Vermouth, Rinquiquin, Cointreau, Farigoule… Si ces noms d’alcools ne vous disent rien, c’est normal, voire rassurant (pour nous) : Vous n’êtes pas nés avant 1950.

L’Orangerie propose des apéritifs à la Française. Chouette idée de célébrer notre Douce France en prenant le contre pied des bars à cocktails New-Yorkais ou exotiques.

Le moment est venu de se rendre compte que pépé devant son verre de Suze (soyons honnête, on n’a jamais bien compris ce que nos aïeuls trouvaient à cette boisson) avait autant la classe que James Bond devant son vodka-martini shaker.

On a donc profité d’un joyeux apéro d’équipe pour tester ce lieu.

Avec son petit côté sympathiquement suranné mais branché, le cadre nous plait tout de suite, même si le mur peint effet « fresque de pizzeria » ne remporte pas tous les suffrages (personnellement j’adore). Les plantes vertes dégoulinant d’un peu partout, les fauteuils en rotin et l’effet verrière au plafond me font penser à la véranda de ma mémé.

Et elle boit quoi la p’tite dame ?

A la carte, on trouve évidemment la base : du Ricard. Et à peine plus cher que dans mon bar de quartier, voire moins si on prend directe la double dose. 4€ les 4cl… rien à dire !
On peut aussi  prendre un pot de Côtes, du Mâcon blanc, ou un petit rosé de Provence, pour se sentir en vacances. Les prix sont carrément corrects. On sent bien qu’on va pas t’enfumer avec du « bar à cocktail spirit ».

Mais nous, on est surtout venus pour goûter les apéritifs Long Drinks (6,50€). L’Orangette de Jeannette à base de Cointreau est la boisson phare du lieu. Peu sucrée, elle est allez tonique, on a tous beaucoup aimé.

On teste aussi la Vermonade, réalisée à base de Vermouth Routin, une boisson Savoyarde centenaire préparée avec 24 plantes et épices et vieillie en fût de chêne.

Et puis il y a aussi la Farigoulade (haha ce nom), très original et inattendu avec cet alcool du sud au goût de thym. Aromatique sans être entêtant.

La grignote

Pour se caler, on nous propose uniquement les traditionnelles planches charcut’, fromage ou mixte. Les produits sélectionnés aux Halles de Lyon sont divins, mais pour 14€, on va avoir du mal à se caler et c’est principalement pour cette raison qu’on quittera le lieu assez tôt.

Bref

On repart tout contents d’avoir découvert de nouvelles-anciennes saveurs originales et bien de chez nous à des prix abordables. Le lieu est chaleureux, le barman sympa et la clientèle d’habitués du quartier très cool.

Voilà. Donc L’Orangerie, c’est parfait débuter une soirée à l’heure de l’apéro ou pour la terminer au digeo.


L’Orangerie
🏠 4 rue du jardin des plantes, 69001 Lyon
☎ 06 77 89 20 77
🚇 Métro Hôtel de ville
⏰ Ouvert du Lundi au Samedi de 17h à 01h
💻 Suivre l’Orangerie sur Facebook