Iway

Mardi dernier, j’étais convié à la conférence de presse organisée par I-Way, le centre de simulation de course automobile.

Oui, vous avez bien lu, moi qui pense que la voiture ça pue, ça pollue (vive les sorties d´échappement !), ça tue et ça rend con me suis retrouvé au milieu de journalistes spécialisés auto pour faire vroum vroum.
Heureusement, chez I-Way, c’est un peu comme chez l’ambassadeur, ils savent recevoir. Les Ferrero Rochers en moins, mais la classe et les sensations en plus. Je me suis donc rapidement senti à l’aise.

Compte-rendu de cette folle matinée :

Présentation de concept.

Apparu il y a un an à Lyon, le complexe I-Way a beaucoup fait parler de lui. C’était l’occasion pour moi de découvrir l’objet de tant d’emballement.

A peine arrivé sur place, je suis surpris par le côté haut de gamme du bâtiment : design recherché à base de béton brut, de verre et de lumière tamisée, restaurant-bar lounge, spa, boutique chic. Même si dans la tête des créateurs l’idée était de rendre abordable les joies de la course automobile au plus grand nombre, l’ambiance régnant dans le complexe ne fait aucun doute sur la clientèle visée.

Après avoir avalé un café, une hôtesse nous conduit dans un vestiaire où nous enfilons une combinaison et où les instructions nous sont données. Nous enfilons cagoule et casque et nous dirigeons vers le lieu de la compétition: une immense salle où trônent 6 véritables F1 noir laqué montées sur des vérins annonçants le rodéo qui va suivre.

Je m’installe dans le bolide, face à mois un arc d’écrans affiche la ligne de départ. Le feu passe au vert, j’écrase mon pied sur la pédale d’accélérateur. La voiture se cambre presqu’à la verticale. Calé dans le véhicule, je ne ressens qu’une puissante accélération. C’est parti pour dix minutes d’extrême expérience !

Fin de la course. Je termine lamentablement 5ème. Le Dieu de l’automobile a dû entendre mes récriminations à propos des 4 roues et s’est vengé (c’est la seule explication que je vois…). Je suis en nage. Les sensations, les mouvements violents et le retour de force du volant ont eu raison de ma chemise qui se retrouve plus que moite. Quel pied ! Mon addiction à l’adrénaline remporte le match contre ma détestation des sports auto.

On me propose d’aller tester les simulateurs de rallye et d’endurance. Mais la précédente couse m’a un peu trop brassé, je passe mon tour en espérant que le café avalé à l’arrivée voudra bien rester dans mon estomac.

Gagne une Porsche !

Mais revenons à nos moutons et au sujet de la conférence de presse. I-Way lance le 1er juillet la plus grande compétition de couse automobile du monde (rien que ça !). Le principe est simple, pendant un an, tous les temps seront enregistrés sur les 3 types de simulateurs. Les 3 et 4 juillet 2010, les 140 meilleurs pilotes de chaque catégorie seront conviés à un grand week-end de finale où ils devront s’affronter au cours d’une âpre compétition. Le vainqueur de ce marathon de 2 jours repartira avec une Porsche Cayman (ça c’est quand même du cadeau, quand on voit que sur ce blog on ne fait gagner « que » des T-Shirts…!).

Alors si vous sentez une âme d’as du volant, la compétition vous tend les bras. Et n’oubliez pas de nous emmener faire un tour si par chance vous gagnez le petit bolide!