Musilac Mont Blanc

Des concerts, du fromage fondu, de la neige, du ski, de la bière et un Yéti… Le week-end dernier se déroulait en plein milieu des montagnes, la première édition du festival Musilac Mont-Blanc à Chamonix, et en bon amateur de trucs super cools, CityCrunch ne pouvait pas manquer ça ! On a donc pris la voiture, les skis, les snowboards et notre excitation et on a tracé jusqu’au pied du Mont-Blanc pour en profiter. Voici le récit de cette aventure.

Vendredi

18h00
C’est le week-end, le taff est fini, la voiture est chargée, on quitte Lyon par l’A40, direction les montagnes. On a chopé une playlist Musilac Mont-Blanc sur Spotify pour se mettre dans l’ambiance.

20h30
Après 2h20 de route nous voilà en plein cœur de Chamonix. On a réservé un hôtel dans le centre pour pouvoir nous rendre à pied au festival et revenir bourré. Musilac est installé au nord du village dans la zone du Bois du Bouchet. Pour y aller on longe l’Arve le long de la promenade du Fori. La nuit est déjà tombée mais les montagnes se détachent et s’imposent tout autour de nous.

21h00
Après avoir passé tous les habituels check-points (billet, sécurité, cashless, pipi) nous voilà enfin sur la site. Quelle claque ! Derrière les 2 grandes scènes se dressent les montagnes et malgré la pénombre on distingue bien l’Aiguille du Midi et le Mont Blanc. C’est très très classe !

Musilac Mont BlancMusilac Mont Blanc

21h10
Les écrans géants annoncent le prochain live, IAM, avec un décompte des secondes scandé par la foule. L’intro du « Micro D’argent » résonne et le public s’enflamme ! Les Marseillais ont bien l’intention de montrer que leur album mythique n’a pas pris une ride 20 ans après et envoient un show énergique et puissant. Autour de nous, jeunes et moins jeunes reprennent les paroles des morceaux. Les tubes de IAM sont tellement iconiques qu’ils sont connus de tous et font mouche quelle que soit la génération.

Musilac Mont BlancMusilac Mont Blanc

22h00
IAM fait son rappel sur L’Empire du Côté Obscur, revenant sur scène avec des sabres lasers, la foule exulte. A la fin du morceau, on s’éclipse pour manger un morceau et s’enfiler quelques bières.

22h10
Nous ne sommes pas les seuls à avoir eu l’idée de manger avant le prochain concert et il y a beaucoup d’attente. On retrouve avec plaisir 2 de nos stands préférés à Musilac Aix les Bains : Le Corse et ses mies de pain chargées de viande et le Tex Mex et ses tulipes. C’est hors de prix mais c’est bon et ça nous redonne des forces pour le reste de la soirée.

Musilac Mont BlancMusilac Mont Blanc

22h45
Orelsan et son crew montent sur scène. Le public est chaud bouillant. Le set démarre avec Basique et le tube, d’une efficacité redoutable sur l’album s’avère une véritable bombe en live. Les festivaliers ne font plus qu’un en sautant et scandant les mots qui s’affichent en géant derrière le rappeur. On saute nous aussi comme des fous (et tant pis si on renverse la moitié de nos bières au passage). Le reste du set s’enchainera à un rythme effréné avec une bonne partie des morceaux du dernier album. On est assez impressionné par la maitrise de la scène d’Orelsan, l’ambiance ne retombe à aucun moment. Contrairement au titre de l’album, la fête est loin d’être finie !

00h00
Après plus de 1h15 de concert (le format festival et ses sets plus court est toujours un peu frustrant quand tu tombes sur des lives vraiment kiffants), Oreslan convoque une nouvelle fois son tube Basique pour faire jumper une dernière fois le public de Musilac avant de s’éclipser.

Musilac Mont Blanc

1h00
Après avoir quitté, le festival, regagné notre hôtel et zoné sur les réseaux sociaux, on se glisse dans nos lits. Dodo !


Samedi

8h30
On a mis un réveil pour ne pas trop trainer au lit et être sur les pistes avant que la neige ne soit toute fondue… On va s’acheter un petit déj à la boulangerie et on se pose sur la place centrale de Chamonix pour profiter du soleil.

Musilac Mont BlancMusilac Mont Blanc

9h30
On chope un bus pour les Grands Montets, le secteur qui nous parait le plus prometteur en matière d’enneigement et c’est un peu un truc mythique puisque le domaine propose le dénivelé le plus important du monde (rien que ça) avec plus de 2200m d’écart entre le bas et le haut de la station.  Après 20 minutes entassés au milieu de skieurs (avec un bracelet Musilac pour la plupart) nous voilà au pied du télécabine. Il fait déjà 14° en bas, la journée s’annonce chaude à tout point de vue !

10h30
On se retrouve en haut de la montagne. A plus de 3000m d’altitude la vue est saisissante. On a vraiment le sentiment d’être les rois de la montagne en étant si proches des sommets et des glaciers. On s’élance sur la piste, la neige est dure mais est présente en bonne quantité, ce qui est plutôt rare fin avril ! A mi-domaine la neige se fait plus molle, mais reste assez agréable à skier. On regrette juste l’absence de neige fraiche qui aurait rendu le spot magique !

Musilac Mont BlancMusilac Mont BlancMusilac Mont Blanc

12h30
Ce qu’on préfère après skier et écouter de la musique, c’est manger ! On déniche une petite cabane au bout de la piste du Retour Pendant. Ce petit boui-boui de montagne n’a pas d’eau ni d’électricité, ce qui ne l’empêche pas de proposer de bons plats chauds à base de patates et fromages fondus. C’est pas donné, mais le coin est sympa et il fait super beau.

Musilac Mont BlancMusilac Mont Blanc

14h00
La neige devient vraiment molle et le thermomètre s’emballe. Il fait 18° sur les pistes et on ne résiste pas à tomber pull et veste pour skier en T-Shirt. C’est super grisant de sentir l’air sur ses bras en dévalant les pistes.

Musilac Mont Blanc

15h00
On redescend en bas de la station. La neige n’est plus que de la flotte et j’ai davantage l’impression d’être sur un surf que sur un snowboard. Malgré tout, cette dernière descente de la saison reste assez fun et c’est avec un méga smile aux lèvres qu’on termine cette session.

17h00
Après être revenus à l’hôtel et avoir pris une douche, nous sommes prêts pour cette deuxième soirée à Musilac. Sur le chemin on en profite pour visiter un peu Chamonix. C’est vraiment chouette, des chalets côtoient de vieux palaces un peu surannés et une petite rivière coule au milieux. C’est bucolique à souhait et si on avait pas des concerts qui nous attendaient on se serait volontiers posés en terrasse.

Musilac Mont BlancMusilac Mont BlancMusilac Mont BlancMusilac Mont Blanc

17h45
On arrive juste au début du set de Feu! Chatterton. Comme on est un peu vannés par la journée de ski, on se pose avec une bière et des churros sur la pente à l’arrière, qui offre une vue plutôt cool sur le festival. On est un peu trop loin pour se plonger pleinement dans le concert et le paysage environnement capte autant notre attention que le groupe. Le décor qui entoure Musilac est juste fou : des montagnes partout, de la neige à profusion et de parapentes qui colorent le ciel comme autant de confettis. Et si la recette du bonheur c’était juste de beaux paysages et de la bonne musique (et du fromage fondu ) ?

Musilac Mont BlancMusilac Mont BlancMusilac Mont Blanc

18h45
Selah Sue arrive sur scène. On a quitté notre perchoir pour s’approcher de la scène. Le set de l’artiste est assez mou mais colle pas mal, au final, avec le jour qui tombe. Le public continue d’arriver et l’esplanade commence à être sacrément remplie. On dirait bien que la jauge maxi (15 000) va être remplie ce soir. Ça tombe bien, plus on est de fous, plus on rit !

Musilac Mont BlancMusilac Mont BlancMusilac Mont BlancMusilac Mont Blanc

19h50
Ben Harper et Charlie Musselwhite montent sur la Scène Lac. J’étais plutôt fan de Ben Harper (au siècle dernier), mais mon estomac réclame sa pitance. On retourne sur la zone bouffe pour écouter ce bon vieux Ben une assiette tex mex à la main.

Musilac Mont Blanc

21h10
La nuit est tombée, c’est au tour de Beth Ditto de se frotter au public bon enfant de Musilac. Je suis assez excité par ce live. La dernière fois que j’avais vu l’ex-leader de Gossip en live, ça avait été énorme et elle avait terminé son set complétement bourrée au milieu du public et la moitié de la salle avait envahi la scène… Le show démarre plutôt bien et même si la diva rock semble s’être assagi elle n’a rien perdu de son charisme (et de son humour lourdingue). Les tubes s’enchainent, entrecoupés parfois des tubes des autres (le 7 nation army des Whites Stripes)… La foule chante et danse portée par l’énergie de la chanteuse. Un vrai feel good moment !

Musilac Mont Blanc

22h20
A la fin du concert, on tombe sur nos amies de la Gazette des Blondes, un blog bien cool d’Annecy. On taille le bout de gras avant d’aller se positionner à un endroit stratégique pour voir le show de Shaka Ponk (le choix de l’emplacement dans un festival et les techniques pour chopper les meilleures vues pourraient faire l’objet d’un article à eux seul !).

22h30
Un immense gorille punk apparait sur la scène. Cette image projetée sur un écran entourée de décors réels annonce l’arrivée du groupe. La foule exulte ! La silhouette des deux leaders du groupe, Sam et sa coiffure punk et Frah et ses faux airs de Anthony Kiedis se profilent devant l’écran géant et c’est parti pour une heure et demie de furie complète. Les effets visuels et la scénographie sont totalement bluffants ! Zombies, singes, danseuses aliens envahissent l’écran dans une interaction totale avec le groupe. Même les fantômes virtuels de Kurt Cobain, Prince, David Bowie et Lemmy Kilmiste sont convoqués pour une épique battle de musicos.

00h00
Le set est fini et le festival aussi. C’était vraiment canon ! Maintenant retour à l’hôtel et dodo.

Dimanche

8h30
On a remit le réveil super tôt, car je dois être à Lyon avant 11h pour un repas de famille. On serait bien resté la journée à Chamonix pour profiter encore un peu du spot. Il faudra qu’on reviennent faire l’Aiguille du Midi et la Mer de Glace, ça tombe bien l’équipe du festival vient d’annoncer qu’une deuxième édition se tiendra en 2019. On prend RDV !

Verdict

♥ On a aimé :
– Le cadre à couper le souffle
– La programmation variée et sexy
– L’ambiance à la cool du festival. Ni trop hype, ni trop popu, ni trop bourrin, ni trop coincée…
– Les nombreuses activités à faire à côté en journée (ski, balades, etc)
– L’organisation au top surtout pour une première édition

☁ On a moins aimé
– Les prix des stands de bouffe (12€ pour manger T_T)
– La queue pour la bouffe et les toilettes (plus de stands et de WC pour la prochaine édition, SVP)
– La programmation presque copiée-collée sur Musilac Aix-les-Bains (Pas sûr qu’on fasse la version été du coup).

Au final, on a été complétement bluffés par cette première édition de Musilac Mont-Blanc. L’équipe du festival à su transposer l’esprit vraiment cool et le talent de programmation du Musilac classique dans un nouveau lieu sans l’altérer. Le cadre époustouflant de Chamonix égale voire dépasse celui d’Aix-les-Bains, offrant à ce grand moment musical un écrin enchanteur inoubliable.

Le festival Musilac Aix-les-Bains se déroulera du 12 au 15 juillet 2018 avec, entre autres, Indochine, Depeche Mode, Lomepal, IAM, Orelsan, Deep Purple, MC Solaar, Rone, Her, Franz Ferdinand et Shaka Ponk.

Le festival Musilac Mont-Blanc reviendra en 2019, du 26 au 28 avril.

Plus d’info sur Musilac sur leur site
Suivre Musilac Aix-les-Bains sur Facebook
Suivre Musilac Mont-Blanc sur Facebook

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*
*