Aujourd’hui on interview le talentueux Quentin à l’origine du site et du collectif Geek&Food.

Bonjour Quentin, peux-tu te présenter et nous parler un peu de Geek and Food ?

Bonjour Mr. Crunch, je m’appelle Quentin (ça tu le savais), j’ai 25 ans et j’habite Lyon depuis…25 ans. Je suis consultant en communication culinaire pour des marques alimentaires, organisateur d’événement, intervenant dans quelques écoles à Lyon et je m’occupe de 3 sites, dont Geek and Food.
Contrairement à ce que l’on pourrait imaginer Geek and Food ne traite absolument pas de « food de geek » mais plutôt de la valorisation de la cuisine et de la
gastronomie via le digital. C’est donc à travers le site et les médias sociaux que nous tentons de partager tout ce que nous aimons autour de la cuisine, qu’il
s’agisse de tendances, d’applications, d’événements, de bouquins, de produits, d’idées, d’artistes…. Evidemment, la dimension « geek » est tout de même présente à travers de nombreux dossiers dédiés à la rencontre de la cuisine et des nouvelles technologies ainsi qu’avec des partenariats (comme ce fut le cas avec le Computer Cooking Contest 2012).

Peux-tu nous raconter la genèse du projet Geek and Food ?

Il y a tout juste un an, j’ai décidé d’élaborer un livre blanc au sein de l’agence dans laquelle j’étais embauché. Ce livre blanc, sur la blogosphère culinaire, était supposé montrer les compétences de l’agence en matière de relations blogueurs et valoriser sa culture culinaire. Le problème est qu’en m’immergeant complètement dans cette blogosphère, j’y ai pris goût et je n’ai pas souhaité en partir. En quittant l’agence, j’ai décidé d’aller plus loin, en créant mon propre blog culinaire (j’avais auparavant un blog sur le marketing digital). Comme c’est plus drôle (et plus simple) à plusieurs, j’ai rapidement rameuté du monde dans le projet. Le collectif s’est alors peu à peu mis en place. Aujourd’hui je suis très fier d’annoncer que notre site, qui a moins d’un an, compte déjà une petite dizaine de chroniqueurs foodingues à Lyon et à Paris.

Quels sont vos projets dans le futur ?

Tout d’abord mettre un peu d’ordre et rassembler l’ensemble des projets en cours sous une même entité. Il est en effet prévu que Geek & Food se professionnalise d’ici fin 2012…

Puis, à court-terme, la seconde édition de Kitchen Lab début 2013, une éventuelle nouvelle collaboration avec le Marché de la Mode Vintage. A moyen-terme, nous allons mettre les mains dans des projets autour de la video et collaborer sur un événement complètement foodingue qui se déroulera à Paris en 2013.

Si des talibans te forçaient faire un choix entre les geekeries et les fooderies. Qui sacrifierais-tu ?

Quelle question, les geekeries évidemment ! Les outils digitaux nous servent à exprimer et partager notre passion. C’est aujourd’hui le moyen le plus riche pour le faire. Mais c’est bien sûr la passion qui prime…

Bon tu peux nous dire, ca restera secret : qui sont les plus pénibles, les blogueuses cuisines ou les blogueuses mode ?

Ahah, les deux ! Je ne dirais pas qu’une des deux « catégories » est plus pénible que l’autre, je dirais qu’elles sont – souvent – différentes. Les faire se rencontrer,
voir collaborer, c’est comme boire du bicarbonate de soude pendant une digestion difficile : ça passe, ou ça casse !

Dans un des articles que tu as publiés, tu te plains de la capacité des marques à communiquer avec les blogueurs. Tu parles notamment de mail ou de colis complétement impersonnels envoyés par cargaison entière. Comment expliques-tu le fait que les blogs et les marques n’ont finalement jamais réussi à bien se
comprendre ?

Les blogs et les marques savent s’entendre et communiquer. Si elles se connaissent ou si il y a un intermédiaire qui les connait. Côté marque, le problème réside principalement dans une méconnaissance du blogueur. Ces dernières pensent souvent à tort qu’il s’agit d’une catégorie particulière, d’un métier précis, fixé par des normes homogènes. Il s’agit du contraire : nous sommes des gens tout simplement.
Nous sommes des internautes, des consommateurs, nous avons des envies, des idées et des passions, comme tout le monde et nous avons simplement ce petit truc qui fait que nous avons envie de le dire, de l’écrire, de le mettre en avant. Pour une marque, il n’y a pas de stratégie de relations blogueurs unique et efficace mais juste deux mots qui fonctionnent pour bien d’autres domaines : la logique et le savoir-vivre.

Et la traditionnelle question de la fin : Quels sont tes bons plans sorties à Lyon ?

Habitant dans le premier, je fais partie de ces « presquiliens » pour qui traverser un des deux fleuves est une expédition. Je suis donc très classique en alternant
boulimie de chips gratuites au Broc Bar et descente de Green Bat à l’Antiquaire.

Merci Quentin ! Vous pouvez retrouver Geek & Food sur leur site web ou sur leur page Facebook.