L’année 2016 touche à sa fin. Laissons derrière nous la grande blague des présidentielles américaines, les JO de Rio, le 14 juillet endeuillé, la fin de carrière de Maître Gims et accueillons comme il se doit 2017. A l’approche du 31 décembre et de ses bonnes résolutions qui ne dureront pas plus loin que la galette des rois, je tire déjà un triste bilan : Carrie Brotteaux, 27 ans et toujours célibataire !

Oh bien sûr, certains diront que je n’ai pas fait grand-chose pour favoriser la rencontre… et pourtant :
– J’ai navigué de longues soirées sur des sites tels qu’Adopte et Tinder
– Je me suis déhanchée jusqu’à tard dans la nuit dans les bars lyonnais
– J’ai testé de nouveaux concepts tels que Smeeters
– Je me suis lancée dans de nouvelles activités sportives et culturelles
– J’ai changé de boulot (bien entendu, le désir d’être en couple n’était pas mon motif premier de changement)
– Folie la plus extrême, j’ai même cru qu’en devenant chroniqueuse pour CityCrunch, j’allais peut-être trouver l’amour

Bien entendu, je ne prétends pas vous dévoiler l’ingrédient secret pour trouver l’amour (sinon mon article s’intitulerait « 2017 et j’ai enfin trouvé l’amour ») mais simplement vous aider à voir la vie de célibataire du bon côté et à en prendre dès maintenant les bonnes résolutions !

Abandonner Tinder… pour de bon

On vous dira souvent que Tinder est un formidable accélérateur de rencontres. Vrai ! Mais n’aurait-il pas dans le même temps l’effet nuisible d’anéantir toute chance de trouver véritablement l’amour ? Au supermarché de la rencontre, l’internaute devient de plus en plus exigeant, zappeur dans sa recherche. A cela se rajoute le fait qu’un site accessible gratuitement laisse clairement le champ libre aux boulets, aux indécis, aux obsédés… bref, du beau monde !

Provoquer la rencontre

A celui qui a inventé l’expression « c’est quand on ne s’y attend pas que l’on tombe dessus », j’aimerais juste dire : WTF ! A t-on déjà trouvé son mec / sa nana en comatant sur le canapé, devant le dernier New Girls ? A moins que vous tentiez secrètement de choper les livreurs à vélo. Même si toutes vos sorties ne doivent pas être motivées et obnubilées par la rencontre, il me paraît essentiel de sortir de sa petite zone de confort, d’aller boire un verre dans un bar, de mater la dernière expo, ou de participer aux événements CityCrunch (^^) pour augmenter les chances de tomber sur un(e) bel(le) inconnu(e). Et pour vous faire du bien tout simplement !

Savourer son célibat

En côtoyant un certain nombre de couples, de tout âge, je réalise progressivement que la vie à deux n’est pas toujours idyllique comme j’aurais cru le penser. Et à l’inverse, je prends conscience, dans le même temps, des avantages d’être seule. A moi les papillons dans le ventre lors des premières rencontres, l’autorisation de draguer et mater sans retenue, de tomber encore amoureuse, de se découvrir… A moi également le loisir de dormir avec ma bouillotte et mes chaussettes sans honte ! Alors savourez votre célibat les chatons !

Faire table rase du passé

Plus on prend de l’âge, plus les bagages que l’on porte avec nous s’alourdissent. Certes, on ne pourra jamais effacer les déceptions du passé et repartir frais comme des gardons. Mais 2017 devrait être, pour tous, l’année du grand nettoyage. On se débarrasse une fois pour toute des ex envahissants, des histoires qui sentent le réchauffé ou le sapin, et on accepte de s’ouvrir. Lâchez prise, vous en serez plus léger !

Être fier de soi et de son célibat

Peugeot 206 commercial - India

Il est vrai que par moment, la collocation avec le camarade « solitude » n’est pas toujours facile. Pour tous ces moments où vous n’êtes pas très fier de votre condition, dites-vous ceci : vous êtes formidable ! Réalisez que face aux petits ou gros soucis du quotidien, face à la pluie et au froid, face à un épisode traumatisant de Game of Thrones, vous êtes seul pour encaisser ! Vous n’avez pas peur de vous lancer dans de nouveaux projets sans le soutien d’un partenaire, et rien que pour ça on devrait nous décerner une médaille. Oui mesdames et messieurs : le célibataire est courageux, combatif, intrépide face à l’adversité !

Se lancer dès maintenant dans de nouveaux projets

Une personne m’a dit un jour : « imagine ta vie si tu ne devais jamais rencontrer le bon ». Passé les premières sueurs froides, je me suis rendu compte que je n’avais pas besoin d’un mec pour avancer dans la vie, pour entreprendre de nouvelles choses. C’est parti pour de nouvelles activités sportives, les weekends à la dernière minute, un semi-marathon (oui le célibataire rêve beaucoup aussi) et bientôt des vacances en solo. Et vous, vous feriez quoi ?

Voilà les chatons, ainsi se termine mon dernier article de l’année 2016. Qu’importe ce que nous réserve 2017, je suis sûre de pouvoir dire encore et encore : « Lyon,  tu resteras ma plus belle histoire ! »