Majoritairement méprisé, souvent détesté, globalement méprisé, le cabas à roulettes n’a vraiment pas bonne réputation. Et pour cause : que ce soit à cause de la petite vieille qui bloque l’allée étroite entre les étals du marché ou du bobo présomptueux qui vous roule sur le pied avec son cabas plein de courses bien lourdes en sortant de la Part-Dieu, cet étrange véhicule à deux roues, souvent fort laid, ne se fait pas que des amis.

Pourtant, il est fort utile, ce petit chariot! S’il n’a guère fière allure, il faut tout de même avouer que son taux de praticité est au top. Adieux douleurs à l’épaule et aux mains! Finies les courbatures dans le dos ou dans les bras! Faire le marche devient tout de suite plus agréable, transporter vos courses, ou autre, est tout de suite plus aisé. Cette petite « mamie-mobile » pourrait nous sortir de bien des galères.

Alors, comme, à Lyon City Crunch, on se pose souvent des questions existentielles de ce genre, cette semaine, c’est sur l’existence de ce chariot controversé que nous nous sommes penchés. Faut-il en faire l’éloge ou bien tous les bruler ?

Non au caddie de Mamie!

Dimanche matin, vous avez du mal à émerger, mais vous trouvez (on ne sait où) la force de vous bouger pour aller acheter des légumes pour la semaine (manger-bouger, toussa toussa…). Bien tranquille, toujours dans les brumes de votre folle nuit du samedi, vous errez entre les étals quand tout à coup, ils sont là… Par dizaines… Une armée de cabas à roulettes qui encombrent l’allée principale du marché, qui vous empêchent d’avancer à votre allure, qui vous tapent dans l’arrière du pied! Comment telle abomination est-elle possible ? Par quelle hérésie ?A croire que c’est un complot pour ruiner votre bonne humeur jusqu’au dernier jour de la semaine!
Alors, à vous qui vous sentez obligés de venir saturer les marchés avec votre chariote du diable, voici quelques arguments pour que vous la rangiez au placard!

1 / C’est moche

Non mais franchement… Je ne pense pas que l’on puisse enfreindre autant de règles de l’esthétique qu’avec un cabas à roulettes. Rien que le nom sonne comme un blasphème. Osez sortir avec et vous serez l’incarnation de la « fashion-mistake » par excellence. C’est un peu comme mettre une caravane sur un cabriolet. Respectez-vous! A moins d’être un hipster…

2 / C’est dangereux

Et le code de la route alors ? Ils se garent un peu n’importe où et altèrent votre allure prompte et légère (oui, le dimanche matin, bien-sûr…). Ils n’hésitent pas à vous rouler dessus. Un coup dans les chevilles… Et vas-y que je te roule sur le petit orteil! Où est le savoir-vivre ? C’est pas parce que ils roulent sur un trottoir qu’ils ne peuvent pas faire attention…

3 / C’est pour les feignasses

Et, pour les gens qui, comme moi, ne font jamais de sport autre que monter et descendre les escaliers de la fac, porter ses sacs de patates et de pommes à la main ne fait pas de mal. Une manière utile de faire travailler biceps et pec’ en s’épargnant la ruine d’une salle de sport!

Oui à l’ami du marché!

Que de critiques faciles, vous allez me dire! Et vous auriez raison. L’utilité, la praticité, la mobilité, la maniabilité… Toutes ces choses en -té qui nous changent la vie, on en fait quoi ? Le cabas à roulettes, c’est quand-même chouette. Sans le restreindre au seul usage du dimanche matin. Les courses à la Part-Dieu qu’il faut ramener à St-Paul, tous ces cadavres de bouteilles de « last Friday night » qu’il faut emmener au conteneur, les petits plats pour le pique-nique à la Tête d’or… Plus aucun déplacement ne vous fera peur!

1 / C’est pratique

Cabas en main, les roues gonflées à bloc, les courses ne seront plus synonymes de galères. Choisissez vos légumes en racontant votre soirée de la veille à votre bestah par téléphone! Descendre du Carrefour Part-Dieu ne sera plus un chemin semé d’embûches! C’est l’accessoire qui va vous changer la vie.

2 / C’est fonctionnel

Vous pouvez toujours vous la jouer old-school en utilisant le vieux cabas hérité de votre arrière-grand-mère (vous savez, celui avec un motif écossais gris). Mais, sachez qu’il existe des modèles plus innovants : tous terrains, avec poignée amovible ou encore isothermes… Vous avez le choix dans les options, alors pourquoi se priver ? Autant se faciliter la vie au maximum! Et puis, pour vous donner bonne conscience, dites-vous que c’est plus écolo que de multiplier les sacs plastiques ou les cabas à 0,50€ de chez Liddle ou Monoprix.

3 / C’est « fashionable »

L’aspect esthétique est important. Il faut y prêter une attention toute particulière si vous ne voulez pas ressembler à Mamie Jeannette. Optez pour un style épuré avec un coloris uni de saison (pas le jaune fluo DDE ou le bleu EDF) ou bien penchez pour un motif plus vintage, type Campbell’s Soup Can de Warhol ou bien les vieilles pubs américaines des sixties. C’est pas parce que vous allez au marché que vous ne devez pas avoir la classe!

Et vous, chers lecteurs, qu’en pensez-vous ? Sommes-nous trop méchants et fourbes ou, à l’inverse, trop gentils ? Faites-vous plaisir dans les commentaires. Ils viendront compléter l’article lundi avec une synthèse de vos réactions!

Suite aux commentaires, nous avons tranché. Le cabas à roulette, on est :

21 commentaires

  1. Je ne saurais vivre sans mon cabas pour la bonne et simple raison que je n’ai pas de voiture et qu’il faut bien rapatrier les vivres à la maison.
    Par contre il a l’âge de mon ado et autant dire qu’à cette époque, ils n’étaient pas fashionalbe du tout !

    Ce n’est pas un souci au marché mais ce qui l’est c’est la famille avec caddie + poussette + trottinette qui se déplace à la façon d’une meute, écrasant tout sur son passage.

  2. Je me suis posé ces mêmes questions il y a 5 ans et ensuite j’ai tranché : Pour! Attention : la facilité de le rouler une fois chargé, de manoeuvrer entre les orteils, ainsi que sa durée de vie se jouent à la qualité des roues! Acheter une bonne marque me semble donc indispensable pour ce type de produit. Même chez caddie il y a des modèles assez acceptables niveau esthétique.

  3. CONTRE !

    Je veux bien que ce soit pratique, mais si tout le monde emmène un cabas à roulette pendant son marché, ça va plus être possible. Déjà que c’est la galère sur certains marchés étroits…
    Avoir un caddie sur le marché (sauf si on est une mémé) c’est comme ces gros cons avec des 4×4 en ville !
    Alors on pense un peu aux autres et afin que les marchés restent des lieux agréables on évite de céder à la mode du caddie à roulettes !

    1. « Je veux bien que ce soit pratique, mais si tout le monde emmène un cabas à roulette pendant son marché, ça va plus être possible. Déjà que c’est la galère sur certains marchés étroits… »
      C’est juste que les gens ne savent pas s’en servir! Si tu le laisses bien derrière toi en le tirant, le cabas ne prend pas plus de largeur qu’un humain.

      1. D’accord avec Slick, faut juste avoir l’intelligence et la courtoise de le garer droit et près de soit pour ne pas gêner.

        Et quand on doit se prendre une bonne grosse montée pour rentrer chez soi, c’est quand même bien plus confortable que les sacs en plastique qui cisaillent les doigts et se prennnent dans les jambes à chaque pas.

        Donc pour !

        1. OK avec Slick et Matth : il suffit de bien le manoeuvrer et de bien vérifier où on roule, histoire de gêner le moins possible !
          Et puis s’en servir à bon escient ! Evidemment, pour trois kiwis et un demi-poulet, j’évite d’être en mode flemmarde et je laisse mon charriot bien au chaud.
          Mais ce n’est pas parce qu’on est jeune qu’on a une force titanesque 😉 Le ravitaillement hebdo en mode solo relève rapidement de l’haltérophilie (5 pommes = 1 kilo, et ça ne remplit pas un frigo !). C’était soit les stéroïdes soit le cabas à roulettes.
          J’ai préféré le cabas 😉 Finis les épaules démises et les auriculaires garrottés !

  4. Pour ! Bien sûr ! Je suis fan de mon caddie, trop pratique, trop beau, trop fashionable : déco vache noir et blanc… je ne compte plus les personnes qui m’ont demandé où je l’avais acheté ! Le précédent était en tissus jean et il y avait une étoile cloutée sur le devant, il tuait sa mémé celui là aussi.
    Quant à la conduite du véhicule je maitrise, c’est pas pire que la poussette et je suis un as de la poussette, notamment dans les transports en commun, donc le caddie à Carrefouch ou au marché, c’est les doigts dans le nez ! Et pas les roulettes sur les pieds !

  5. Contre ! … Enfin, les autres font ce qu’ils veulent, mais personnellement je déteste. J’habite en ville, sans véhicule, mais je préfère faire des petites courses régulières que des grosses courses d’un coup, donc pas trop de problèmes de mal de dos. Et puis je préfère des sacs en toile, au moins je peux les avoir toujours sur moi.

  6. Pour!!!!!!!!!!

    Voici pourquoi :

    1. J’habite en ville et je n’ai pas de voiture
    2. C’est très pratique quand on fait le plein et écolo de surcroît car on a pas à prendre de sac à la caisse
    3. ça ne fait pas mal au dos
    4. Qu’est-ce qu’on en a à foutre que ça soit beau ou moche? L’utilité est son principal atout!
    5. Faire des p’tites courses ça revient vite cher au bout d’un moment surtout si on va aux Carrouf City & Co (Réponse à Anna)

    Je precise que j’ai moins de 30 ans (peut-être pas fashion visiblement) mais je m’en porte très bien 🙂

  7. Mais bien sûr que POUR ! puis ça peut être multi usage, ça rentre dans un coffre, ça sert pour les déménagements, pour le linge sale, comme porte-manteau !

  8. J’ai remarqué que depuis que Pour ou contre a remplacé le TOP 5 hebdomadaire, les personnes qui donnent leur avis dans les commentaires, très souvent elles s’expriment mais sans pour autant trancher clairement. Du coup la conclusion suite au commentaire n’est pas évidente. Pas cette fois! POUR… CONTRE… Bien! Bien!
    Pour revenir au sujet il faudrait, je pense, prendre aussi en compte le quartier. Je serais surpris de voir une personne voter Contre si elle habite sur les pentes par exemple!

  9. Moi, je suis totalement POUR le cabas à roulettes sur les marchés, parce que c’est méga pratique pour les mamies comme pour les jeunes et c’est top tendance. Quant aux embouteillages créés par les cabas à roulettes entre les étals du marché, finalement quand on y réfléchit, c’est une bonne chose! Si, si. Au moins, ils nous permettent de prendre le temps, de flâner entre les étals et de discuter avec les commerçants. Bref: « vive les cabas à roulettes sur les marchés ».

  10. Quand on a des enfants et un boulot qui occupe toute la semaine entre 10 et 12h par jour, on n’a pas trop le temps de faire des petites courses régulières plutôt que des grosses courses… J’habite aussi en ville, j’ai une voiture mais je ne m’en sers jamais, je fais mes courses dans le quartier grâce à mon caddie à roulettes, parfois entre midi et deux car j’ai la chance de travailler à côté de chez moi, je dois acheter bcp de lait pour mes mini, et quand je sors du boulot à 20h, je n’ai aucune envie de me retaper des courses, donc quand j’en fais, j’en prends autant que mon caddie puisse en contenir ! Donc POUR !

    Et je constate que les « contre » n’ont pas de réel argument à part c’est moche,ça fait vieux, et ça gêne dans les marchés… Ils y viendront aussi 😉

  11. Mais moi, je suis POUR bien sûr !
    Quand on habite sur une colline et que le marché est en contre bas, on est bien content de faire rouler ses courses sur le retour.
    (Pour le salon des vignerons indépendants, c’est super pratique aussi).

  12. Il y a aussi un facteur à prendre en compte : y en a qui comme moi, à 28 ans sont bien obligées de faire leurs courses avec un caddie, sous peine de mal de dos fulgurant et lancinant pendant 10 jours (merci la scoliose). Croyez-moi, j’en suis pas fière, et donc je me fais le plus petite possible avec mon caddie (d’ailleurs, me souviens pas avoir déjà roulé sur les pieds de qui que ce soit en un an d’utilisation). Jamais il ne me viendrait à l’esprit de customiser un truc aussi chiant à trimballer, je l’ai pris noir, et il le restera aussi longtemps que sans voiture et à perpet les fouilles du supermarché le plus proche, je serai obligée de l’utiliser.
    Outil de « feignasse » ? franchement c’est pas sympa !

    Par contre, s’il y a bien un truc que je ne cautionne pas, ce sont les nénettes avec caddie plein à craquer (ça vaut aussi pour les poussettes) qui font leurs courses au Carrouf Part-Dieu et qui ensuite vont faire les boutiques de fringues, qui bouchonnent entre les rayonnages, et qui t’insultent quand elles veulent passer.

  13. Haha!! Un débat de fond très important!

    Au départ un sujet peu intéressant (j’ai cliqué sur l’article pour me marrer), et je n’ai pas été déçu par ce sujet. Tout est dis (oui je me suis surpris a le lire en entier), de la fonctionnalité en passant par les nouveau graphisme qui lui font une deuxième jeunesse.

    J’aime l’ironie mais à la fois la rigueur avec lequel est traité le sujet !

  14. J’ai 26 ans et je dit oui a 100%, j’ai pas honte aller fair mais course à carrefour avec sur tout que de no jour il en font avec des motif sympa celuis que j’ai il a une tour effle avec écrit Paris en gros.
    Puis quand on n’a pas le permi donc pas e voiture et qu’on utilise le bus de ville et tram pour bouge ce très pratique on ce fais plus mal au dos et au main qui chauffe à porte les sac

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*
*