurs. Jusqu’au 31 mars vous pouvez profiter de l’exposition Lanterna Magica qui avait étonné par son parcours immersif. Une création originale mêlant musique, projection de dessins et exposition autour de la lanterne magique. Plongez dans l’obscurité, vous pourrez explorer un parcours sensoriel au croisement des art.

A quoi ressemble une résidence artistique ?

Pour moi tout est œuvre et c’est assez déconcertant lorsque l’on y a jamais mis les pieds car au début j’avançais à pas de velours dans le lieu, n’osant pas trop franchir les portes. L’œuvre des artistes est partout et on ne sait pas où elle s’arrête, si d’ailleurs elle s’arrête… Progressivement on se laisse prendre au jeu et on s’immerge dans le lieu. Pas de réelle visite guidée, on discute et on échange avec les artistes, c’est aussi l’avantage d’en croiser certains et discuter avec eux pour voir comment ils appréhendent leur passion, leur métier, leurs travaux. On se fait notre propre « critique d’art » et on se laisse submerger par nos émotions. Comme dans un musée, des œuvres nous parlerons plus que d’autres, mais l’idée que j’ai trouvé intéressante, c’est que le lieu semble en perpétuel renouvellement et mouvement et que l’on peut approcher les œuvres au plus près (voir même l’impression de marcher dessus à des moments). Ne pas être cloisonné derrière une vitre ou une barrière c’est toujours mieux pour ressentir le travail d’un artiste. On est véritablement dans la rencontre, dans l’échange et même dans la participation. 
Plus je découvrais le lieu et plus j’avais envie d’avoir un crayon, un pot de peinture, n’importe quoi de créatif et de me mettre aussi à exprimer des choses … Oui des fois la fibre artistique surgit en moi.

taverne 3

Mes coups de coeur artistiques

  • Kesadi qui a recouvert l’espace, murs, plafonds et sol compris, de peinture blanche pour ensuite dessiner des graffitis
  • Krap/Crap un graffeur, peintre et graphiste qui a travaillé le contraste perception/réalité à la limite de l’art abstrait
  • Elisa Ghertman avec l’œuvre Murillages, une hybridation poétique entre murs et coquillages où se mêlent des textures différentes.
  • Chufy avec une nouvelle œuvre hybride en transformation entre solide et liquide
  • Rafael Houée qui pour l’exposition Hybride avait proposé des silhouettes déchirées, élancées ou avachies
  • Birdy kids et ses célèbres oiseaux colorés que l’on se présente plus

J’espère avoir cité tous les artistes illustrés sinon n’hésitez pas ;)

taverne 2

La Taverne Gutenberg
🏠 5 rue de l’épée 69003 Lyon
🚇 Métro Guillotière
⏰ Ouvert du mardi au vendredi de 14h à 19h le samedi 14h à 20h
Prix d’entrée librement fixé par vos soins avec adhésion à l’association.
💻 Leur site Internet