Lyon69.net ne pouvait pas faire l’impasse sur un des plus gros événements de fin d’année dans la Capitale des Gaules, la traditionnelles Fêtes des Lumières qui se tiendra cette année du 5 au 8 décembre.

Après plusieurs années en demi teinte, les organisateurs semblent avoir retenu la leçon : un bon retour aux sources et à ce qui a fait les succès de cet événement : les projections lumineuses sur les bâtiments.

Place des Terreaux, Église Saint Nizier, Théâtre des Célestins, Hôtel Dieu, Gare Saint Paul, Église Saint Jean,… la plus part de monuments vont se voir décorer d’une robe de lumières colorées et changeantes.

L’épineux problème de foule qui empire d’année en année (imaginez, les jours de la Fêtes des Lumières, Lyon intra muros passe de 400 000 habitants à 4 000 000 …) semblent avoir été anticipé puisque deux parcours annoncés comme installations phares de l’événement prendront place sur les Berges du Rhône et au Parc de la Tête d’Or.

A la vue du programme globale, on peut espérer un excellent cru pour cette édition 2008 de la Fête des Lumières, sauf si la tempête de neige annoncée pour la fin de la semaine vient gâcher les festivités.

Comment réussir son 8 décembre

Pour que la Fêtes des Lumières et sa tradition voulant que les Lyonnais allument des bougies à leurs fenêtres avant de descendre se promener dans la rue, le soir du 8 décembre ne doit pas tourner au drame, suivez nos conseils :

  • Évitez de mettre le feu chez vous. Prenez des lumignons homologués et des bocaux adaptés. Il existe également des bougies éléctriques. Ça perd de son charme mais ça évite les accidents.
  • Choisissez bien votre vin chaud. Qui dit « 8 décembre », dit « vin chaud » afin de tenir le coup durant les longues heures de marche dans le froid. Évitez les stands où il y a peu de monde, le vin aura eu le temps de tourner et l’alcool se sera probablement évaporé.
  • Choisissez bien vos marrons chauds. Même si le Kebab semble avoir pris le dessus en terme de solution de ravitaillement, les marrons chauds restent un bon moyen de se remplir le ventre pour pas cher en ces nuits de fête. Contrairement aux stands de vins chauds, éviter les échoppes où ils y a trop de monde. Les marrons ne restent pas suffisamment longtemps au feu pour pouvoir être servis rapidement à tous les clients. Et un marron pas cuit, c’est BeeeeeuEEEEUUUURk !
  • Rappelez vous que l’humain est foncièrement bon. Aimez-vous les uns les autres quand vous vous entasserez à plusieurs milliers dans les rames du métro, embrassez la foule venant en sens opposé dans les rues étroites de la Presqu’Ile. Et, quand perdu dans l’immensité de la marrée humaine, vous n’entendrez que hurlement d’enfants, cris d’horreur des gens piétinés et ne sentirez que des relents d’alcool bon marché, de merguez et de barbe à papa trop cuite, n’oubliez pas de dire « Merci, Marie ! »

Bonne Fêtes de Lumières à tous !

Quand à nous, une bonne partie des « chroniqueurs » de Lyon69.net tenteront ce week-end là de rejoindre l’Angleterre (si pas de grève, d’intempérie, d’incendie, etc.). Mais rassurez-vous, nous serons rentrés à temps pour déposer nos bougies à la fenêtre…