Chers lecteurs, l’heure est grave : Lyon69 sort de sa torpeur estivale pour prendre le temps de répondre à une question HYPER importante posée par une de nos lectrices.

Bonjour cher Lyon69,

En tant que site plein de raffinement et de bon sens, je me demandais si vous pensiez qu’il était autorisé de porter des tongs, des espadrilles ou des méduses en plein coeur d’une ville située à plusieurs centaines de kilomètre de la mer.

Je pense que ce débat mérite un article.

Bisou. Maud P.

PS : sachez que si la question vous taraude, la réponse est non bien évidemment

Alors certes, il y a plus grave dans le monde, mais vu qu’on est en août et qu’on a pas la réponse au problème syrien, on a décidé que ce sujet méritait bien notre humble point de vue (un peu moins tranché que le Post Scriptum de notre lectrice), sur un sujet qui nous connait. Pour ce faire, j’ai convoqué LA blogueuse lifestyle de Lyon : Camd’Ess.

Peut-on porter des espadrilles en ville (selon Camille)

Les espadrilles, nos meilleures amies des années 80, ont connu une longue longue longue traversée du tunnel de la mode, qui a fini par déboucher sur une faible lumière en 2010, un hipster barbu et courageux ayant enfin osé remettre ses pieds dans une paire d’espadrilles, vintage sûrement. A la plage comme en ville, il faut l’admettre, l’espadrille n’a toujours pas très bonne presse. Qui a un jour émis l’hypothèse de porter des espadrilles se sera très certainement vu chantonner un sarcastique « en espadrilles on pue des pieds », à même de freiner même le plus ardent défenseur de la chose, car il faut l’admettre la perspective de puer des pieds n’enchante personne, pas même les hipsters barbus.

Cela dit, qui a récemment glissé son petit pied dans une espadrille aura pu constater les propriétés suivantes :

– En espadrille, on a le pied à la fois aéré ET protégé de l’extérieur, le pied reste donc propre (puant peut-être mais PAS plein de poussière de trottoir, ahah !)

– En espadrille, on se sent plus léger, plus détendu, plus cool… Oui bon, on se sent à la plage. Ce n’est pas un argument fashion, mais cela fait toujours du bien !

Alors minute, papillon, OUI, tu peux porter des espadrilles en ville en 2012 mais à condition de suivre ces 3 règles primordiales.

1. Tu porteras tes espadrilles bien fermées à l’arrière. Oui, comme des petites baskets en toile légères. Non, pas comme des vieux chaussons. Pour cela, tu peux rester chez toi !

2. Tu porteras tes espadrilles pour boire un verre, pour pique-niquer, pour te balader sur les Berges, mais PAS pour aller travailler ou toute autre interaction sociale plus sérieuse. N’oublie pas que le but est de te sentir à la plage et que cela ne te donnera jamais un air sérieux.

3. Tu coordonneras tes espadrilles à ta tenue autant que possible et porteras ton espadrille avec style. Le cerveau de toute personne croisant ton chemin doit réagir de cette façon à ta tenue : « Oh une personne bien habillée. Tiens, elle porte des espadrilles. Oh on peut donc porter des espadrilles avec classe. » Et non pas de cette façon : « Oh des espadrilles. …Eheh. En espadrille on pue des pieds, en espadrille on pue des pieds ! »

…C’est assez piège, on vous l’accorde ! Maintenant à vous de voir si vous acceptez ou non de relever ce défi !

Peut-on porter des tongs en ville (selon Qyrool)

Au début des années 2000, quand la tong est revenue en force dans nos placards à chaussures, on était contents. Les pieds étaient enfin libérés ! Enfilées en moins d’une demi-seconde et laissant le pied respirer pleinement les effluves estivales, c’était le pied (tabadam tching ! Jeu de mot de la décennie). Même si certains moqueurs la qualifiaient de string de pied, la tong n’en devenait pas moins LA chaussure de l’été. Elle remportait incontestablement la médaille du cool face aux chaussures fermées qui font sentir des pieds dès que le thermomètre dépasse les 25° (et ce malgré la stratégie de la socquette, ou de la chaussette retroussée).

En 2012 force est de constater que la tong n’a plus la côte et qu’on peut légitimement se demander si la porter en dehors d’un camping a encore du sens. Il faut dire que quelques accidents de pieds et la saleté des rues (mais surtout celle des autres pieds) ont fini par porter atteinte à l’esprit de liberté et de fun de la tong.

Alors faut-il porter la tong, à Lyon, en aout 2012 ? La réponse est OUI mais à condition de suivre ces 3 règles primordiales.

1. Avoir de beaux pieds.
C’est la règle la plus importante. N’exhibez pas vos pieds moches aux passants, par pitié. Pensez aux autres ! Pensez aux enfants qui feront des cauchemars dans lesquels ils seront poursuivis par des orteils boudinés aux ongles incarnés. Pensez aux utilisateurs des transports en commun qui ont déjà à endurer la chaleur des rames et l’hygiène douteuse de certains.

Et n’oubliez pas que la beauté du pied doit avant tout être naturelle : ni la meilleure des pédicures, ni le plus joli des vernis ne sauraient camoufler un horrible cor.

Pour savoir si vos pieds ont le droit de sortir affublés de tongs, faites le simple test suivant : demandez à vos amis si vous pourriez être mannequin de pieds, si la réponse est un « non » horrifié ou un « peut-être » trop long à venir, n’insistez pas et couvrez ces vilains petons. A l’inverse si vous obtenez un « oui » enthousiaste, enfilez la première paire de Havaianas venue !

2. Ne faites pas de long trajet
La tong est la chaussure des vacances, des plages et des siestes sous les pins. On la proscrira donc pour les journées un peu chargées où vous devrez arpenter les couloirs du métro, courir après un bus ou faire 3h de shopping sur du bitume brulant. Toutes personnes ayant déjà porté une journée entière et active une paire de tongs sait comment on retrouve ses pieds : noirs et avec des ampoules le long de la lanière (et du coup on retourne à la règle 1).

3. Restez cool
La tong est une chaussure cool par excellence, on ne cherche pas plus loin. On privilégiera donc une paire de tongs en plastique de marque connotée cool : Quicksilver, Vans, Havaianas, etc (ou leur modèle équivalent chez vos revendeurs de fringues/shoes habituels).
On évite donc la tong bling-bling avec des faux diamants pour les filles ou la tong en cuir version bobo-Ile-de-Ré pour les garçons.
A fuir absolument la tatane Adidas 3 bandes (ou speedo). Contrairement à ce que certains magazines de mode essayent de vous faire croire, le look Zuckerberg n’est pas tendance (du tout !).

Peut-on porter des méduses en ville (selon Camille, Qyrool et tous les gens ayant un minimum d’amour propre)

C’est NON ! Et n’essayez même pas de discuter !