Confluence c’est depuis peu mon nouveau quartier. Je ne l’ai pas choisi, j’ai juste amené mes affaires chez le garçon…

Passant ainsi de “Charpennes” à “Confluflu” à la réponse “t’habites où ?”.
Et lorsqu’en soirée, vous répondez “Confluflu” à la question “Et toi, t’habites où ?”, ça amène un assez bon sujet de conversation…

Petite mise au point sur les fantasmes et la vie vraie du quartier en 5 points :

“Confluence, c’est méga CHEEER !”

VRAI : enfin, surtout si vous voulez acheter un appart dans un des bâtiments neufs donnant sur la Darse et face au centre commercial (4 000 euros le m² en moyenne).
Mais on peut toujours nuancer. Les prix moyens du quartier sont d’environ 3 500 € le m². Sachant que rue de la Charité le prix moyen actuel est de 4 400 euros pendant que La Croix Rousse est à 3 200 € et qu’aux Brotteaux, on atteint les 4 000 €, on est finalement dans les prix presqu’îliens, voir lyonnais tout court…

Si vous vous contentez, comme nous, d’un appart en location dans un autre des bâtiments neufs MAIS donnant sur le jardin d’Erevan (la vue est sympa), le loyer pour un 55 m² avec son garage fermé est à… presque 800 € par mois charges comprises. C’est plus cher que dans d’autres quartiers, c’est certain. Mais c’est neuf, bien agencé, super bien isolé, avec des fenêtres dans chaque pièce, pour mon plus grand bonheur c’est incroyablement insonorisé (je n’avais pas dormi comme ça depuis des années !) et on a… tous les avantages du quartier (tables de pique-nique en bas de chez nous, ciné et centre commercial à 2 minutes, ballade sympa sur les quais de Rhône à 1 minute…

Pour nous, la différence de loyer est largement justifiée !
Après, vous pouvez toujours habiter le quartier et trouver un appartement dans des prix plus raisonnables dans les rues proches, près de l’église Sainte Blandine…

DSC_0177

“Confluence, c’est LOIIIIN !”

FAUX : en 10 minutes à pieds on est Place Carnot. En moins de 20 minutes on est Place Bellecour. Alors certes, ça nécessite soit de traverser la gare à pieds, soit emprunter le tunnel-qui-fait-peur-et-qui-pue. Pas la balade la plus sympa de Lyon mais le cours Charlemagne n’est pas si désagréable et est en pleine mutation (y’a même une pâtisserie de luxe et un Casino Shooping qui ont ouvert il y a peu ! Et un “Cerise et Potiron” est en plein travaux d’aménagement…). Et vous pouvez toujours prendre le tramway…
Pour la bagnole, le tunnel de Fourvière et l’autoroute Paris / Marseille sont à proximité. Pour aller au ski avec l’autoroute de Genève, effectivement, c’est une autre histoire…

Photo0025

“Confluence, le soir, ça CRAAAAINT”

FAUX : Soyons honnètes, Confluence, le soir, ça ne craint pas du tout.
La gare Perrache reste impressionnante à cause de tous les gens bizarres qui y trainent mais…comme toutes les gares en fait ! Et il y a un bon service de sécurité… Personnellement, il ne m’y est jamais rien arrivé. Même si les prisons ont été rasées, à partir d’une certaine heure, il y a encore de très nombreuses prostituées le long du cours Charlemagne. Là aussi, ça reste un point de vue personnel mais moi je trouve que ça fait toujours du monde et de l’animation et je ne me sens pas en insécurité dans mon jeans à 3h du mat, quand je rentre entourée de filles en mini-jupes…
Bref, ça craint pas plus qu’ailleurs…
Pour preuve : regardez-moi ces cadenas tout choupis :

confluence passerelle

“A Confluence, y’a pas de petits commerces et le capitalisme, c’est le MAL !”

FAUX : J’aurais pû penser la même choses il y a de cela quelques mois. j’étais moi-même très sceptique à l’ouverture du centre commercial (que je ne fréquente pas plus que ça si on excepte le Decitre, le Carrefour pour les courses de dépannage et le cinoche… Bon, et de temps en temps le Zara et le Monoprix aussi, j’avoue !).
Reste qu’en s’éloignant un tout petit peu du centre commercial, on trouve autant de petits commerces que dans n’importe quel autre quartier animé de Lyon.
Il y a la boulangerie historique Max Poilâne et un excellent sushi rue Casimir Périer. Le Burger & Wine, le restaurant asiatique Indochine qui sert un bo-bun pas mal du tout rue Denuzière.
Sans oublier les très nombreux petits commerces : un boucher super, 3 pharmacies, 2 superettes, de nombreuses boulangeries-pâtisseries, coiffeurs et bureaux-de-tabac-maisons-de-la-presse sur le Cours Charlemagne… Et le Rem’s n’est pas loin !
Et pour mon plus grand bonheur, il y a un tout petit marché de producteurs le dimanche matin près de l’Eglise Sainte-Blandine…

IMGP1585

“Confluence, c’est hyper bourgeois !”

FAUX : Pas du tout ! Il y a beaucoup de mecs en costard et de belles bagnoles dans la rue mais dites-vous que dans le quartier il y a de nombreux bureaux, que les Docks 40 et le Domo ne sont pas loin et que le Centre Commercial **** est orienté pour attirer une clientèle qui se veut “haut-de-gamme”.
Le soir, quand tout ce petit monde est reparti, la population est très diversifiée. Le principe de mixité sociale est un des piliers du projet : 25% des logements de Confluence sont des logements sociaux. Tous les voisins que je croise dans mon immeuble ont l’air plus jeunes que nous (j’ai 31 ans, pas 75 !) et il suffit de regarder les voitures garées dans le sous-sol commun du bloc où j’habite pour se rendre compte qu’il y a effectivement du très haut-de-gamme (le gros 4×4 qui ne rentre pas entièrement dans le garage 🙂 ) et du très normal (vieilles twingos déglingos…).
Si vous passez dans le quartier, levez les yeux et jetez un oeil rapides aux balcons. Vous pensez vraiment qu’un CSP++ laisserait son vieux canap dégueu sur son balcon ?

IMGP1590

Et toujours la proximité de l’eau, des bâteaux, le calme le soir quand les travailleurs, les shoppers du centre commercial et les bloggueuses mode ont repris le tramway…
Et l’impression de participer à une nouvelle page de l’histoire de la ville !

“Alors, c’est comment de vivre à Confluence ?”
– Ben, c’est plutôt cool en fait !

61 commentaires

  1. mouais 55 m2 à 800 euros c’est très cher…
    je suis à 535 CC (avec le chauffage et l’eau) avec balcon, local vélo et cave vers la tête d’Or dans le 6eme (et pas boulevard Stalingrad) … mais oui c’est e l’ancien et OUI je trouve cela cher pour un ..43 m2 (confortable et rénové)

    1. Les charges sont comprises et on a aussi local vélo ET garage fermé (garage qui fait aussi office de cave vu le bordel qu’on arrive à y entasser en plus de la voiture…).
      De plus, en ce moment, l’air de l’appart est légèrement rafraîchi grâce à la ventilation double flux… Et l’eau chaude vient des panneaux solaires…
      C’est vrai que je n’ai pas insisté sur l’aspect écologique de la chose (en 5 points…) mais pour moi c’est aussi un plus qui justifie un peu le loyer…

  2. Avant sa restructuration Confluence était mon quartier préféré de Lyon. Un havre de paix méconnu en centre-ville.

    Mais la bétonneuse est passée par là 🙁

    Loin d’être quelqu’un de nostalgique, je me suis renseigné pour y vivre. Et les programmes immobiliers fonctionnent très mal. Pour faire simple, ça ne se vend pas ! Surtout les grandes surfaces, hors de prix qui depuis ont été préemptées par les HLM pour en faire du logement social (bye bye les 25%)

    J’adore ce quartier, mais le GROS point négatif selon moi est l’accessibilité réduite en voiture. Allergique aux bouchons, je n’aurais pas supporté de perdre autant de temps tous les jours…

  3. C’est marrant mais je n’ai jamais pensé aucun de ces trucs. Oui, je sais, je suis parfaite. Et malgré tout, je vais rarement à Confluence. Bah ouais, je suis encore plus pourrie que toi, j’habite en very preskikil !
    N’empêche Charpennes, ça rockait bien aussi 😉

    1. Yeah ! Je n’ai jamais dénigré Charpennes.
      J’avoue : mon parc de la tête d’or me manque un peu pour courir…
      A Confluflu y’a bien les quais, mais le béton est un peu dur pour mes pauvres articulations… et y’a beaucoup de courants d’air (surtout en ce moment !).

  4. Par contre c’est plutôt super moche… les nouveaux immeubles sont d’une laideur 🙁
    Digne de clapier à lapins.
    Une sensation oppressante… on rigolera bien dans 10 – 20 ans avec ces immeubles.

    1. Moi j’en trouve certains jolis, et d’autres… En même temps, les goûts et les couleurs…
      La sensation oppressante on ne l’a pas à l’intérieur. Pour faire court : c’est bien conçu, les vis-à-vis très proches qu’on peut constater sont en fait les fenêtres dont on regarde très peu à l’extérieur. Elles sont là pour amener la lumière du jour. Les apparts de l’îlot donnent sur le jardin pour la pièce principale (cuisine / salon / salle à manger) avec les grandes baies vitrées, la fenêtre de la chambre donne sur le parvis de l’immeuble (accès sécurisé et loin de la route donc calme, et arbres) et les fenêtres de la salle de bain + fenêtres adjacentes de la cuisine et du séjour donnent sur les autres immeubles (vis-à-vis mais apportent de la lumière du jour quand même).

    2. Oppressant, peut-être, mais malheureusement comme tous les nouveaux quartiers. Il n’y a qu’à regarder la Buire, Jet d’eau (intersection trams T2-T4), les vis à vis sont hallucinants. Mais pas d’accord par contre pour dire que les immeubles sont moches. Au contraire, enfin un peu de créativité architecturale ça ne fait pas de mal.

    3. Dans 10 ou 20 ans ce sera la norme d’avoir des immeubles aussi collés. L’étalement urbain est un calamité aussi bien écologique et qu’économique. Si Lyon veut continuer à se développer efficacement il n’y a pas d’autre solutions que la densification. Ce peut faire peur, mais le cas de Confluence c’est plutôt bien pensé. Une fois passé la gros bloc de béton qu’est la darse et les immeubles autour c’est plutôt très vert et aéré.
      Il y a entre 2 rangés d’immeubles certes rapprochés des immenses étendues de verdure ou d’eau, comme le montre l’une des photos de Clémentine. C’est actuellement un de quartier les plus dotés en espaces verts de la ville. Et niveau densité on fera jamais plus oppressant que les pentes de la X-Rousses et ses 20 000 habitants au Km2… (Huhu Troll bait !!)

      1. Ben oui mais en même temps, dans une grande ville comme Lyon, c’est logique. au prix du terrain, t’as intérêt à rentabiliser ta surface habitable !
        Mais franchement , pour bosser pas très loin du milieu de l’immobilier :-), je réitère : ces appartements sont hyper bien fichus.
        Le fait qu’ils soient « collés » les uns aux autres, finalement, c’est presque un avantage si on compare aux « barres » d’autrefois : on est que 2 apparts par pallier, ça évite les nuisances sonores et tout le monde est respectueux des communs (ben oui, si tu laisse trainer des choses ou si tes amis font du bruit en sortant, ton voisin sait que ça vient de chez toi !). Et ça permet des quadruples expositions (si, si, quadruples !) même si, quand j’ouvre la fenêtre de ma salle de bain le matin, je vois ma voisine qui fait sa gym, ben j’ai quand même une fenêtre pour aérer et avoir de la lumière naturelle, dans un immeuble traditionnel de centre-ville y’aurait pas de fenêtre du tout !

  5. C’est un chouette quartier, mais c’est vrai que le gros point noir c’est l’accessibilité 🙁
    Tout ça encore une fois à cause de dette grosse bouse de gare de Perrache qui a empêché le métro de rester en sous-sol et donc d’être prolongé correctement jusqu’au musée, voire jusqu’à Gerland. Bien sûr il y a le tram, mais vu qu’il faut l’attendre des plombes, autant y aller à pied.

    1. Ce n’est pas la gare (ferroviaire) de Perrache qui pose problème, c’est plutôt l’échangeur et l’autoroute qui coupent la presqu’ile en 2.

      Si le métro n’a pas été prolongé, ce n’est pas à cause de la gare mais plutôt à cause de l’eau, omniprésente, qui empêche de creuser trop en profondeur.

  6. Ce qui m’attire dans ce quartier ce sont les espaces verts, la place nautique et surtout l’espect « écologique » des immeubles, construits en norme HQE. Par contre j’ai vite déchanté quand j’ai vu les prix. Je donne 400E de loyer CC pour un appart de 30m2 en bas du 6è à dix min du parc de la tête d’or et de la part dieu. Je pense qu’en étant en couple avec donc un loyer pour deux à Confluence ça reste possible mais pas pour une une personne vivant seule. Et puis, l’accessibilité que ce soit en voiture ou en transports en communs est aussi un gros point noir pour moi.

    En tout cas merci pour cet article bien intéressant pour moi qui voulait vivre à Confluence, Clémentine tu m’a donné le pouls du quartier, merci !

    1. Oui, quand le garçon a décidé de quitter le Vieux-Lyon pour Confluence, c’est clairement l’aspect environnemental qui l’a branché.
      L’eau est chauffée via les panneaux solaires et le chauffage provient d’une chaudière granulés bois. Quand ils remplissent la cuve de granulés, ça sent bon la sciure de bois pendant 2 jours, j’adore 🙂
      Et je le répète, c’est méga super bien isolé. On paye peut-être le loyer UN peu plus cher qu’ailleurs, mais on ne paye presque pas d’EDF, on a très peu chauffé cet hiver… Et le bonheur de dormir dans une chambre quasi-insonorisée, pour moi ça n’a pas de prix !!!

      Et alors pour l’accessibilité, franchement, j’ai du mal à comprendre les réactions. Je bosse en dehors de Lyon -> je me déplace donc en voiture et je prends le tunnel de Fourvières chaque jour. Et ben franchement, je ne mets pas plus de temps que ça. Passé le tunnel, en prenant la sortie « confluence » et les quais, franchement : y’a jamais personne !

      Par contre c’est vrai qu’il y a peu de places pour se garer, nous on a un parking avec l’appart mais le quartier a été conçu avec 1 stationnement extérieur pour 6 habitants. C’est un peu utopiste… Mais des voitures électriques en autopartage vont être installées dans peu de temps en plus des nombreuses Autolib déjà installées…

  7. Je ne sais pas pourquoi mais ce quartier m’a toujours déprimé, même si on m’offrait un loft de 250 m2 dans les nouveaux bâtiments je ne m’y aventurerais pas.
    Dans ma tête c’est le quartier de Jojo le Flingueur qui donne RDV à ses acolytes Robert la bavure et Marcel la brelle le soir au café de la Marthe pour parler magouille et mettre en place le prochain braquage de LaPoste de Vaise.

    Je ne sais pas vraiment pourquoi, j’ai l’impression que la gare Perrache est la frontière entre le coté obscur et le paradis. Il y a une telle différence entre la place Carnot ou tout est rose et le cours Charlemagne ou tout est glauque (cela n’engage que moi et mon modeste avis )
    Malgré les changements et les nombreux efforts que la municipalité entreprend pour réhabilité ce quartier, l’âme de charlemagne viendra toujours le hanter.
    Je n’investirai jamais la bas, et on verra dans 20 ou 30 ans mais son développement risque d’être dur.

    1. Pour aller régulièrement dans le quartier, je trouve que ta description du cours Charlemagnes date un peu. Comme le décrit Clémentine, les nouvelles boutiques et établissements qui ouvrent le long du cours sont plutôt positionnés moyen et haut de gammes. Le changement c’est 2 dernières années et flagrant.

    2. C’est probablement difficile pour quelqu’un qui n’est pas né à Lyon, de parents/grands parents lyonnais qui nous ont répété régulièrement tout ça d’imaginer aujourd’hui toute la mythologie qu’impliquait l’expression Derrière les Voutes. C’est tous les clichés listés par Gis, avec bien sur, la prison et son parloir sauvage, ses trafics (les prostituées aussi, mais elles étaient partout en presqu’île dans mon enfance, on ne les chassait pas encore toujours plus loin), le port industriel et son marché de gros qui drainaient des dealer, des gens pas nets, des types de passage… Si c’était violent et lié à la pègre, ça se passait forcément derrière les voutes. Mon grand père interdisait formellement à ma mère, et pas que quand elle était gamine, de franchir les voutes de Perrache. Jusqu’à la gare, oui, mais pas plus loin. Et moi dans mes souvenirs d’enfance, la gare routière de Perrache, le passage de la Confluence par l’autoroute, le port, je les voyais de loin avec un mélange de fascination et de crainte.

      Aujourd’hui évidemment que ça n’a plus rien à voir, je suis souvent dans le quartier, c’est moderne, vert, la Saône est magnifique, parfait pour s’y promener et passer un après-midi. Et le cours Charlemagne s’améliore c’est un fait, même si pour moi aussi il reste quand même très sinistre. Mais au final je ne pourrais pas y habiter. Habiter derrière les voutes, c’est juste pas possible quoi, on ne se défait pas aussi simplement de tout ça.

  8. Attention pour les loyers dans ce quartier, ça ne cesse de grimper… :/ Je suis dans un appart qui donne aussi sur le jardin d’Erevan, 53m2 + 15m2 de terrasse + garage, quand je suis arrivée le loyer était à 850€ CC, 1 an plus tard il est passé à 866€ CC, 1 et 6 mois plus tard (actuellement) le loyer s’apprête à passer à 878€ CC… Ca tombe bien, je dois déménager pour mes études…

  9. Vivant à Confluence et travaillant à Opéra, je vadrouille dans le coin quotidiennement, que ce soit le soir ou en journée. Et Gis, je te garantis qu’à l’heure actuelle j’appréhende bien plus de traverser la place Carnot que le cours Charlemagne! Je comprends ta vision, qui était également la mienne il y a quelques mois, mais c’est un quartier qui évolue rapidement.

  10. Quant on n’es pas né à Lyon, j’imagine que Perrache peut être un quartier comme un autre.
     » Habiter derrière les voutes, c’est juste pas possible quoi, on ne se défait pas aussi simplement de tout ça.  »
    C’est exactement ça!  » The Plouc  » en fait oui je suis d’accord avec vous Charlemagne a certes beaucoup évolué, mais l’image de Perrache restera toujours Perrache quand on a grandi à Lyon et trainé il y a 25 ans dans le quartier de temps en temps.
    Mais en tous cas c’est bien que la ville essaye de réaménager le quartier….

  11. Loyer de + en + cher, charges qui augmentent énormément alors que nos conso restent très basses, et un ami architecte qui a étudié les bâtiments du quartier et qui nous annonce que d’ici quelques années il va y avoir de gros travaux nécessaires à cause de nombreuses mal-façons… alors certes Confluence c’est pas loin du tout et ça craint nullement mais voilà je commence à déchanter :/

    1. Ah ! j’oublie aussi mon voisin qui a régulièrement des dégâts des eaux à cause d’infiltrations + les coupures d’eau chaude environ 1 fois tous les 2 mois qui peuvent tomber très mal quand on reçoit ses parents pour le weekend :/ franchement ça craint ! en vivant précédemment sur une vieille péniche j’avais l’habitude de ce genre de petits désagréments mais le loyer était tellement bas que c’était tolérable. Là avec ce que je paye et la fait que l’immeuble soit très récent, c’est juste pas possible :/

    2. Euh, ben moi en fait je vis avec un architecte !
      Donc ce que je peux te dire c’est que oui oui, il y a des mal façons et il faudra faire des travaux dans quelques années mais euuuh, en fait y’en a pas plus, voir même beaucoup moins que dans les autres bâtiments neufs et récents…
      Le standard partout c’est de construire vite et pas cher, que ce soit à Confluence ou ailleurs !

  12. J’ai connu aussi les coupures d’eau chaude dont tu parles.
    Une de 10 jours en plein hiver : pas agréable effectivement… (mais c’est un peu de notre faute, on s’est pas affolé, on a attendu 3 jours avant d’appeler… Une sombre histoire de boue dans les tuyaux, normal au bout d’un certain temps de mise en route… blablabla).

    Quant aux autres, c’est arrivé 3 fois en 6 mois et juste l’histoire de quelques heures : une fois le temps que la prenne le relais sur la chaufferie à granules bois quand il y a eu de la neige et que le camion n’a pas pu livrer, une autre fois pour les mêmes raisons (à priori) avec les ponts de mai.

    Nous, on se dit que ce sont les aléas pas invivables de vivre dans un quartier expérimental d’un point de vue écologique. Tout le monde a compris que la chauffferie collective est clairement sous-dimensionnée pour la simple et bonne raison que les gens veulent 23° chez eux l’hiver et rester sous la douche 20 min alors qu’écologiquement, on ne devrait pas chauffer à plus de 19-20° et prendre des douches de plus de 5 minutes…
    Et Cofely intervient quand même rapidement quand on les appelle (quelques heures donc, même le samedi, même le dimanche) : pour avoir connu le même genre d’aléas dans les logements gérés par des régies qui ne répondent au téléphone du lundi au jeudi de 10h00 à 12h00 et de 14h00 à 16h00 et qui t’envoient un plombier au bout de 15 jours, franchement, je trouve que c’est pas la mort.
    Cela ne reste que mon humble point de vue…

  13. Confluence est un quartier qui m’intéresse beaucoup, mais c’est presque mission impossible pour trouver un appartement à louer dans les nouveaux bâtiments.
    Je ne sais pas si vous avez des astuces ou autre, mais depuis deux mois que nous cherchons avec mon futur colloc, soit c’est trop cher, soit ça part en moins d’une journée.

  14. Ayant vécu à Charpennes avant de déménager à Confluence fin 2010, je ne résiste pas à apporter mon commentaire.
    L’article est très juste, le quartier est calme et agréable à vivre avec beaucoup de verdure et d’eau… nul part pour trouver un tel environnement en centre ville ! Je ne suis pas architecte mais je deviens passionné d’architecture depuis 3 ans : musée des confluences, euronews, GL events et la phase 2, de quoi voir le quartier changer mois par mois.
    L’accès en voiture n’est pas si compliqué (je travaille à la part-dieu). J’irais même jusqu’à dire qu’il est plus compliqué de se garer à Villeurbanne !
    Et puis tant mieux si tout le monde ne passe pas le « mur » de Perrache : en tant qu’habitant je trouve que ça préserve le quartier et que ça crée un esprit village qui me plait !
    Pour le montant des loyers, ce n’est pas si élevé qu’il y parait car les surfaces sont grandes et le chauffage est compris : ça vous épargne les 800 euros d’EDF à payer pour chauffer un T2 mal isolé à Villeurbanne par ex…
    Enfin et surtout, je rejoins clémentine : ça n’a pas de prix d’habiter en ville sans aucun bruit de voiture. Non seulement l’isolation est bonne, mais aucune rue ne borde mon immeuble ! Ça change de Charpennes… quartier populaire que j’apprécie beaucoup mais ultra bruyant.
    Un bémol quand même : la taxe d’habitation est (très) salée et on est obligé de se taper Orange pour avoir une connexion Internet correcte (pour un quartier qui se veut moderne, c’est grave d’oublier de mettre des câbles pour le haut débit non ?… ou alors ça arrange certains de casser des trottoirs neufs pour les refaire ?)

  15. Bon à savoir et merci pour les bonnes adresses que je pourrai tester, quand je m’installerai dans le gros cube vert moche tout au bout… Quartier sympa mais pour moi, le gros boulet de Confluence c’est Perrache.

  16. Salut ! J’ai trouvé ton article super intéressant ! En effet avec mon petit chéri nous cherchons un appart à louer à la Confluence également, dans les nouveaux bâtiments , mais du mal à trouver ! Comment as-tu trouvé le tien ?
    J’attends ta rep avec impatience

    Jenna

    1. Bonjour Jenna,
      Désolée pour le retard… En même temps ma réponse ne va pas t’apporter grand chose : l’appart a été trouvé via le bon coin et Foncia… Comme tout le monde quoi !

  17. jardin d’Erevan jeux d’enfants enfer sonore
    Habiter dans un des appartements donnant sur le jardin d’Erevan c’est vivre un enfer sonore en raison de la présence des jeux pour enfants que la Mairie après un simulacre de concertation qui a été une escroquerie a installé. Les cris stridents subis pendant plus de 8 heures par jour de week-end et même la semaine quand il fait beau sont insupportables, même fenêtres fermées ont les entend; les grincements des jeux sont continus. Non seulement les parents ne font rien mais en plus ils sont agressifs quand on leur demande de faire attention. La situation est tels que le dimanche quand il fait beau nous quittons notre domicile. la Mairie ne fait rien.

    1. Effectivement, il y a des enfants qui HURLENT à base de petits cris stridents dans le jardin et ça peut être énervant (mon conjoint qui travaille régulièrement à la maison a déjà failli descendre en égorger quelques-uns…). Et surtout les parents qui devraient apprendre à leurs enfants à jouer sans hurler à tout va… Blablabla.
      M’enfin, ça me passe un peu au dessus parce que déjà, la semaine on est pas là parce qu’on travaille, le soir le jardin est fermé et tant qu’on m’empêche pas de dormir la nuit, je reste tolérante.
      Ce sont les aléas de la vie en ville : j’ai habité juste à côté d’une école, c’est 1000x pire (cris stridents x 500 à chaque récré) ; j’ai habité juste à côté d’un wesh-wesh qui confondait la nuit et le jour et organisait des grosses fêtes fenêtres ouvertes en semaine c’était horrible.
      Bref : si vous ne supportez plus du tout les cris des enfants qui jouent jusqu’à 19h00 grand max dans un quartier qui est quand même super calme, un conseil : déménagez en dehors de Lyon !

      1. Merci pour l’article. Ce site commence vraiment à devenir une référence pour les néo-lyonnais 🙂

        Toujours le même sentiment après quelques mois ?

        Faudrait faire un article « J’ai testé : vivre dans le vieux lyon » aussi 😮 (tout comme Xrousse, Guill, Presqu’ile, ainay, … bref )

      2. Précision jusqu’à 22 H 00 l’été.
        SVP « on n’est pas là » et non « on est pas là ». Sans commentaire sur le « M’enfin ».
        Précision le jardin a été ouvert apès que les appartements aient été habités.
        « Il a failli descendre, …  » Moi je descends. Un conseil: un peu de courage.
        Quant au quartier calme, sans doute un problème de cérumen.

        1. Cher Ramberti (puisque ces messages émanent tous de la même personne…).
          Vous habitez en ville !!!!
          Testez si vous le souhaitez tous les autres quartiers de Lyon, vous aurez toujours du bruit !

          Vous exagérez : le jardin est certes ouvert jusque 22h00 mais c’est très rare que des enfants jouent à cette heure là…
          Vous préfèreriez les discutions des clients devant les bars jusque 1h00 du matin ?

          Outre le jardin d’Erevan, les fenêtres de ma chambre donnent sur l’immeuble côté rue où un bébé pleure chaque nuit, fenêtre ouverte. Il faudrait faire quoi ? Appeler la police ? Que j’aille porter plainte contre mon voisin ?
          Quand on habite en plein cœur d’une des plus grandes villes de France, on ne peut pas prétendre au même calme qu’au fin fond de l’Allier.

          Un peu de tolérance… Sinon, un autre conseil : Déménagez !

          Je vous aurez bien conseillé la campagne mais le coq chante tôt et les chiens aboient…

          En attendant, pour avoir testé plusieurs quartiers de Lyon et Villeurbanne, j’insiste : Confluence, c’est très calme !

          1. Clémentine,
            Bonsoir.
            Voyez-vous il n’est pas incongru pour les citadins de vouloir améliorer leur cadre de vie, que cela concerne les nuisances sonores, la pollution, les incivilités… quitte à le faire savoir vivement et à être invités à l’exil. De même il n’est pas insoutenable de vouloir un lieu de vie conforme à une promesse faite et reçue.
            Je clos là nos échanges. J’aurais apprécié les prolonger avec vous en personne. Un jour peut-être dans l’Allier.
            Bon et calme soir.

          1. Fabuleux !
            Vous « polluez » un fil d’échange en postant 10 fois le même message sous des pseudos différents, vous faîtes des remarques désobligeantes sur une orthographe pas si mauvaise et désormais, vous jouez les divas malmenées.

            A partir du moment où vous n’êtes pas ouvert au dialogue et vous campez sur des positions « extrêmes », il ne faut pas vous étonner qu’on vous invite à l’exil !

            En achetant dans un quartier « en voie de développement » en bout de Presqu’Île, donc je réitère : en plein centre-ville d’une des plus grandes agglomérations françaises, vous vous attendiez vraiment à avoir le calme de la campagne ? Vous croyez vraiment à tout ce que les promoteurs immobiliers racontent ?
            Et encore une fois, moi je trouve que ces « cris d’enfant » peuvent être parfois agaçants le samedi après-midi mais pour avoir habité à côté d’une école, c’est loin d’être insoutenable… et les nuits restent très calmes !

          2. Huhu cette personne devrait venir dormir à la Guill’ un soir de victoire de l’Algerie en coupe du monde. Les cris d’enfants lui paraitront alors de doux murmures…

  18. Confluence, jardin d’ Erevan , nuisance sonores.
    La Mairie informée par de multiples courriers se fout complètement de la situation intolérable due aux cris et aux pleurs qui durent des heures pendant le week-end et l’après-midi. Impossible de se reposer même fenêtres fermées. El le Maire et ses services s’en contre foutent.

  19. Confluence, jardin d’ Erevan , nuisance sonores.
    Re
    La Mairie informée par de multiples courriers se fout complètement de la situation intolérable due aux cris et aux pleurs qui durent des heures pendant le week-end et l’après-midi. Impossible de se reposer même fenêtres fermées. El le Maire et ses services s’en contre foutent.

  20. Les deux magasins bio, La Vie Claire et Naturalia ferment. Quartier bobo qu’ils disaient …
    Heureusement ils nous restent les canards et les grenouilles pour que Confluence et écologie ne convergent pas exclusivement grâce au fameux triple vitrage, alpha et omega de l’environnement du pauvre. Longue vie aux canards et aux grenouilles !

  21. Pour habiter le quartier depuis quelques années, Sainte Blandine juste en face de l’Eglise et maintenant Confluence en face du stade, c’est vraiment un super quartier.

    Pour ceux qui pensent que c’est encore que le quartier craint, je rigole doucement. Soient ils habitent au plein coeur du 6ème arrondissement, soient ils n’habitent pas à Lyon comparé aux autres quartiers.

    Pour le bruit, effectivement les soirs des matchs de l’Algérie nous avons eu un peu de bruit, pas celui des humains, mais plutôt des grenouilles de l’étang. Le soir c’est très calme et sûr.

    Le jardin d’Erevan ne me parait pas spécialement bruyant. La personne qui rédige les précédents commentaires apprécierait peut être plus, le bruit des voitures sous sa fenêtre, les hurlements des gens bourrés, etc

    Les prix ne sont pas donnés c’est vrai, mais on a quasi systématiquement eau chaude et chauffage collectif, garage et cave pour tous les apparts. Pour ma part, la terasse de notre T2 fait 20 m² environ, pour 840 € /mois.

    J’alerterais quand même sur deux points soulevés plus haut, les prix à l’achat sont quand même très sur évalués en ce moment. Les beaux duplex sur toit partent aux alentours des 2 Millions d’€ tout de même.
    Concernant la vétusté, on sent quand même certaines malfaçons, certains immeubles beaucoup plus touchés que d’autres.

    Mon avis en résumé, un très chouette quartier à vivre qu’il le restera pendant au moins les 6 prochaines années (le temps de la fin de tous les travaux du quartier). Néanmoins, attention quand même à l’achat, surtout que l’eldorado peut vite se transformer en « Part-Dieu Bis » dans les années à venir.

    Le temps nous dira si le quartier aura vraiment réussi sa conversion !

    1. Merci pour ce avis détaillé qui complète bien l’article. Effectivement l’avenir nous le dira, mais je pense que le quartier est plutôt sur la bonne voie. Je doute que ça parte en Part-Dieu bis.

  22. Très bon article !
    Je n’ai pas aussi peur que certains quant à l’aspect qu’aura le quartier entre le Cours Charlemagne et la Saône ! Légers doute sur la phase 2 qui arrive de l’autre coté, mais nous verrons bien.
    J’ai débarqué à Lyon en Décembre 2013 et j’habite Cours Suchet. Je suis ultra ravi d’avoir le T1 a 20mètres de chez moi, le T2 et le Métro A à peine plus loin sans parler de toutes les lignes de bus.
    En à peine un an et demi je vois déjà le Cours Charlemagne devenir bien plus accueillant et je parie que la Fac, les bureaux et les logements qui vont remplacer les anciennes prisons d’ici quelques mois vont encore plus « assainir » le quartier.
    Je trouve aussi que le centre commercial descend d’un grand niveau « haut de gamme » et devient plus abordable. Et quel bonheur quand il fait beau d’être quasi à l’air libre.
    Oui il y a quelques prostitués… Mais franchement ce ne sont pas elles qui vont nous agresser ni leurs clients qui cherchent plutôt la discrétion…
    L’église Sainte Blondine est très chouette au milieu de son grand espace vert, le marché du cours Bayard fait bien plaisir.
    Ca manque juste de restos et bars… Bon y a le Rem’s 🙂
    Et… Oh bon sang de bois… Quand j’ouvre ma fenêtre j’entends les voiture passer…. Je compte demander à la mairie d’interdire les voitures et de demander un couvre feu général à partir de 19h00… Tant qu’à faire, autant couper l’électricité comme ça tout le monde ira au dodo ! 🙂
    Allez je vais rejoindre l’office de tourisme du 2ieme pour y postuler 🙂

  23. J’aime bien me promener à la Confluence pour explorer les immeubles en chantier, tenter d’imaginer ce à quoi ils ressembleront une fois finis…
    Mais c’est un fait: beaucoup d’immeubles sont de très mauvaise facture. C’est de la poudre aux yeux: achetez ça 3800€ du m² et dans 7 ou 8 ans vous en aurez pour des dizaines de milliers d’euros de travaux avec votre copropriété.
    Certes c’est tentant de s’installer au coeur de Lyon avec la perspective de participer à la création d’un nouveau quartier, mais c’est un brin surfait non ?

  24. J’ai vécu de 18 à 34 ans à Perrache. J’ai fait toute ma scolarité là-bas tout en vivant à Oullins. Je suis parti 3 ans dans l’Ouest Lyonnais avant de revenir Cours Charlemagne il y a un an. En fait, je suis parti le temps que Confluence se lance vraiment. Et bien… à l’heure actuelle je n’ai qu’une envie, c’est de vite repartir!
    Ce petit village dans la ville qu’était Perrache a totalement disparu.
    Alors oui, Confluence est sympa, pas besoin de partir à la Part Dieu pour trouver des magasins, ça amène du mouvement, de l’animation etc…
    Mais punaise, que de BRUIT! Que de voitures, de bouchons, de pollution, etc…
    Durant l’été il n’y a a quasiment pas eu une nuit durant laquelle je n’ai pas été réveillé par: les voisins fêtards, les coups de klaxon, les prostituées qui ont gagné le cours Charlemagne (alors qu’avant elles étaient dans des rues transversales et restaient discrètes..) les jeunes qui squattent les squares des deux côté de Ste Blandine, etc…
    Maintenant, peut-être qu’avec la fin de l’autoroute prévue pour dans quelques années et le projet de transformer le Cours Charlemagne en cours piéton, cela va changer beaucoup de choses, mais à l’heure actuelle, il est difficile de trouver le coin agréable.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*
*