Un jour, quelqu’un m’a dit que le voyage comptait plus que la destination. Partir en van aménagé, on the road, pendant 1 mois. La belle aventure ! Celle qu’on rêve de faire à 20 ans, puis qu’on oublie au profit de pleins d’autres jolis voyages, peut être plus simples à organiser et plus expéditifs aussi. Un billet d’avion, une valise de 23 kg et 12 heures de vol plus tard, on peut être partout à l’autre bout du monde.

Mais si on décide de se déplacer par ses propres moyens de locomotion, faire 5000 km peut aussi prendre une éternité (ou 1 mois dans notre cas). Quand on prend la route, la transition se fait tout en douceur. Chaque kilomètre qui nous éloigne de chez nous a ce délicieux goût de nouveauté. Même une simple halte à Chambéry semble exotique. C’est pour dire.

Notre plan de route : le TOUR de l’ADRIATIQUE.

Et bim…

Avec quelques points de chute obligatoires, comme Venise, la Croatie avec l’Istrie, la Dalmatie et en guest star Dubrovnik, puis retour en ferry par l’Italie, en grimpant dans le massif Italien des Abruzzes et terminer tout en douceur par la Toscane. (c’est bon ? vous me détestez bien maintenant ?)

Inutile de préciser que ce bel itinéraire a subi quelques menus changements en cours de route. Et pour cause. Voyager avec sa maison sur le dos ou sous ses fesses, c’est avant tout avoir quotidiennement la liberté de choisir.

point-de-vue

Avoir le choix

Le choix de se descendre une bouteille de ce délicieux petit vin d’Istrie dans cette charmante Konoba et par conséquent, dormir dans le van sur la place du village – ce qui n’est pas du tout autorisé en Croatie, mais si on se montre discrets et respectueux, personne ne vous en voudra. –

Le choix de pique-niquer au bord d’une route de front de mer et de s’improviser un pique-nique avec les produits qu’on a pris soin d’acheter dans une épicerie de village et de ranger dans la glacière.

cuisine-italienne

Le choix de changer le programme plus ou moins établi la veille pour partir dans une toute autre direction parce qu’il y a une jolie plage au bout de cette route ou que dans une heure le coucher de soleil sera somptueux.

petit-dej

Enfin, ne jamais avoir le stress de rendre la chambre à 11h du matin et de rester traîner à l’ombre d’un palmier feuillu en se faisant couler café sur café sur le réchaud de la mini cuisine amovible.

En bref, réussir à associer tourisme ET repos ET découverte ET aventure. C’est certain, on a trouvé le cocktail idéal de vacances réussies.

mer-et-palmier

Où louer un van sur Lyon ?

Depuis Lyon, plusieurs compagnies permettent de louer un van pour plusieurs semaines ou un weekend.

Nous avons choisis BlackSheep-Van, qui propose des camions assez bien aménagés, avec une bonne literie et un confort de route, qui sont à mon sens les deux critères les plus importants pour un long périple. On trouve également une kitchenette avec gazinière et évier, coffre de rangement, glacière, table, chaises et branchement jack dans l’autoradio.

De quoi se sentir presque chez soi.

road trip van lyon

Verdict :

Je ne vais pas vous mentir, louer ce type de transport pendant un mois, ça coûte cher (2500€, hors assurance), ce à quoi on rajoute le carburant, les péages hors de prix, et quelques nuitées en camping (pour prendre des douches ça reste quand même assez indispensable).

On économise le budget hôtel, et si on est raisonnable, c’est à dire pas du tout comme nous, on peut également faire baisser la note des vacances en évitant au maximum de manger au restaurant. Mais franchement, vous imaginez partir en Italie et résister à la tentation d’une bonne pizza ?

Bref, contrairement à ce qu’on pourrait penser, le mode de vie a beau être roots, c’est quand même un luxe de voyager de cette façon.

Mais ne dit-on pas que la liberté n’a pas de prix ?


Black-Sheep
430 Rue du Companet, 69140 Rillieux-la-Pape
09 51 38 88 15
facebook