article confiance-01

Ces dernières semaines, plusieurs commentaires postés sur CityCrunch nous on laissé entendre que certains de nos adorables lecteurs doutaient de la sincérité de nos articles.

Diantre ! Nos chroniqueurs auraient-ils été corrompus par des marques ou des établissements contre quelques coups à boire ou – pire !- de l’argent ?

Je me suis donc dit qu’un article sur le sujet était nécessaire afin de lever toute ambiguïté sur notre mode de fonctionnement.

C’est parti pour un long article qui va parler de publicité, d’argent, de confiance et de notre philosophie.

Les tests de lieu

Oui, nous recevons ÉNORMÉMENT d’invitations pour venir manger ou boire des canons dans des restaurants et des bars. Que ce soit des déjeuners presse/blog ou des patrons qui veulent nous rincer, les propositions tombent régulièrement dans notre boite mail mais nous les refusons toutes.

Nous tenons à tester les lieux de façon totalement anonyme afin de nous rapprocher le plus possible de l’expérience d’un client lambda. Pour cela, nous ne nous annonçons pas à l’avance, ni même lors de notre arrivée. On reste le plus discret possible et on s’efforce de sortir notre appareil photo le plus tard possible. Et si jamais le patron ou un serveur nous demande ce qu’on a à prendre toutes ces photos, on reste évasifs (quand c’est possible). On paye notre addition comme tout le monde et la plupart du temps l’établissement découvre qu’il a été visité par la team de CityCrunch seulement au moment de la publication de nos articles.

On fonctionne de même pour les boutiques et autres commerces.

On fait une exception pour le test de certaines activités notamment les escape games. Dans ce cas, on s’assure au préalable que notre expérience sera la même qu’un client. Quand c’est le cas nous indiquons que nous avons été invités.

Les articles sponsorisés

Vous connaissez certainement le principe des articles sponsorisés : des marques payent des blogueurs pour publier un article sur leur produit. Pour beaucoup de blogueurs c’est une source de revenus importante. CityCrunch ne fait pas exception à la règle et en acceptent quelques uns mais s’impose des règles très strictes en la matière.

1- Ces articles ne parlent jamais de resto, bars, boutiques et autres lieux testés

2- Ces articles ne sont pas relayés sur Facebook, sur Twitter, dans notre Newsletter ou sur notre page d’accueil. Nous n’avons pas envie de vous coller sous le nez ces contenus sponsorisés. Vous serez juste invités à les lire, une fois sur le site via des bannières de pub ou en article suggéré. Vous pouvez êtes sûr à 100% que les articles qui remontent sur votre timeline ou boite mail sont garantis 0% pub.

3- Ces articles sont signalés comme tels. Ils sont signés par Pandi Les Bons Tuyaux, notre mascotte dédiée aux partenariats et annonceurs. On re-precise en fin d’article qu’il s’agit d’un article sponsorisé.

4- On s’assure que le sujet reste lié à la ligne éditoriale du site, à savoir les sorties qu’elles soient festives, culturelles, culinaires ou sportives.

5- On s’efforce de faire un vrai travail de rédaction pour que l’article soit sympa à lire et qu’il ne soit pas une recopie d’un communiqué de presse.

Vous pouvez aller voir les derniers articles sponsorisés que nous avons publiés pour vous faire une idée.

Les bannières de pub

Il y a encore 1 an, CityCrunch utilisait des régies de pub classiques type Adsense et autres sites d’affiliation. On se retrouvait avec des pubs parfois nulles souvent moches et qui représentaient rarement un intérêt pour nos lecteurs.

Depuis l’année dernière la pub sur CityCrunch est gérée par le Petit Bulletin, ce qui nous permet d’avoir des annonceurs de qualité sur le site. Les prochains spectacles de l’Opéra de Lyon, la dernière expo du Musée des Confluences sont désormais mis en avant sur le site. Nous trouvons que c’est très cohérent avec notre contenu et que cela peut vous intéresser.

Dans tous les cas, on s’interdit de rendre les pubs intrusives sur CityCrunch, vous ne verrez jamais d’habillage total du site, de pop-up ou de vidéo à regarder avant de lire notre article. On trouve ça insupportable en tant qu’Internaute, on ne voit pas pourquoi on vous l’infligerait.

Parlons de ces foutus Ad Block…

Vous êtes de plus en plus nombreux à utiliser des Ad Block. C’est bien légitime, certains sites abusent vraiment en matière de pub. Mais pour nous, les Ad Block c’est des affichages en moins pour nos bannières et donc des revenus en moins. Si vous voulez nous rendre un grand service, paramétrez votre Ad Block pour autoriser l’affichage des pubs de CityCrunch car on vous garantit que :

– Nos pubs sont choisies avec soin et toujours pertinentes (cf plus haut)
– Il y a souvent des réducs ou des bons plans pour des spectacles, activités ou autres événements à Lyon (Ce serait bête de passer à côté ^^)

Les concours

Les Mardi de la Win ou les Mercredi Take Eat Easy sont des formes d’articles sponsorisés puisque des marques nous rémunèrent pour organiser des concours sur notre site. Ces articles bien que payés sont relayés sur nos réseaux sociaux (cf articles sponsorisés plus haut) car nous estimons qu’il est plutôt cool de vous faire gagner des trucs à boire et des choses à manger.

Le cas particulier de la rubrique voyage

En novembre nous avons lancé une nouvelle rubrique sur CityCrunch. Dans Bon Voyage nous vous donnons chaque mois nos bonnes adresses dans une ville européenne (voire plus loin). Cette rubrique est sponsorisée par Aéroports de Lyon. Nous sommes donc rémunérés pour partir une fois par mois découvrir une ville (oui, on a une vie très dure) et ramener des bons plans. Nous sommes totalement libres sur la rédaction des contenus et choisissons nous même les lieux où nous sortons, dormons et mangeons. La seule chose que nous impose Aéroports de Lyon, ce sont les destinations (au départ de Lyon en vol direct, bien sûr).

Voilà, vous en savez un peu plus sur notre fonctionnement. J’espère que vous aurez compris que si chez CityCrunch on aime l’argent (qui permet de rémunérer les gens qui font vivre le site, d’organiser des événements et de développer le concept) on aime encore plus la confiance que nous accordent nos lecteurs. On s’efforce de rester le plus réglo possible et de travailler en toute transparence.

En résumé :

LA CONFIANCE DE NOS LECTEURS > L’ARGENT DE LA PUB

Bisous.

article confiance-02