A peine sortis de l’avion et vous avez déjà l’impression d’être sur une autre planète ? Pas de panique, ça va bien se passer !

1 – Pass Musées + transports en commun

Copenhague compte de nombreux musées, du plus classique (Musée National) au plus original (Musée de la Police) et il existe des pass pour éviter de payer les entrées à l’unité, d’autant qu’elles s’élèvent en moyenne à 80-100 DKK.

> La Copenhagen Card est un pass qui garantit l’accès illimité aux métros, S-tog (dans la zone du centre) et aux musées. Elle est valable 24, 48, 72 ou 120h, pour des tarifs adulte de 379, 529, 629 et 839 DKK. Elle est vente à l’office du tourisme (dans le hall de la gare centrale), mais on peut aussi télécharger l’appli et le réserver en ligne. Plus d’infos

cphcard

> Il existe également un ticket unique au prix de 195 DKK, valable uniquement pour les 6 musées principaux : plus d’infos ici.

> Concernant les transports en commun, un ticket valable 1h dans le centre-ville uniquement coûte 24 DKK (oui, gloups !). Ne cherchez pas les portiques pour valider les tickets, il n’y en a pas… et il n’est même pas sûr que vous croisiez un contrôleur. Si votre ticket est encore valable après votre trajet, vous pouvez le donner à un autre voyageur (comme à Lyon), mais pas le poser négligemment sur un muret ou une poubelle…

> Et pour ceux qui sont accro aux applis, voici une sélection de tout ce que vous pouvez télécharger comme infos pratiques sur Copenhague.

2 – Restaurants

Quelques trucs utiles pour ne pas passer pour des rustres ou des ignares :

> Ici, on se lève tôt, et on mange tôt aussi ! Le petit dej est copieux, le repas du midi plutôt léger (smørrebrød ou hot dog sur le pouce, que l’on peut trouver entre 11h et 16h en général) et le dîner est servi dès 18h. Notez bien que le service se termine beaucoup plus tôt qu’en France ! Sinon, il reste les fast-foods et les kébabs, ou les supérettes 7-Eleven qui proposent des snacks.

> La carafe d’eau proposée gratuitement sur les tables françaises sera facturée 20 DKK dans les restaurants danois.

> Le pourboire peut être laissé sur la table ou directement ajouté sur le terminal de paiement par carte bleue. Calculer combien on veut laisser, convertir ensuite et l’ajouter à l’addition totale après un bon repas bien arrosé peut s’avérer périlleux !

3 – On ne rigole pas avec le code de la route

Au Danemark, le piéton ne traverse ni hors des clous ni quand le petit bonhomme est rouge. JAMAIS ! C’est aussi valable pour le cycliste. Résidu culturel du protestantisme ou psychorigidité nationale ? Mystère… On surnomme les Danois « les Latins de Scandinavie » … pourtant, niveau discipline, ils sont plus proche des Suisses que des Italiens !

"Attendez" et ne bougez surtout pas !

« Attendez » et ne bougez surtout pas !

4 – Location de vélos

Impossible de visiter Copenhague sans louer un vélo au moins quelques heures. Et dans ce domaine, le choix est vaste. Comme le vélo est roi, les pistes cyclables ont l’air de véritables autoroutes et les voitures feront toujours attention à vous !

> Les boutiques « rent à bike » fleurissent à chaque coin de rue dans les quartiers les plus fréquentés (près des stations de S-tog, de Nyhavn, dans les quartiers de Christianshavn et de l’hyper centre) et une location à la journée reviendra en moyenne autour de 100 DKK.

> Autre possibilité beaucoup plus flexible mais un peu plus onéreuse : les go-bikes de Bycyklen (le système local du vélov). Ce sont d’imposants vélos blancs équipés d’une tablette tactile (pour l’inscription, le paiement, le GPS, la localisation des bornes les plus proches… c’est super simple à utiliser) mais aussi et surtout, vu le poids des bestiaux, d’une assistance électrique permettant de faire une moyenne de 20 km/h sans forcer. Coût de l’heure : 25 DKK (environ 3,50 euros, frais bancaires compris).

PicMonkey Collage vélos

5 – Consignes pour les bouteilles

Pratiquement toutes les bouteilles sont consignées : si vous achetez une bouteille d’eau au supermarché, n’oubliez pas d’ajouter 1,50 DKK au prix sur l’étiquette, que vous pourrez récupérer sous forme de bon d’achat en rendant la bouteille vide dans un automate situé généralement dans les supermarchés (ou à côté).

DSC03243

6 – Coût de la vie

Il faut bien l’avouer : le coût de la vie est assez affolant au Danemark. Pour avoir la conversion précise à portée de main (et se faire des belles frayeurs), on vous conseille cette appli : cherchez valuta+ dans votre appstore préféré.

Un ordre d’idées pour les forts en calcul mental : les prix en couronnes correspondent à peu près aux prix de nos francs (souvenez-vous, c’était avant l’an 2000…). Un dîner dans un resto sympa pour 2 personnes, facturé 500 DKK, correspond donc à peu près à notre cher vieux Pascal… oops.

7 – Carte bleue

Pour les paiements, la carte bleue est acceptée partout, sans montant minimum, mais checkez les tarifs auprès de votre banque (environ 2% du montant de la transaction, beaucoup plus pour les retraits aux distributeurs). Concernant les retraits en espèces, privilégiez le distributeur de l’aéroport dans la zone duty free dès la sortie de l’avion, qui ne vous prélèvera pas de frais, et sortez d’emblée une grosse liasse !

8 – Masque pour le dodo

Même si le cercle polaire est encore loin, on est quand même en Scandinavie, et en été il fait jour jusqu’à minuit passé et le soleil se lève vers 4h30. Comme les maisons n’ont généralement pas de volets, pensez au masque de votre compagnie aérienne préférée pour dormir, sinon adieu la grasse mat’ !

9 – Plaid pour la terrasse

Et même si le cercle polaire est loin, l’équateur l’est encore plus, et le soir, même en juillet, ça caille. D’où l’abondance de terrasses chauffées et/ou avec des petites polaires à disposition pour profiter quand même de l’été en évitant la pneumonie.

DSC03265

10 – Petits chocs culturels…

> Si l’on mange vraiment bien au Danemark, certaines spécialités locales peuvent toutefois s’avérer… surprenantes (c’est le terme poli pour dire dégueu).

Céréales + chocolat + graines + émincé de légumes : c'est non.

Céréales + chocolat + graines + émincé de légumes : c’est non.

> Il en va de même pour la passion des danois pour le design – faire de chaque objet une merveille de confort, de pragmatisme et d’ingéniosité : attention aux dérives…

DSC03373+texte

Comment y aller ?

avionLCC

En avion, comptez 1h53 depuis l’aéroport de Lyon Saint Exupéry avec easyJet.
Informations et réservations sur www.LyonAeroports.com.

 

Payez moins cher votre parking à l’aéroport : le code promo BONPLANCITYCRUNCH vous donne droit à une réduction supplémentaire de 10% sur votre parking lors de sa réservation en ligne.Limité aux 200 premières utilisations, utilisable 1 fois par client.

Informations et réservations sur www.store.lyonaeroports.com

Nos bons plans

resume-weekend  copenhague-incontournable  microbrasserie-copenhague  sortir-copenhague  Inspiration