Les habitués de ce blog savent, qu’il y a quelques semaines, j’ai été convié avec des blogueurs à tester, le temps d’un week-end, la station de Serre-Chevalier.

Serre Chevalier

J’avais fait des comptes-rendus, ici et , à chaud. Il est grand temps, l’euphorie passée, de faire un vrai article afin de déterminer si, oui ou non, Serre Chevalier est le bon plan station de cette saison (et de celles à venir).
Mon ressenti, ne s’appuie pas uniquement sur ce week-end blogueurs, où le fait d’avoir été traité en VIP a un peu inhibé mon sens critique. Il repose également sur une semaine complète passée dans cette station des Hautes Alpes en début de saison ainsi que sur quelques infos glanées sur le net.

Serre Chevalier, bon plan ou pas ?

J’aime :

  • Le domaine skiable. Le gros plus de la station. Non seulement c’est grand, mais en plus c’est varié. Que ce soit en haut des sommets pour du ski un peu extrême, qu’au milieu de forets de mélèzes, Serre Chevalier propose toutes sortes de pistes : larges boulevards comme étroits chemins, pentes douces à flan de montagne ou couloirs escarpés entre rochers et végétations. Tout le monde y trouvera son bonheur.
  • La station. Organisée autour de trois villages successifs (St Chaffray, Villeneuve et Monêtier), elle propose différentes ambiances et se laisse découvrir avec plaisir. L’architecture reste très traditionnelle, loin de certaines horribles stations-usines.
  • La neige. Cette année a été exceptionnelle, mais visiblement, cela devient une habitude à Serre Chevalier. Mi-avril, il reste encore plus de 2m de neige en haut des pistes. Et si vous profitiez des vacances de Pâques pour enfiler une dernière fois votre combinaison cette saison ?
  • Le soleil. C’est l’un des arguments préférés de l’office du tourisme : 300 jours de soleil par an. Et visiblement ça n’a pas l’air d’être de la publicité mensongère vu le soleil radieux qui m’a accueilli à chacune de mes sorties.
  • L’esprit Hors pistes. Mon coup de cœur ! Alors que le hors piste est souvent montrer du doigt, la station de Serre Chevalier en fait sa philosophie. Non seulement la station s’y prête, mais tout est fait pour que vous pratiquiez cette activité en toute sécurité.
  • La Mélèze Zone : Nouveau depuis cette année, une piste non damnée à travers une forêt de mélèzes ponctuée de modules en bois (troncs d’arbre et tables de pique-nique) judicieusement placés pour vous prêter à quelques acrobaties.
  • Les Bains de Monêtiers. Alimentés par une source naturelle d’eau chaude, les Bains de Monêtiers constituent un moment de détente idéal après une journée de ski. Le must : un bain extérieur ou comment baigner dans de l’eau à 40° sous la neige.

J’aime moins

  • C’est cher. Qui dit grand domaine, dit forcement passage en caisse qui fait mal au porte-monnaie. Le forfait journée est à 39 euros, ce qui n’est pas à portée de toutes les bourses. Cependant, vu l’étendu du domaine skiable, Serre Chevalier propose un des prix au kilomètre de pistes les moins cher de France (CF comparatif Linternaute.fr ).
  • C’est loin. Pour les Lyonnais adeptent du ski à la journée, les Alpes du Sud sont rarement au programme. Le chemin vers Serre Chevalier est semé d’obstacles à passer : non seulement les embouteillages monstres de Grenoble mais aussi le terrifiant Col du Lautaret qui, lorsqu’il est fermé vous oblige à faire un détour par Gap. Comptez donc 3h pour vous y rendre si tout va bien (6h si gros bouchon à Grenoble et Col du Lautaret fermé).

Conclusion.

Serre Chevalier est définitivement un bon plan. La station marque beaucoup de points auprès du free rider que je suis avec son domaine hors piste et son approche de cette pratique. Cependant la distance à parcourir me fera toujours préférer les stations plus proches (notamment celle des Aravis : Grand Bornand et La Clusaz, à 1h45 de Lyon) pour un cours séjour au ski. Par contre, pour une semaine complète, je n’hésiterai pas longtemps. Soleil, neige et fun sont des arguments décidément très convaincants.

Pour finir, je vous laisse avec la vidéo officielle, du week-end blogueurs (enfin une où je me vautre pas). Vous y découvrirez 4 aficionados de la neige avec 4 styles bien différents.

Bon glisse à tous !