Tous les matins, c’est la même histoire. Au sortir de la douche, je me hasarde dans la cuisine à la recherche de victuailles en guise de petit déjeuner. Sans grande conviction j’ouvre le frigo qui me répond par un long silence aussi glaciale que ses étagères sont vides. Les placards ne sont guère plus généreux et dans la corbeille à pain, un vieux morceaux de baguette rassie semble incrusté là depuis des lustres. Rien, pas même un vieux sachet de café lyophilisé que j’aurais oublié au fond d’un tiroir.

Tous les matins, c’est la même histoire et ça finit toujours pareil : je pars de chez moi le ventre vide.

Tous les matins, sauf mercredi dernier. J’étais encore sous les chaleurs couettales. Mes obligations de la journée et mon manque de sommeil luttait âprement pour savoir qui prendrait le contrôle de ma motivation, quand on sonna.

A moitié endormi j’ouvris la porte : derrière une très aimable personne me tendait un non moins sympatique petit déjeuner.

« Bonjour, P’tit Dej à Dom, voici votre petit-déjeuner »

Ma chère et attentionnée moitié qui était dans le coup, me passa devant et récupéra le précieux colis qui sentait bon le café chaud.

« Surprise ! me dit-elle, j’ai commandé hier soir, ils sont hyper ponctuels ».

On déballa le paquet : 2 cafés, un jus d’orange et un jus de pommes, un demi baguette, un mini-pot de confiture, du beurre, des croissants, des pains au chocolats, de la brioche à la praline et Ohh, le Progrès, comme dans un bistrot de quartier.

Voilà comment j’ai découvert P’tit Dej à Dom et je ne peux que vous le recommander ! Certes ce n’est pas le meilleur petit déj qui m’ait été donné de prendre, mais ce coté tout prêt alors qu’on a encore les yeux qui colle et qu’on a pas eu à faire la queue à la boulangerie en bas de pyjama lui donne des saveurs toutes particulières.

A noter que le jus de fruit et certains préparations sont maison et que le café est issu du commerce équitable.

P’tit Dej à Dom livre à partir de 6h, tous les jours. Seul regret, vous êtes obligés de commander la veille. J’aurais adoré pouvoir le faire à la dernière minute. Ouvrir un oeil, commander le petit déj, se rendormir 30 minutes et être réveiller par une bonne odeur de croissant…

Plus d’info ici : www.ptitdejadom.com