Aujourd’hui on va parler de burger.

Oui, encore.

C’est un sujet de prédilection, chez CityCrunch et bien qu’on frise l’overdose, le burger reste un de nos plats préférés : convivial, copieux et pas du tout raisonnable. A chaque fois qu’on a abordé ce sujet, certains lecteurs nous ont mentionné (avec insistance) celui du Rem’s comme étant le meilleur rapport/qualité prix.

Situé dans un coin paumé de Perrache, le Rem’s avait échappé à notre radar à bons plans. Il faut dire qu’on a pas l’habitude de trainer le long de l’A6 pour nos virées nocturnes. Mais à force d’en entendre parler, on a fini par aller y faire un tour.

Les aventuriers du pub perdu

Le Rem’s il faut le trouver. Situé 21 quai Perrache, ce pub se pose là, au milieu des camions, des façades décrépies et des demoiselles peu vêtues attendant on ne sait quoi (enfin, si on sait quoi… mais ce n’est pas l’objet de cet article). Le quartier est quasi désert aussi quel ne fut pas notre surprise en poussant la porte de l’établissement un midi de voir que c’était blindé.

Un pub sympathique

Le Rem’s est un pub tout ce qu’il y a des plus classiques mais on s’y sent rapidement à l’aise. Ce jour là, la clientèle semble se composer d’habitués, des salariés bossant dans le quartier et de quelques étudiants. L’ambiance est hyper cool, la carte des bières nous fait de l’œil et celle des burgers (avec 8 versions différentes !) aiguise notre appétit.

On vient rapidement prendre notre commande, le serveur nous précise que tout est fait maison et que les ingrédients sont frais.

En attendant nos plats, on se dit que c’est quand même hallucinant de trouver un lieu tellement animé dans un quartier tellement mort. On sourit à l’idée d’avoir dégotté cette adresse secrète en attendant de voir ce que ça donne dans l’assiette.

Le meilleur burger de Lyon ?

Nos assiettes arrivent et c’est la confirmation ! Nos lecteurs sont des gens de goût et nous ont recommandé un très chouette endroit. Les frites sont divines, même celles de ma grand-mère ne sont pas aussi bonnes. La viande est top, le tout se tient parfaitement bien et l’équilibre des ingrédients relève de la grande maîtrise : aucun aliment vient supplanter les autres. C’est l’harmonie incarnée dans un burger : MIAM MIAM !

Suffisamment calé, nous passons notre tour pour un dessert, mais les tables voisines semblent ravies de ce qu’on leur sert. On reviendra à coup sûr tester.

Le passage en caisse facilite la digestion avec des prix tout doux : 12€ le burger avec son copieux accompagnement, ce qui n’est vraiment pas cher au vu de la qualité (comparé à certains établissement qui n’hésite pas à vendre des burgers médiocres à plus de 15€ !)

Au final : incontestablement le burger au meilleur rapport-qualité prix. Bien au dessus de la plupart des burgers lyonnais et beaucoup moins cher, c’est la bonne adresse qui va vous trainer jusqu’à ce coin reculé de Perrache.

Rem’s
21 quai Perrache, 69002 LYON
Ouvert du mardi ou vendredi midi et soir. Samedi, soir uniquement.

 

21 commentaires

  1. Aahahah !! Le Rem’s c’est aussi ma découverte burger des dernières semaines. Je bave encore à l’idée du burger cheddar-bacon-oeuf au plat. Et vous avez scandaleusement oublié de parler de cette petite salade carotte-coleslaw style succulente (ça doit être la crème qui fait la succulence) !

    Bon, le problème c’est que maintenant, on ne va plus trouver de places pour manger là-bas 😉

  2. Pour ma part, le meilleur burger de Lyon est celui du Johnny’s Kitchen à St Georges. Notamment le Betty burger (bacon et oignons frits) et le Blue cheese ! Le steak est énorme tout comme l’accompagnement (frites et salade composée) pour 10 €. Par contre le service peut être long, il faut être patient pour le mériter !

  3. Comme un pionnier qui pause son drapeau sur les sommets je vous garantie que l’ascension de ces burgers est une expérience indélibile! A vos fourchettes messieurs dames! vive Rémi et Virginie!

  4. Haaaaa le REM’S.
    Pour moi c’est le moment de tranquillité avec mes amis. on veut manger rapidement c’est fait, on veut être tranquille c’est ok on ne vous embête pas, je suis tout seul et bien on vient me parler. Et surtout je veux un buger avec de la viande crue et bien la viande arrive crue donc cela veut dire que le chef est sur de la qualité. Un immense merci à l’équipe et a très bientôt sous terre.

  5. Alors pour moi c’est un des meilleurs hamburger que je n’ai jamais mangé. Par contre désormais ça tourne plus autour des 15 euros pour les « petit » hamburger et 19 pour les grands.

  6. c’est vrai en 5 ans on à augmenté nos tarifs de quelques euros, cela s’explique par:
    – une augmentation régulière de la part de nos fournisseurs
    – une augmentation des charges et autres impôts demandé par notre gouvernement
    – une augmentation du nombre d’employés, nous sommes passés de deux employés à 4 employés à temps complet plus moi
    donc forcément les prix s’en ressentent un peu cependant je ne pense pas être plus cher que mes concurrents mais par contre je sais la qualité des produits que nous utilisons et nous cuisinons absolument tout nous même
    alors voilà le pourquoi du comment
    j’espère que vous comprenez un peu plus l ‘augmentation
    à bientôt

  7. Je confirme, c’est hyper bon ! 😀
    Testé il y a 3 semaines un soir de semaine, eh bien il y avait quand même pas mal de monde ! Toutes les tables étaient occupées même si ce n’était pas plein à craquer.
    Par contre oui les prix ne sont plus les mêmes que ceux indiqués dans l’article et deviennent un peu élevés. Mais c’est du même niveau que certains autres pubs avec un service moins cool et des burgers moins bons.
    Autant se faire plaisir avec des bons trucs 🙂

  8. La plus mauvaise expérience de ma vie….
    Je rejoins un ami dans ce pub aux alentours des 22/23h, puis je me fais insulter violemment (était ce le patron ou un client?) en me traitant de prostituée …pourtant j étais habillée en jean/baskets…. j en déduis que c est ma couleur de peau qui l a dérangé. Bref, à fuir…..et je pense déposer plainte.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*
*