Tanuki restaurant japonais lyon

C’est mon voisin de bureau, celui qui est marié à une japonaise, qui me rencarde régulièrement sur les ouvertures de restaurants nippons. Ils écument tout ce que Lyon compte de restaurants japonais, les cantines comme les gastronomiques et il m’a décrit le Tanuki comme un bon petit bistrot de quartier dans lequel on trouve de typiques plats familiaux traditionnels, et qui ferait, selon lui les meilleurs gyozas de Lyon.
Comme il faut pas trop me challenger sur le sujet, je réunis quelques copains et on court se la mettre bien du côté des Brotteaux.

Tanuki restaurant japonais lyon

Le lieu est petit et lumineux, avec un côté tradi Lyonnais et un mur de carrelage noir qui apporte la petite touche de modernité.
Le patron, ancien boss de la Brunoise à Villeurbanne, vient chaleureusement nous saluer et nous présenter la carte. Il a ouvert il y a quelques semaines ce restaurant avec son épouse japonaise qui officie en cuisine.

Tanuki restaurant japonais lyon

Toutes ces petites entrées aux noms exotiques nous donnent envie de ne pas choisir.
Viennent s’étaler devant nos yeux des Nita Mago – un nom très délicat pour désigner des œufs mollets marinés (mon péché mignon quand ils ne sont pas trop cuits, délicieux aussi chez Ramen Djizan) – , une petite salade divine de haricots verts au sésame, une coupelle de navets au Yuzu, la traditionnelle potatoes salade, et une salade de poulet/concombre à la japonaise (extra également).

Tanuki restaurant japonais lyonTanuki restaurant japonais lyon

Les Gyozas

Mais surtout, surtout, nous goûtons les fameux Gyozas dont mon collègue m’avait fait la très laconique description : les meilleurs de Lyon !
Effectivement. Je ne me souviens pas en avoir mangé d’aussi bons. L’équilibre entre le chou et le porc fermier est parfait, l’assaisonnement tellement juste, qu’il en devient dommage de les plonger dans la sauce soja.
C’est la grosse régalade unanime tout autour de la table.

Gyoza tanuki lyon

Curry japonais

Suivent les plats. Ce moment où on regrette quand même un peu d’en avoir tous commandé. On a déjà bien mangé et ces curry sont copieux et chauds (et ce jour là, il fait très chaud). Le curry japonais, c’est vraiment LE plat des familles, sans chichi, bien savoureux. Et celui-ci est préparé exactement comme là bas, avec la poudre spécial pour le bouillon et les épices sélectionnées par la cheffe.
Il peut être servi classique avec du riz ou udon avec les nouilles de blé.

Tanuki restaurant japonais lyon

Comme on est venus là avec l’objectif de goûter à toute la carte, on enchaîne sur les desserts, avec des boules de glace thé vert et sésame délicieuses, ainsi qu’une crème brûlée au sésame noir qui devrait forcément revoir le bout de ma cuillère.

Les boissons

Pour les boissons, on trouve de la bière japonaise à la pression, quelques bières bouteilles nippones et régionales et des vins bien de chez nous sélectionnés par le chef. (14€ le pot de côte du Rhône – 7,30€ la pinte de pression Asahi)

Le verdicts

Le Tanuki c’est le spot de quartier parfait de l’apéro entre copains, à partager les petites entrées autour d’une bière fraîche, goûter à la cuisine familiale japonaise et se régaler les divins gyozas.

Les prix :
8€ les 6 Gyozas
10,50€ le curry japonais
environ 15€ pour l’apéro
environ 30€ pour un repas bien complet avec entrées + plats + dessert + boissons


Tanuki café comptoir
🏠70 rue Ney, 69006 Lyon
🚇 Métro Massena ou Brotteaux
 04 72 83 50 43
⏰ Ouvert du Lundi au vendredi, de 9h à 15h et de 17h30 à 23h
💻 Site web de Tanuki
💻 Suivre Tanuki sur facebook

9 commentaires

  1. Par contre non Asahi c’est juste une pilsner pas bonne c’est la bière japonnaise bas de gamme, au même titre que la tsingtao pour la Chine ou la HK en France. Alors à ce prix là je meurs !!!
    Mais sinon le resto à l’air hyper cool et il me tarde de goûter leurs gyozas 😁

  2. La Kirin en pression est servie chez TERRA rue duguesclin depuis une vingtaine d’années, ce sont les pionniers à Lyon en la matière 🙂

  3. J’y ai été avec des amies et on a été plus que ravie. Rien à voir avec un resto japonais classique.

    Vraiment envie de tout tester !!

    Et pour les amateurs de thé, ne partez pas sans avoir savouré un thé au riz grillé !

  4. Bonjour,

    Nous nous somme également rendu chez Tanuki avec un groupe d’amis et tous avons été déçus.

    Les entrées étaient bonnes mais pas transcendantes non plus et la présence de Kimchi plat normalement sud coréen m’a un peu surpris. (Même si j’adore ça)

    Le curry Udon où nous somme face à seulement 3 pauvres morceaux de viandes était assez décevant.
    Certes le bouillon était délicieux mais nous avions plus l’impression de manger un Tajin qu’un plat japonnais à mon grand regret.

    Je trouve également les Gyoza un peu cher, 8€ les 6 et pas les meilleurs que j’ai pu goûter.

    Et pour finir le prix de la pint d’ASAHI qui dépasse les 7€, la encore fait mal au portefeuille.

    Conclusion : on y mange bien mais sans véritablement ce dire wow j’ai envie de revenir ASAP et d’en parler à tout le monde.

    PS: Le lieu serait une excellente cantine de midi si les prix était revu à la baisse.
    Pour une meilleur cantine japonaise filé chez DOMA
    Et pour un plaisir du soir filé chez Kuma Izakaya (dans la rue parallèle MASSENA)

    à la revoyure !

  5. Ah le tanuki, quelle déception !
    Bon déjà la carte toute petite, on aimerait y trouver le poulet frit mais bon ça on comprends : c’est du frais ! Donc 5 entrées et 3 plats et 3 desserts (dont de la glace) ok, c’est le max qu’ils puissent maîtriser. Ça ne me dérange pas. Du coup si comme moi vous êtes flexitarien… Rien quoi en plat. C’est le moment de manger de la viande !

    Maintenant, ce qu’on mange : les prix sont vraiment corrects : 3 à 5€ les entrees, 8€ les gyozas et 11€ le curry, c’est pas cher, c’est servi à table, c’est frais, chapeau.
    Le goût…. Raaaah non! Je suis allée au Japon et franchement les gyozas du Tanuki sont vraiment très en dessous. Ça manque d’assaisonnement, de saveurs, c’est juste assez gras et un peu fade.
    Le curry est bien épicé mais la viande bœuf avec carottes et patate fait penser à un reste de bœuf bourguignon.
    Le dessert est meilleur, les pancakes à la purée sucrée de haricots rouges. La carte des boissons est bien ce qui mérite être soulignée.

    En bref : non pour un dîner où l’on s’attend à replonger dans les saveurs du Japon, non si vous êtes déjà allés la bas, non si vous fêtez quelque chose.

    Oui à mon avis pour le midi, autour de 12/15€ c’est correct et entre collègues ça change du bistrot français

    Enfin ref, domu dans la rue d’à côté a l’air bien plus en phase avec nos attentes, on restera ça la prochaine fois !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*
*