Villeurbanne bouge, si si

C’est la semaine spéciale lecteurs sur CityCrunch. Les lecteurs prennent les commandes du site et partagent avec vous leurs coups de coeur, coups de gueule et autres récits du quotidien. Aujourd’hui, Ambrosino nous parle de Villeurbanne qui se bouge pour offrir de nouveaux spots sympas à tester !


Je vous avoue que je suis un mauvais Villeurbannais, je n’aime pas les Gratte-Ciel, je n’y mets jamais les pieds et quand j’ai eu cette idée d’article, je me suis dit « oups ,dans quoi tu t’es fourré ». Après, je me suis quand même dit, il n’y a que les imbéciles … enfin vous connaissez la formule, alors je fonce .

Tout d’abord, on ne va pas se mentir, l’avenue Henri Barbusse, n’est pas l’endroit le plus cosy. La faute à une architecture digne des grandes heures du béton roi, édifices d’inspiration nord-américaine, mais on dirait plus Bucarest que Chicago. Mais passons. Ce qui nous intéresse est de savoir ce qu’il se passe et surtout ce qui est en train de changer.


Une vraie diversité

C’est ce qui peut surprendre ? C’est que vous trouverez de tout, vraiment ! Que ce soit du classique ou des produits qui reflètent la présence de nombreuses communautés sur la commune de Villeurbanne.

Pourquoi ? Villeurbanne a longtemps été considérée comme la cité-dortoir ouvrière de Lyon. Les communautés s’y sont ancrées et sont donc présentes dans le principal axe de vie. On y trouve des spots aux saveurs espagnoles comme Don Miguel, des restaurants italiens avec la Casa de Carolis, des mets orientaux avec l’emblématique traiteur Sassoun ou plus classiques comme Sagne. En soit, il ne manque plus qu’un bon restaurant asiatique dans la liste. J’en conviens, il y en a, certes, mais bon des fois ne rien mentionner c’est mieux quand la qualité n’y est pas !


Une offre encore un peu trop classique

Ce n’est pas péjoratif, mais Villeurbanne se repose pour le moment sur des recettes dites « classiques ».
L’ouverture se fait à petits pas, mais elle se fait !

Prenons Bettant (boulangerie-salon de thé), vous pourriez emmener votre grand-mère ou votre petit frère de 5 ans, et tout le monde serait content.

Vous avez tout de même en 300 mètres, deux fromagers ! On peut parler aussi de la Brasserie TNP, un endroit insolite pour se poser tranquillement, tout en dégustant des hamburgers à 16.50€. Pour moi c’est rédhibitoire.

L’arrivée de Joseph Viola (Daniel et Denise) apporte un peu de nouveauté et de la qualité à l’offre globale, mais c’est un spot qui cible une nouvelle fois le même type de personnes.


Alors rien ne change ?

On commence à voir des endroits au cœur des Gratte-Ciel ou à environ 5 minutes à pieds qui donnent envie de venir boire un verre avec des amis et y rester pour passer du bon temps.

Le premier est un pub, le Loops, qui a remplacé l’horrible brasserie de la poste. D’accord, il reste un
pub, mais en plein avenue H. Barbusse vous ne vous rendez pas compte du changement que cela était pour nous.

Le Biéristan, qui n’a plus besoin d’être présenté, est un restaurant qui sert une cuisine traditionnelle, mais qui fait le taffe. Mais si vous n’aimez pas la bière, il ne reste que vos yeux pour pleurer ! Dommage que la terrasse en été soit prise d’assaut avant même de finir de commander au bar…

Mon favori ? Le Rita-Plage cours Tolstoï. Cette « cantine végétarienne » repose sur le concept du buffet à volonté à midi. Enfin un spot dédié à une clientèle plus ciblée. Dommage qu’ils ne soient pas ouverts les soirs de début de semaine.


J’attends avec impatience la refonte annoncée des Gratte-ciel. Habitants de Villeurbanne et moi-même, nous espérons que les alentours offriront de nouveaux spots sympas qui changent vraiment et puissent satisfaire une autre offre que celle des Mac Donald et Starbucks qui peuplent notre quartier.

6 commentaires

  1. Habitant des Charpennes, j’ai sincèrement plus l’impression de vivre dans un arrondissement que dans une ville à part entière, au bas de ma rue s’est ouvert une salle de sport, quand j’ai laissé mes coordonnées, étonnement à l’accueil en voyant que j’étais dans la même rue mais pas dans la même ville ! Après 4 ans de vie ici cette situation me paraît toujours ridicule. 2 rues plus loin de chez moi on trouve sur le même angle de trottoir le panneau d’entrée pour chacune des deux ville, à gauche je suis à Lyon, tout droit je suis à Villeurbanne, quelle blague ! Mais comme m’a conseillé un petit papi lorsque je cherchais un appartement, mieux vaut rester sur Villeurbanne qu’à Lyon, car Lyon paie toutes les infrastructures que Villeurbanne ne veut pas s’offrir, comme de vraies piscines, le parc de la tête d’or qui était géré par les 2 villes à une époque puis Villeurbanne l’a totalement cédé à Lyon, les Berges etc…. Tous les aménagements lyonnais dont les Villeurbannais.e.s profitent de la même façon qu’un habitant du 8e par exemple. Depuis Charpennes et même en 69100, je suis plus rapidement en presqu’île/à part dieu/à la tête d’or/sur les Berges/à confluence qu’un habitant de montchat/monplasir et autres quartiers bien lyonnais avec des lignes direct pour chaque, et même à pieds.
    Bref Villeurbanne se développe lentement comme un arrondissement qui n’a pas encore trouvé d’intérêt aux yeux des gens hype. #futurvaise ?

  2. Article amer. Pas un passage dans un “mais” ou “dommage”. Toujours des réserves à mettre sur chaque truc.

    Villeurbannais, je pensais découvrir de nouveaux lieux et infos. Raté.

    Il y a d’excellents resto, originaux (Les jardins) et plus classiques (le bistro d’Alexis), des animations sur Barbusse l’ete et à Noël, une médiathèque de ouf, des petits théâtres… de quoi faire un autre article!

  3. Mouais enfin dire que Gratte Ciel c’est Bucarest … j’adore ces bâtiments , tu veux voir un truc bétonné vraiment triste va au Havre ! tu changeras vite d’avis sur Gratte CIel.

    Il existe aussi un des meilleurs festival de « Lyon » , les invités , c’est tout gratuit , et c’est génial.

  4. On passera sur les fautes de syntaxe et les infos « lambda » connues de tous…

    Désolée mais Villeurbanne ne s’arrête pas au quartier des Gratte-Ciel!!!
    Petite précision d’ailleurs tant qu’on y est: si les bâtiments des Gratte-Ciel en eux-mêmes (qui ont fêté en grandes pompes leurs 80 ans l’an dernier) tire son inspiration des États-Unis, le reste du quartier est articulé autour du « socialisme municipal » (mise en application des principes de solidarité en société par un urbanisme opérationnel de cité ouvrière : appartements aménagés avec le confort le plus moderne de l’époque comme le chauffage collectif, des ascenseurs, l’eau chaude…) qui avait le vent en poupe dans les années 1930, la ville ayant été à partir de cette époque et pour longtemps bien à gauche dans l’échiquier politique.

    Au niveau culturel et sportif, la ville propose de belles infrastructures : réseau de médiathèques de qualité et régulièrement fourni en nouveautés (mention spéciale à la Médiathèque François Mitterrand de Flachet, abonnement annuel à 10€), théâtres (TNP, Théâtre de l’Iris, Théâtre Astrée), cinéma (Le Zola, Le Bellecombe), piscines (Bouloche entre République et Gratte-Ciel, Etienne Gagnaire à Cusset/Laurent Bonnevay), clubs sportifs, parcs (Parc de la Commune de Paris à Cusset, bénéficiant d’aires de jeux et de murs d’escalade et où se tient une partie du Festival des Invités de Villeurbanne), marchés (Charpennes, Gratte-Ciel, Grandclément, Cusset) faisant la part belle aux producteurs locaux, sans oublier les centres sociaux de quartiers très dynamiques et les petits festivals (Festival du Film Court, Festival sur place ou à emporter…).

    Au niveau des bars et restos/traiteurs : le Biéristan et le Rita Plage (et si, ils font des soirées à thème, allez donc voir leur page FB!) et le traiteur Sassoun sont des incontournables, mais il y aussi le Jardin du Pré Fleuri (M° Flachet) qui propose une bonne cuisine fusion asiatique moderne à des prix abordables, Okawali pour manger des nouilles japonaises dans la plus pure tradition (M° Charpennes), Toï Toï Le Zinc (quartier de La Doua), le Café Lobut (cours Tolstoï) pour une cuisine du marché dans une ambiance populaire… et j’en passe!

    Niveau commerces, une fois sorti de l’avenue Henri Barbusse, il y a un choix assez sympa : dépots-ventes et friperies (Emmaüs à République, La Friperie à Grandclément…), Mondial Tissus (M° Flachet)…

    Personnellement j’habite le quartier de Cusset, qui est encore peu connu, et je ne changerais pour rien au monde : je rejoins Charpennes en 5 minutes, Hôtel de Ville en 10 minutes environ, le périphérique en 5 minutes si je veux sortir de la ville… Alors il ne faut pas être allergique à la mixité sociale et culturelle, mais le quartier est calme contrairement aux idées reçues, les commerces nombreux (boulangeries, pharmacie, presse, tabac., laverie..), il y a une vraie vie de quartier et les prix sont attractifs, que l’on soit locataire ou propriétaire. En bonus : distribution gratuite tous les mois dans la boîte aux lettres du magasine « Viva », qui non seulement est une bonne mise à jour des nouveautés de la ville (assos, commerces, infrastructures…), mais permet de mieux connaître l’histoire de Villeurbanne.

    Ce gros pavé pour dire que Villeurbanne, c’est plus que l’on croit, il faut juste savoir être curieux et ne pas avoir peur d’explorer la ville! 🙂

    Si vous voulez en savoir plus, je vous conseille ces pages Facebook :
    -Ville de Villeurbanne
    -Destination Gratte-Ciel
    -Cco Jean-Pierre Lachaize (la Maison des Associations de Villeurbanne)

    P.S. Je tiens à préciser que je ne travaille pas pour la ville !;)

  5. Je cite « des fois ne rien mentionner c’est mieux quand la qualité n’y est pas ! » -> CQFD pour cet article…

    Les commentaires sont bien plus intéressants et complets que votre liste issue du Petit Paumé…

  6. Je vous trouve dur avec cet essayiste. Ce n’est pas un exercice facile.
    Alors si j’avoue ne pas bien comprendre la direction que veut prendre cet article et s’il est vrai que les nombreux « mais » viennent nuancer quasi systématiquement toute tentative initiale de mettre en avant les bons aspects de cette ville, il y a cette envie d’essayer et ça c’est bien bravo.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*
*