Notre semaine spéciale Autour de Lyon continue, après l’ouest, le nord et l’est place au sud et à la Drôme. A cette occasion on a demandé à Hautlesmainspeaudelapin (foncez lire son blog une petite pépite qui regorge de jolies choses) de nous parler du coin.

Tout a commencé par un tweet… Je voyais depuis le début de la semaine Lyon69 faire le tour des chouettes coins où se balader autour de Lyon: l’Ain, Cluny, même Saint-Etienne. « Et la Drôme ? », a tweeté mon petit coeur d’ex-Drômoise. Tweet qui n’a pas échappé à la team de Lyon69, qui m’a proposé illico-presto de vous révéler mes bons plans drômois.

Soyons spécifiques, parlons de la vallée de la Drôme. Un peu moins de deux heures en voiture, un peu plus en train. Les puristes diraient que nous ne sommes pas encore en Provence mais j’ai envie de dire que ce n’est pas ça qui arrête les cigales et les buveurs de Pastis. Ouh non ! Jeune citadin, laisse-toi guider…

Si tu aimes le shopping…

Si tu aimes le shopping, tu es mal barré. Néanmoins, profite de ton changement de train à Valence pour faire un tour dans le micro-centre ville : tu as juste le temps de faire un saut chez Mademoiselle Moüche (55 avenue Victor Hugo, si tu n’as pas d’Iphone pour trouver l’adresse, tu sors de la gare, tu avances, tu avances encore un peu, tu vois le kiosque Peynet à l’horizon, tu prends la troisième à gauche et tu y es !) Une petite boutique toute mignonne qui rassemble plein de petites marques sympas.

Plus aléatoires, les brocantes. A partir des beaux jours, il y en a un peu partout. Et comme la Drôme fut un temps comme qui dirait la capitale mondiale de la chaussure – cf. le musée de la chaussure de Romans –, la bonne affaire peut se trouver au coin d’un stand, entre deux vinyls de Michel Sardou. Je ne veux pas me vanter mais un été j’ai trouvé une paire d’escarpins Charles Jourdan – qui longtemps a fait fabriquer ses chaussures à Romans – à 2 euros. C’est du 37,5 et je fais du 38 mais c’est du bon plan ou je ne m’y connais pas !

Si tu as faim…

Si tu as faim, fais le marché. Le samedi matin par exemple, tu peux aller à Crest – tu pourras y voir le plus haut donjon d’Europe à ce qu’on dit et mon ancien lycée mais, ça, ça t’intéresse moins je parie – ou à Die et le dimanche matin à Saillans sur le Prieuré, au pied d’une église romane datant du XIIe siècle. Achète quelques picodons bio – la Drôme est très bio… Les picodons que le village de Saou justement fête chaque année au mois de juillet. Je ne vais pas te mentir, la fête du Picodon, c’est un peu kitsch mais c’est marrant !
fetedupicodon.com

Si tu as envie de te baigner…

Si tu as envie de te baigner, tu peux aller sur les galets des bords de Drôme mais ça grouille de touristes rougeauds – si néanmoins tu as la flemme de prendre ta voiture, il est préférable de se baigner au niveau de Saillans ou un peu plus haut –, je te conseille plutôt de partir du côté de la vallée de la Gervanne : à Mirabel-et-Blacons, tu prends la direction Beaufort-sur-Gervanne. Ca monte, c’est beau, c’est vert ! L’eau est fraîche mais c’est bon pour la circulation.

Si tu as envie d’écouter de la musique…

Et tiens, tant qu’à être allé aussi loin pour se baigner, enfile un t-shirt sur ton maillot de bain et va écouter un concert en plein air au Moulin de la Pipe. Je vois que le prochain concert aura lieu le 10 juin. Je ne connais pas le groupe mais rien que pour l’ambiance, ça vaut le coup !
www.moulindelapipe.com

Si tu veux faire du sport…

Si tu veux faire du sport – es-tu sûr ? – il paraît – je n’ai jamais testé moi-même, je suis contre le sport mais mon petit frère fait pas mal de VTT et il valide mes propos – que le VTT, c’est cool. On me souffle dans l’oreillette que les balcons de la Drôme est une jolie balade pour découvrir le coin : du côté sud, on longe le massif des Trois becs sur toute sa longueur et du côté nord on surplombe la rivière… On traverse plein de petits villages perchés, des sous-bois et même un camp de nudistes je crois. C’est un peu difficile quand même mais rien ne t’oblige à faire le tour complet !
www.dromevtt.com