Aujourd’hui, je vous emmène en territoire lointain, inattendu, sauvaaaaage « grrrrrr ».

À la Mulatière…

Hey mais revenez !

aux-bons-sauvages-5

La Mulatière, c’est cette ville aux airs de petit village de pêcheur, qui serpente sur les quais de Saône (rive Ouest) à flanc de colline jusqu’aux pieds du tunnel de Fourvière. (En passant, c’est une très jolie promenade du dimanche, avec une chouette vue sur le quartier de la Confluence).

Il y a quelques semaines, je ne connaissais ce quartier que pour m’être fait traîner par des amis exaltés à des concerts au Sonic (cette merveilleuse péniche dédiée aux cultures undergrounds). Mais c’était avant qu’une joyeuse équipe d’épicuriens ne décide de racheter un vieux bouiboui pour en faire un chaleureux bistrot. Alors trottons encore de quelques mètres après le panneau « fin » de LYON (promis, personne ne sera mordu) pour découvrir cette petite perle sauvage.

Boire des coups

Commençons par la grande terrasse en bois, conçue sur mesure, et qui a l’incroyable avantage de rester en place toute l’année.  Sûr qu’elle vous fera de l’œil quand les beaux jours reviendront. Pour ma part, elle rentre direct dans mon top 5  des terrasses lyonnaises 2015 !

Mais là, ça caille un peu, alors courons nous mettre au chaud à côté du poêle à bois, pour déguster un petit vin nature. Bon, ok, j’aime pas encore trop trop le vin nature (question d’habitude paraît-il). Et ça tombe bien, car ils ont de l’Affoleuse à la pression, cette bonne bière artisanale du Beaujolais. Pour accompagner la boisson, une caillette ardéchoise (Aaaardèche foreveeeeer), ou une belle tranche de fois gras maison à partager, feront amplement l’affaire à l’heure de l’apéro.

aux-bons-sauvages-1

Manger un bout

Et on peut aussi manger Aux Bons Sauvages, le midi comme le soir, du mardi au dimanche, et choisir par exemple de déguster une belle quenelle sauce écrevisse maison (exquise), servie en cocotte.

aux-bons-sauvages-4

Pour le midi, la cuisine est de saison et sagement inventive, avec une formule super copieuse et délicieuse (entrée + plat  + dessert à 17,5€).
Pour moi, c’était salade d’agrumes et calamars sautés en entrée, un merlu au lard et mousseline de pois cassés, puis millefeuille fève tonka, café et pistache.

aux-bons-sauvages-3

Écouter de tout !

La Belle surprise de ce bistrot aux airs de guinguette de village, c’est sa scène de café-concert, qui propose une programmation étonnamment très éclectique (bénéficiant d’un partenariat avec le Kraspek Myzik). Swing, pop rock, Hip-hop, poésie… c’est le choix des propriétaires d’attirer un public diversifié.

La petite scène, littéralement creusée sous la voûte rocheuse, accueille l’eau de colline qui est récoltée dans un bassin en pierre, servant à entretenir la mini jungle qui fait la fierté du patron des lieux. C’est beau, c’est magique, c’est zeeeeen.

aux-bons-sauvages-2

Voilà, vous l’aurez compris, je suis tombée amoureuse de ce lieu improbable : son ambiance, la bonne humeur de ses propriétaires, sa cuisine chaleureuse aux bons produits locaux… A bientôt à la Mulatière !

super chat avis 5sur5

Infos :
Aux Bons Sauvages :
2 quai Jean Jacques Rousseau
La Mulatière – limite Lyon 5ème
tel : 09 83 46 20 56
Facebook : https://www.facebook.com/pages/Aux-Bons-Sauvages/540736389361217?sk=timeline

Ouvert :
mar – jeu : 08:00 – 15:00
ven : 08:00 – 01:00
sam : 11:00 – 01:00
dim : 11:00 – 16:00

Accès :
10 minutes (à peine) à pieds de la station Perrache
bus 8, arrêt « Terrasse » et station Velo’V (Pont Kitchener)