Lisbonne ne dort jamais. Ou alors, à l’heure de la sieste. Des lieux pour sortir, il y en a de partout. Que ce soit pour déguster une pastéi de Nata en accompagnant son café, se rafraîchir d’une bière légère en grignotant olives et concervas de sardines, s’enivrer dans les nombreux bars que compte le Bario Alto ou déguster un porto en s’enivrant de fado. Voilà quelques une de nos bonnes adresses repérées et testées sur place.

Où manger :

Même si la brasserie traditionnelle, à base de poissons / poulet grillée / riz / patates a encore de beaux jours devant elle, de nouvelles tendances culinaires émerges chaque jour. On peut tout à fait choisir Lisbonne pour un food trip enivrant, entre traditions méditéranéennes, street food et bistronomie. Une destination gastronomique donc, qui nous fera revenir enrichi de quelques kilos d’huiles et de savoureux souvenirs.

As Zebras Do Combro

as-zebras-do-combro2 as-zebras-do-combro1

Étonnamment, ce restaurant minuscule et bon marché est devenu un des plus connus de la ville. Mais en goûtant l’ambiance et les plats, on comprends largement pourquoi. On y mange délicieusement bien. Le maquereau grillé sauce espagnole (6,50 €), le poulpe à lagareiro (poulpe grillé à l’huile d’olive et à l’ail, à 11,50 €).  Le verre de vin blanc de la maison, très rafraîchissant et fruité ; 1,80 €
A goûter absolument : le gâteau roulé à l’orange !

Infos : Si vous souhaitez manger pendant les horaires de repas, il faut réserver (particulièrement pendant les weekend). Mais si vous venez à partir de 14h, on vous trouvera une table sans problème.
Calçada do Combro 51, Portugal

A Tingelinha

tingelinha

“SnackBar” dit la vitrine, ce qui n’empêche pas les locaux de passer une soirée entre amis, dans une ambiance bruyante et joyeuse. On se refait à coup de saucisse panée et poisson frit. Et là, première surprise : 2 bières, de l’eau (oui, l’eau est payante ici), des olives (les “entradas” posés sur la table sont payants aussi, mais aucune raison de vous priver, c’est vraiment peu cher), plus nos 2 copieux plats accompagnés de salade = 14€ pour 2.
Info : 66 Calcada de Santana

Le Time Out Market

time-out-market2 time-out-market

La moitié du bâtiment historique est réservée au marché traditionnel l’autre partie a été réorganisée en immense food court bordé de stands de cuisiniers permettant de manger à toute heure. Plats de chefs ou streetfood, ici, on trouve de tout. De la pizza, aux sushis, en passant par le burger à la morue ou aux spécialités de chefs locaux reconnus. Il y en a vraiment pour tous les goûts. Les produits sont de qualité et proviennent pour la plupart du marché juste à côté. ça change du traditionnel morue frite/patate/riz.
En revanche, ce concept a un prix : toutes les consommations (du café au plat du jour) sont presque 2 fois plus chères qu’ailleurs, ambiance self service avec bipper et plateau.

Infos : Compter environ 15€/par personne pour un plat et une boisson
Ouverture : tous les jours de 10:00 – 0:00  jeu. ven.  sam. de 10:00 – 2:00
Av. 24 de Julho 49, Portugal

la LX Factory

Cette friche industrielle réhabilitée en lieu culturel et branché propose plusieurs concepts de restaurants dans des ambiances Rétro-Arty.

lx-factory lx-factory2

Fait amusant, comme les prix sont plus élevés qu’en ville (prix Lyonnais en gros), pas mal de jeunes créateurs mangent leur gamelle sur place, sur des tables dans la ruelle piétonne. Ce sont les touristes qui mangent aux restos.
Goûter au délicieux gâteau tout chocolat de chez Landeau (3,50€ la part).

Infos : Prendre le Tram 15E – arrêt Alcantara-Mar. Prévoir 20 minutes de transport depuis la place du commerce + 2 bonnes heures sur place.

Cacais Remo

cacais-remo

Petit restaurant authentique, façon cantine, patron sympathique . Ambiance repas rapide au comptoir et TV allumé. Les gens du quartiers, et les ouvriers travaillant à côté viennent ici prendre leur pose. Goûter aux Favas (fèves) et au Lula grillé.
Info : Praça Alegria 13

Restaurant chinois clandestin du 59 rua Bemformo

restaurant-chinois restaurant-chinois2

Ne soyez pas rebutés par la porte d’entrée, grimpez les deux étages et profitez de cet excellent bon plan ! Mais n’y allez ni pour le cadre, ni pour l’accueil.
Vous êtes dans un appartement vaguement transformé en restaurant. On vous dépose à table le menu et un petit bloc note sur lequel vous inscrivez les numéro des plats et le nombre de portion. Attention ! car à 4 € le plat max, vous serez tentés de vous gaver. Sachez qu’une portion est déjà très très copieuse. Nous avons pris les raviolis frits (excellents), le riz tchaotchao et des crevettes aux légumes. C’était parfait !
Info : 59 rua Bemformo

Où boire un verre :

Damas

damas1 damas2

Cette ancienne boulangerie, encore dans son jus a été transformée en lieu de sortie très très cool, fréquenté par la jeunesse branchée de Lisbonne. Celui-ci fait à la fois bar, restaurant, salle de concert, DJ Set, et sert des délicieux cocktails. Il est possible de fumer à l’intérieur dans l’une des salles.

Infos : Whisky sour : 6€
R. da Voz do Operário 60

Le Ponto Final

ponto-final

Ce café du bout du monde se mérite. Et son charme est indéniable. Comme les prix sont assez élevés, on préfèrera juste y boire un rafraîchissement en observant les bateaux passer sur le Tage. Attention aux vagues qui déferlent parfois sur le quai.
Infos : au bout du quai – R. do Ginjal 72, 2800 Almada

Sol & Pesca

sol-e-pesca

Cette ancienne conserverie qui a su prendre la tangente rétro branchée, idéale pour combler notre creux à l’heure de l’apéro.
le petit verre de vin sec et fruité est très correct. En revanche, les 3 toasts de sardines à 5 €, ça fait un peu trop. Préférez largement l’assiette de poulpe à l’huile (polpo)
Infos : R. Nova do Carvalho 44

Le Topo

topo

Au sommet d’un centre commercial, ce beau beau rooftop est parfait en fin de journée, pour admirer la vue sur la ville et les collines.
Infos : Excellente Caïpirinha 7€
Commercial Center Martim Moniz – dernier étage

Le petit kiosque du Jardim do Torrel

kiosque

Une terrasse et un joli belvédère bien caché sur le toit d’une école maternelle.

Le Café da Garagem

garagem

Sur la colline du Castelo, on ne se doute pas que se cache une magnifique verrière accrochée à la colline. Décoration soignée, bon porto et vue surprenante sur le rougeoiement de la ville à la tombée du jour. Une adresse un peu chic, plutôt calme, et qui vaut bien un petit détour si on passe dans le quartier.

Infos : Porto ou Macieria (brandy portuguais) 4€
Costa do Castelo 75, dans le teatro Taborda
Ouvert tous les jours de 15 h à 00h / lundi de 18h à 00h / samedi et dimanche de 15h à 2h

Où écouter du Fado :

Préférez le fado amateur dans les clubs ou bars associatifs et évitez les pièges à touristes de l’Alfama devant lesquels des rabateurs vous vendent des menus au prix élevés.

Tasca di Chico

tasca-di-chico

Attention : coup de cœur ! Étonnamment situé dans un quartier le festif Bario Alto, ce petit bar est semble-il le lieu idéal pour écouter du bon Fado. Pas d’arnaque ni d’obligation de déguster un gros menu, on peut entrer ici sans avoir réservé (mais c’est quand mieux de le faire), simplement pour partager un pichet de rouge et pourquoi pas un chorizo flambé. Les chanteurs de Fado – amateurs mais très confirmés – viennent à tour de rôle chanter entre les tables. Pendant 20 minutes, les portes se ferment et le videur ne laisse entrer personne. Les lumières se tamisent, et les voix se taisent pour laisser la place aux artistes. Magique !
D’après une Lisboete rencontré sur place, c’est pour elle le meilleur Club de Fado de la ville.
Infos : Chorizo flambés à partager + 2 pots de vin rouge = 25 €
R. do Diário de Notícias 39 (Bario Alto)

Tejo Bar

Tout à l’ouest de l’Alfama,  se trouve une porte sans enseigne cachant un tout petit bar. C’est un club de Fado amateur dans lequel l’animation va et vient au bon vouloir de sa clientèle. Magique et imprévu ce repère d’artiste dégage une atmosphère très chaleureuse.
Info : 1100 451, Beco do Vigário

Où manger de bonnes Pastéis :

La Manteigaria

manteigaria

C’est une minuscule boutique, mais vous pouvez quand même prendre un café debout devant la vitrine. Derrière celle-ci les pâtissiers s’activent devant les flashs de photographes (ambiance zoo didactique). On peut suivre le déroulement de la préparation de la pâte (en gros boudin), qui est découpée en tranches, puis déposée dans les moules. On préfèrera déguster la pâtisserie sur le petit kiosque de la place Luis de Camoés juste à côté. On sent bien le beurre et la pâte a un feuilletage très fin et doré. en revanche l’appareil semble très crémeux et assez lourd. Une seul pastéi suffit largement.
Infos :  1€ pièce
Praça da Figueira, 18B

la Confeitaria National

confeitaria-national

A 1,40 € la pâtisserie, elle se place dans les plus chères de la ville. Mais on lui pardonne tout avec son feuilletage croustillant et son appareil moins crémeux et moins écœurant. On en profite pour goûter le Bolos Arroz, un gâteau qui rappelle le quatre quart, fait avec de la farine de riz au bon goût de zeste de citron.
Infos : Pastel Nata : 1,40€ / Prix : café : 1,10€ / Bolos Arroz  : 1,30€

Praça da Figueira, 18B

Comment y aller ?

avionLCC

En avion, comptez environ 1h30 depuis l’aéroport de Lyon avec la compagnie Transavia. Pour se rendre en centre ville, prendre la ligne rouge du métro (25 min pour 1,40€).

Informations et réservations sur www.LyonAeroports.com.

Payez moins cher votre parking à l’aéroport : le code promo BONPLANCITYCRUNCH vous donne droit à une réduction supplémentaire de 10% sur votre parking lors de sa réservation en ligne.Limité aux 200 premières utilisations, utilisable 1 fois par client.

Informations et réservations sur www.store.lyonaeroports.com

Nos bons plans

vignette-resume vignette-incontournable vignette-insolite vignette-astucieux Inspiration