Soja

Depuis ma plus tendre enfance, je me souviens que mes cheveux m’ont toujours dit « fuck », de même qu’ils fuckaient entièrement toutes les lois de gravité (bon, ok, j’exagère peut être un peu, mais ils m’emmerdaient sacrément bien ces couillons). Je me souviens aussi que depuis l’adolescence, je me suis toujours acharnée pour leur rendre la monnaie de leur pièce, histoire qu’on soit quitte en termes de maltraitance. Je m’explique : j’avais (et j’ai toujours) les cheveux bouclés. Ils sont passés par plusieurs stades d’évolutions, passant de boucles anglaises (naturelles) aux cheveux bouclés incoiffables le lendemain, sans les avoir un minimum rincés (c’est très agréable de faire ça en plein hiver, tout en étant beaucoup trop à la bourre pour attendre qu’ils sèchent tous seuls comme des cons grands).

Du coup, à force de passer d’un défrisage à un autre, j’ai surtout fini par complètement les bousiller. Ce qui, dans un sens, fait qu’ils ont gagné le combat consistant à me pourrir la vie, mais là n’est pas le sujet.

 Moralité de l’histoire : Ne jamais lutter contre soi-même, vous ne gagnerez jamais.

Etant fatiguée de me flinguer le crâne, j’ai donc décidé de passer à l’étape supérieur, après qu’une amie m’en ait vanté les mérites : le lissage japonais.

C’est aussi à ce moment précis qu’a commencé ma quête pour trouver une coiffeuse sérieuse, sachant le faire sans me réclamer la peau du cul (un salon « classique » vous demandera minimum 500€. Le prix d’un loyer. Normal.)

Après moult recherches sur le net concernant les différents lissages existant (japonais, brésilien, coréen….), avec prises en compte des avis (très important), mon choix s’est porté sur Elusion, un salon de coiffure situé vers la Place Du Pont Guillotière. J’avais tellement peur de perdre mes cheveux que ce jour-là, j’y suis allée accompagnée de ma sœur, avocate. Au cas où j’aurais eu besoin d’un témoin pour attester d’un hypothétique accident capillaire, porter plainte, puis pleurer toutes les larmes de mon corps parce que je n’aurais plus jamais eu à me plaindre de mes cheveux. Nope, je ne suis absolument pas paranoïaque.

Elusion Coiffure

Les coiffeuses d’Elusion pratiquent aussi bien le lissage japonais que brésilien. La différence entre les deux est simple : le premier lisse définitivement les cheveux (il les nourrit aussi d’après elles), le second les assouplit temporairement, et les rend plus brillants, soyeux. Cependant, tous les deux utilisent de la kératine pour « soigner » la chevelure. N’étant pas une professionnelle, je ne m’avancerai pas à dire ce que contient chaque produit, tous n’étant pas pareils (chaque marque utilise un produit différent).

A mon sens (et je ne parle en me basant uniquement sur ma propre expérience), le lissage est infiniment plus performant qu’un simple défrisage acheté au Carrouf du coin (ou même fait chez un pro). Dans mon cas, j’ai pris le lissage japonais, parce qu’il correspondait à ce que je souhaitais, soit : un lissage permanent, avec les repousses à lisser une fois tous les six mois.

Le premier jour (et accessoirement, c’est valable à chaque fois que je refais mon lissage), il m’a fallu réserver une demi-journée entière. Cependant, cela est propre à MA chevelure (bouclée, voir frisée). Selon votre type, ce délai peut changer (mais pas le prix). De même, la mise à jour de votre lissage dépend du temps de repousse de vos cheveux (la moyenne étant de deux lissages par an, pour un centimètre de repousse par mois). Un conseil lorsque vous souhaiterez vous aussi craquer votre slip et y aller : prenez de quoi vous occuper. Alors, certes, les coiffeuses vous feront la conversation, mais pas toujours, puisqu’il faudra deux temps de pause pour deux produits (assez long, pour ma part, cela peut prend une heure et demi).

Elusion Coiffure

En arrivant (prévoyez d’avoir les cheveux déjà lavés ce jour-là et surtout : secs), la coiffeuse vous appliquera directement le produit servant à lisser vos cheveux. Un temps de pause est nécessaire pour qu’il fasse effet (là encore, le temps dépend de la nature de votre tignasse, qu’elle soit fine, épaisse, frisée, bouclée….). Après un passage au bac, ils seront séchés, puis lissés, avant qu’un autre produit (froid, donc serrez un peu des fesses lors de l’application) ne soit posé, là encore pour un délai dépendant de votre personne.

Enfin, un masque est appliqué après être de nouveau passés au bac avec un temps de pause de 5 minutes. En tout, vos cheveux seront donc lavés trois fois : la première fois pour enlever le lissage, la seconde fois pour virer le produit super-froid-et-pas-agréable-l’hiver, et enfin, une dernière fois après le masque.

Après ça, vos cheveux seront séchés, lisses, doux, et brillants ! \ô/

Libre à vous de secouer la tête comme une folle (ou un fou, les hommes peuvent en bénéficier également, ne soyons pas sexiste), ou de vous prendre pour un(e) mannequin l’Oréal. Après tout, vous le valez bien :

Concernant le prix, pour cheveux court à mi-long, cela vous coûtera 265€ (comparé à des salons proposant un tarif frôlant pour certains les 600€, c’est très correct). Pour celles et ceux ayant les cheveux long, il faudra alors débourser une centaine d’euros supplémentaires, soit 365€.

Evidemment, même si je parle de ce salon, il en existe d’autres pratiquant probablement des tarifs plus bas, mais soyez prudent(e)s. Tous ne sont pas forcément sérieux ou doté d’une conscience professionnelle.

Cela fait maintenant cinq ans que je vais chez Elusion, et je ne regrette pas. Bien sûr, un lissage ne veut pas dire faire une croix sur le fer à lisser ou sèche-cheveux, au contraire. Mes cheveux sont lisses, mais si je souhaite qu’ils soient plus « beaux » ou souples, il vaut mieux faire un rapide coup de brush ou les passer au fer à lisser.

En conclusion, comme points positifs, voici ce qu’il faut retenir du lissage japonais :

  1. Lisse définitivement (bon, après si vous voulez vous éclater à faire des boucles avec un fer adapté, libre à vous, ça reste toujours possible).
  2. Gain de temps énorme pour se préparer.
  3. L’utilisation du fer à lisser/sèche-cheveux est moins fréquente (surtout si d’habitude vous les utilisez quotidiennement, ce qui, pour rappel, est très mauvais pour les cheveux).

En point négatifs :

  1. Le budget : 260€ à 360€ selon la longueur.
  2. Le temps d’application (pour ma part, il me faut en tout 3h30 avant de pouvoir gambader gaiement en dehors du salon)

Note : Si vous avez bien suivi, ma sœur s’est dont littéralement fait chier pendant 3h30. L’amour n’a pas de prix, pour tout le reste, il y a MasterCard.

Elusion
7 Quai Claude Bernard
69007. Lyon
04 78 58 14 14