fullsizerender-12

L’été indien dans le Jura

Hé oui les chatons, l’automne est bien là. Quoi ? Vous n’allez pas déprimer tout seul sous votre couette avec 2-3 cookies et un chocolat chaud quand même ! Non pas tout de suite, par pitié.

Au contraire, l’automne c’est une chouette période pour découvrir les alentours de Lyon, s’aérer la tête, s’émerveiller devant les paysages qui changent et les feuilles des arbres qui se parent de jolies couleurs chatoyantes. On profite donc que son voisin est encore en train de se goinfrer de bonbons d’Halloween et que les touristes sont un peu moins nombreux, pour prendre la route de l’aventure le temps d’un week-end.

Direction donc les Coteaux du Jura, à seulement 1h30 de Lyon, 1h00 de Bourg-en-Bresse et 20 min de Lons-Le-Saunier, pour cette escapade automnale revigorante et pleine de saveurs. Y a des vaches, du vin, des arbres, c’est la campagne et c’est très dépaysant !

Découverte des vignobles de Château-Chalon

vignoble

A l’automne, le village de Château-Chalon (20 min de Lons-le-Saunier et 2h00 de Lyon) est idéal pour observer les vignobles de Savagnin et leurs coloris flamboyants. Un petit belvédère permet d’ailleurs un point de vue assez remarquable sur les vignes et sur les coteaux de Nevy-sur-Seille, Voiteur et Menétru-le-Vignoble. Un parcours d’une demi-heure est indiqué sur un panneau à l’entrée du village de Château-Chalon. Le village est classé parmi Les Plus Beaux Villages de France avec son abbaye bénédictine dont subsistent les vestiges de son donjon. Il est également labellisé « Cité comtoise de Caractère » et « Site du Goût », de quoi y déguster les meilleurs vins jaunes.

Petit conseil : pour ne pas vexer un jurassien (croyez-moi quand je vous le dis) ne jamais confondre le vin de paille, très liquoreux et riche en arôme, plutôt à déguster en apéritif, et le vin jaune, plutôt sec et de garde. Tous les deux sont typiques du Jura. Bon personnellement, je préfère le vin de paille et le Macvin.

Balade à Baume-les-messieurs et dans les coteaux de la Haute Seille

Baume-les-messieurs (20 min de Lons-le-Saunier et 1h50 de Lyon), superbe village classé lui aussi et site clunisien avec son abbaye impériale (visite guidée possible mais uniquement pendant la haute et moyenne saison), reste un des lieux de passage obligés pour ce séjour Jurassien. Pour un voyage au centre de la terre vous pouvez visiter la grotte de Baume qui compte parmi les plus spectaculaires en Europe. Découvrez des formations géologiques étonnantes sur près de 1 km de galeries aménagées. L’entrée est payante et je n’ai pas eu le temps de m’y rendre, faute de temps sur cette visite.

fullsizerender-11

Pour ceux qui comme moi sont plutôt nature, direction le Cirque de Baume pour une balade pleine de découvertes à proximité des rivières du Dard et de la Seille. Dominé par de vertigineuses falaises, Baume Les Messieurs se niche au cœur de trois reculées. Les reculées sont des formations typiques du paysage jurassien, grosso modo une érosion du calcaire.

Cette randonnée de 2h00 à 2h30 au départ de Baume-les-Messieurs grimpe un peu, avec un dénivelé de 200 mètres environ en un temps très court. Mais le chemin passe par de très beaux bois. Attention, le sol est caillouteux, il faut donc de bonnes chaussures de randonnée. Une fois la montée passée, vous longerez le premier plateau pour atteindre le belvédère. De l’eau et des vêtements chauds pour cette saison seront quand même à prévoir. On emprunte donc un petit sentier (en suivant le balisage) qui longe la rivière du Dard, qui permet de découvrir les cascades des tufs à Baume, parmi les plus belles en Europe. Noisetiers, champignons, mûriers parsemèrent le chemin. Saviez-vous que l’enchantement et la beauté de la nature majestueuse du site ont inspiré John Howe, le directeur artistique du « Seigneur des anneaux » ?

Passage à la Fruitière obligatoire

Vivre au quotidien avec un jurassien, ce n’est pas facile… Mon frigidaire est constamment rempli de bonnes victuailles : et un bon morceau de Comté fruité par ici et de la terrine de truite par là, et on ne se ferait pas une Morbiflette* ce soir chérie ? (graouuh, suivez la recette juste après) Bref une vrai torture culino-gastronomique et gare au cholestérol ! Pas facile ma vie vous voyez…Hahahaha

vin

Donc vous l’aurez compris, étape indispensable du week-end, le passage à la fruitière. Généralement on prend les commandes pour les copains et le coffre sent bon le fromage quelque temps. Comté, Bleu de la Marne, Bleu de Gex, Raclette (bon, ok, ce n’est pas trop typique, mais elle trop bonne et vraiment pas chère), Mont d’Or et Morbier.

Recette d’une bonne Morbiflette*, à accompagner de vin du Jura tout naturellement
– 1 saucisse de Morteau
– 500 g de Morbier
– 1,5 kg de pommes de terre
– 1 dl de vin blanc sec
– 5/6 oignons
– crème fraîche

Recette du « Chef Christina »

Faire cuire les pommes de terre à la vapeur. Pendant ce temps on découpe la saucisse de Morteau crue en rondelles assez épaisses et l’oignon que l’on fait griller légèrement à la poêle. Faire des gros cubes de patates et garnir son plat avec la moitié. Une couche de saucisse/oignon et surtout … le fameux Morbier en tranche. On termine avec une nouvelle couche patate/saucisse/ oignon. Un coup de vin pour arroser le tout et on enfourne 20 min à 160°. Pour encore plus de gras, d’onctueux, faites comme moi et nappez le tout de crème fraîche.

La cascade du Hérisson et la route des lacs

cascade

Le tour des lacs est une balade à faire plutôt à l’automne pour admirer les sublimes couleurs de l’été indien qui se reflètent sur les lacs. Voilà un dernier point de mon périple assez étonnant. Sur la « Route des Lacs », celui de Chalain (30 min de Lons-le-Saunier et 1h50 de Lyon) est un joyau aux reflets turquoises et le plus grand lac naturel du territoire. J’ai eu l’occasion d’aller à celui de Vouglans pendant l’été (je vous raconterai cela dans un article plus estival) mais ici on est blottis dans un cadre enchanteur, entre lacs et forêts, où une série de 31 sauts et cascades magnifient la vallée du Hérisson.

A deux pas du haut du Pic de l’Aigle ou du belvédère des 4 Lacs, on découvre un paysage improbable d’étendues et un point de vue sur les « lagons ».

De notre côté pas de baignade ni de bronzette en cette saison bien entendu mais une petite promenade à Chalain avant une marche au cœur du site naturel classé du Herisson (40 min de Lons-le-Saunier et 2h00 de Lyon) de ses cascades et eaux tumultueuses.  Une randonnée de 3h, 7 cascade à découvrir, des chaussures de marche obligatoires car ça glisse ! En cette période le parking est gratuit (septembre à mars, sinon 5€ par véhicule) et surtout ce n’est pas plein de touristes et visiteurs donc très agréable à découvrir.

En espérant que vous apprécierez ces quelques idées de visites à seulement 1h30 de Lyon ou que vous saurez compléter ces premières de bonnes adresses pour mon prochain séjour.

cascade2

Plus d’information : 
Site de l’Office de Tourisme des Coteaux du Jura : ici
Site de la Cascade du Hérisson : ici