tout-seul

Aujourd’hui aurait pu être une journée comme une autre… Sauf que le lobby des fleuristes et la secte des chocolatiers en ont décidé autrement. Il fallait que, ce 14 février, comme chaque année, on voit apparaitre de partout un prénom plutôt rare d’ordinaire. Ouais, comme beaucoup, j’aime pas la St-Valentin.

Ouais, je sais. Ca fait aigri. C’est devenu presque politiquement correct de ne pas aimer cette « fête complètement marketing » visant à déprimer les célibataires pour qu’ils se goinfrent d’autant de chocolat que les gens en couple et tendant à rappeler que la vie de couple, ce jour précis, c’est souvent le troisième volet du triptyque d’Aznavour (« Mes amis, mes amours, mes em… »). Alors, résistons. Il y a mieux à faire que rester chez soi à pleurer au fond de son lit, à se noyer dans l’alcool (quoique…) ou à zoner sur le canapé, avec pizzas, bière ou crème glacée.

Alors, pour LCC et surtout pour vous qui en avez marre de voir du rose, des cœurs rouges et des fleurs kitch de partout, j’ai un peu fouiné pour trouver comment passer une bonne soirée après une journée de m**de.

Pour une soirée en décalage

Vous hésitez entre soirée à deux et soirée OL/Tottenham, que vous soyez seul ou en couple ? J’ai vu une ou deux affiches de la soirée Romantique feat. Foot du Ninkasi Gerland où l’on peut choisir l’ambiance qui nous convient le mieux (romantique, sport ou clubbing). Emmenez donc votre soul sista (si vous en avez une) pour un dîner aux chandelles entourés de pétales de rose (beuh, kitchissime…) avant d’aller jeter un oeil au match (la grande classe…) et de finir sur la piste de danse, guidée par les mix de Maggy Smith pour de possibles rencontres (pas si vous êtes en couple, évidemment!). En plus, l’entrée est gratuite.
>> Soirée Vivez romantique feat. Vibrez foot

Personnellement, je ne suis pas très sport et encore moins foot à la télé. Voire pas du tout en fait. J’irais bien me faire un petit ciné, comme un gros solitaire pseudo-intellectuel et condescendant que je suis en ce jour de misanthropie. Bon, pour me calmer la veine cynique et bileuse et garder un peu d’amour pour l’espèce humaine, il est préférable d’opter pour Les Invisibles de Sébastien Lifshitz au CNP Terreaux. Ou alors, si je veux voir de l’amour tourmenté et déchirant, histoire de m’apaiser les nerfs et voir d’autres gens se déchirer, il y a toujours Passion de Brian De Palma dans les UGC ou les Pathé. Le ciné en amoureux de toute façon, ça sert à rien.
>> Les Invisibles à Lyon
>> Passion à Lyon

Pour une soirée faite de rencontres

Si j’étais un peu flemmard, je pense que je resterais vers chez moi, dans le 7ème. Il y a longtemps qu’un bar attire mon attention et je n’y suis toujours pas allé : l’Indo Café. Autant célébrer mes 23 ans de non-réussite sociale dans un endroit nouveau qui ne sera pas hanté par l’échec de mes dates passés. La soirée We Are Different ramènera sûrement du beau monde et peut-être même des couples et je pourrais leur crier tout mon amour pour cette fête et leur dire, qui sait, que je ne les méprise pas tant que ça autour d’un cocktail Pomme d’amour.  Ca ne coûte rien d’essayer de sociabiliser…
>> We Are Different à l’Indo Café

Non, ce soir, j’ai plutôt envie de m’amuser, histoire de laisser un peu de côté le spectre du célibat qui me suit depuis ce matin. J’ai entendu parler d’une soirée speed-luding dont le but est de vous faire tester un maximum de jeux de société avec de parfaits inconnus. Pourquoi pas, après tout ? Mes potes sont tous maqués ou en dépression et je ne compte pas passer ma soirée à tenir les chandelles ou la boîte de Xanax. Donc, j’irai faire un tour chez Quai des Ludes, au Ludopole de Confluence. Pour 9€ et un soft offerte, si je peux au moins faire bouger mes zigomatiques…
>> Soirée jeu du Quai des Ludes

Pour une soirée de divertissements

Tant qu’on en est aux jeux de société, on m’a aussi parlé d’une soirée un peu bizarre… Une sorte de speed-dating pour se faire des potes et finir la soirée autour de jeux de société. Où c’était déjà ?… Ah oui! C’est chez l’asso Moi je m’en fous je triche dans les pentes (8, rue René Leynaud). L’idée est suffisamment barrée pour aller y faire un tour!
>> Le rencard de l’Amicale de la Triche

Je ne suis pas à l’abri d’un sursaut d’intellectualisme bidon qui me pousserait à aller au théâtre (même si je suis pauvre). Avec une bonne comédie romantique, je pourrais assouvir mon envie, irrépressible aujourd’hui, de mettre à mal les histoires d’amour pourries des autres. Et ça tombe bien : Mon mariage, mes amis, mes embrouilles passe au théâtre de la Maison de Guignol se moquer de la petitesse du monde et de la question de l’amitié face à l’amour (et vice versa). Mais ça, c’est si on est un peu riche : 18€ la place. Il y a des soirs où mieux vaut être célibataire…
>> Mon mariage, mes amis, mes embrouilles de P.Sandeau à la Maison de Guignol

A vous de faire votre choix. Peut-être avez-vous d’autres idées et vous voulez les partager ? N’hésitez pas à les laisser dans les coms. Perso, j’hésite encore. Mais après tout, je m’en fous : je suis célibataire et c’est la Saint-Valentin!