t-shirt no bra

Aujourd’hui, on accueille une lectrice, Emmanuelle, qui trouvait que notre rubrique Shopping commençait à tomber en désuétude. Voici son article… très dépoussiérant. 

Il y a quelques jours, comme toi et peut-être toi aussi, je faisais la queue devant le 62 rue de la République. C’était le lancement de la collab’ Isabel Marant/H&M et, la CB entre les dents, le bonnet vissé, j’étais prête à tout bouffer, à commencer par les filles qui avaient fait le pied de grue dès 7 heures du mat’ et sortaient du magasin la Samsonite prête à exploser. Au bout d’une heure – moi toujours postée en bout de file qui n’avance pas – on nous annonce qu’il ne reste plus rien de chez rien, « sauf quelques trucs qui brillent » rajoute quelqu’un. J’insiste, des fois que j’arriverais pile au moment du déshabillage des mannequins de la vitrine. Et si je tombais sur un carton oublié ? Un cuir abandonné au rayon leggings ?

Au bout d’une heure et demie, on nous annonce qu’il ne reste que du 46. Hommes. J’ai quitté mes copines de queue (deux heures à s’indigner contre un système marketing qui crée autant de frustrations et dont on est complice, ça crée des liens), et suis allée traîner mon ego en lambeaux et ma CB prête à mordre dans les faubourgs lyonnais.

J’ai alors croisé ce t-shirt « regardez-moi dans les yeux…j’ai dit les yeux », imprimé paire de seins 100% (coton) naturels, dans une boutique branchée de la rue Edouard Herriot. J’ai su que j’avais trouvé mon petit remontant.

Test au dépliage

Le modèle est unisexe, droit, col rond, bien coupé dans un coton chic dépourvu de toute trace d’élasthanne : la carrure se veut oversize chez les filles – le S convient à un 38 – et la gamme s’étend du XXS au XXL. Pas mal.

Ce qu’en dit la vendeuse :

❝ Nichola Formichetti le nouveau DA de Diesel a imaginé ce t-shirt pour les petites poitrines comme nous ❞

Mmm.

❝ Je conseille de découper le col de manière à faire glisser le t-shirt sur l’épaule ❞

Les vendeurs de cette boutique sont des Bisounours, patients et attentionnés, mais pour l’option dégoulinade sur l’épaule, je crois que c’est mieux d’avoir entre 20 ans et 20 ans et demi.

Test en cabine 

On rigole on rigole, mais je tiens là un vrai beau t-shirt gentiment provoc’. D’ailleurs la pile est en train de fondre chez Diesel.

no bra diesel

Test dans la vraie vie avec des gens

Il se porte oui, mais seulement :

– non moulant

– sur mini seins, 85 B grand max’

– et sur un soutif

– sur fille ou garçon décomplexés

– en vacances, en week-end

– ou au moins un peu ivre.

– en milieu averti (coucou papa/mémé/la dame du pôle emploi)

– manches roulottées

– en pantalon, plus qu’en jupe et cuissardes, il pimpe un look rock ou androgyne.

– ou sinon pour dormir.

Alors vous aimez ? Vous me lancez des cailloux ? Vous me cédez votre butin Isabel Marant en 36 ?

T-shirt « No Bra », 35 euros, boutique Diesel, 29 rue du President Herriot ou  store.diesel.com, existe en noir.

La semaine prochaine je teste la tresse fishtail au nouveau bar à beauté Bedesign.

chatbra

12 commentaires

  1. Personnellement je ne trouve pas un tel t-shirt choquant, ni provocateur.
    Je le range plutôt dans la case « Humoristique » (porté par une femme j’entends) 🙂
    Porté par un homme, il vaut mieux être un peu alcoolisé en effet !

  2. Je me permet de laisser un commentaire qui peut vous sembler déplacé, car négatif et désabusé, mais après tout je recois vos sollicitation par face book et du coup je me sens quand même autorisé à donner mon avis sur ce pourquoi on sollicite mon attention, mais franchement, vous n’avez d’autre conneries à faire. qu’il y ait de la place pour tous les sujets pourquoi pas, mais qu’une gamine n’ait pas d’autre trucs à mettre en expo que d’acheter un T shirt de merde que je peux lui faire au marqueur en dix secondes, qui coûte trois jours de bouffe pour un sdf et qui plus est qui n’a d’autre intérêt que de comment dites vous ? Provoquer…. Il doit y avoir un bouquin « la provocation pour les nuls », faites plutôt un article la dessus la prochaine fois. Et puis si vous voulez provoquer envoyez donc le ticket de caisse de cette merde à ceux qui l’ont fabriqué, cà distance c’est facile à assumer.

    1. Les commentaires sont libres. Il ne faut pas s’autoriser à commenter puisque c’est par essence permis à tous. (Comme il est possible de cliquer sur le bouton « Je n’aime plus » ou « Masquer » si vous n’aimez pas les sollicitations d’une page Facebook que vous avez décidée de suivre.).

    2. Moi je trouve que cet article permet de réaliser qu’Emmanuelle a une jolie plume, elle m’a bien fait rire et après tout j’en demande pas plus pour être heureuse de lire (et de participer) à tout ça 😉 … et puis un peu de tolérance que diable, chacun fait ce qui lui plait avec son fric !

      En plus elle est même pas hors sujet … 😀

    3. Entièrement d’accord !! C’est comme l’autre là, comment il s’appelait déjà ? Ah ouais, Miro, franchement, avec ses tâches bleus, c’est sûr qu’il l’est, miro. Quand j’avais 6 ans je faisais la même chose et ça valait pas des millions

  3. Il n’y a qu’un seul truc qui m’a dérangé dans cet article (plutot fun), c’est le tarif du tee-shirt… C’est un peu abusé pour tee-shirt relativement simple. Après, je suis un mec, cela peut expliquer ^^

  4. Bonsoir
    Merci Myrtille pour « la jolie plume » 🙂
    Un peu de tolérance c’est clair, un peu de second degré aussi, et puis un peu de respect enfin pour la « gamine » de 31 ans qui a acheté cette « merde ». Je crois qu’elle fait ce qu’elle veut et n’oblige personne à faire de même.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*
*